Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

8 octobre 2014


BENIN: Mon Oncle AGBAYA et les Présidents fantoches des Institutions de la République bananière !!!


Ce n’est pourtant pas lui, BATOKO (plein de mouches tournoyant désormais sur sa blanche tignasse), qui a annoncé de prétendues élections pour la fin de l’année ! Pourquoi diantre c’est lui qui vient, goguenard, comme le chat de GUELUCK , pour le compte de YAYI, à l’issue d’une parodie de concertation, au demeurant incestueuse, des présidents d’instituions, nous annoncer que YAYI était un doux naïf, analphabète, de surcroit, incapable de lire les textes, pour comprendre les délais techniques qui font que le dernier des Béninois savait bien, depuis fort longtemps , qu’ il n’ y aura aucune élection cette année ?



Il faut comprendre le Prescient de la Cour Suprême, devenu porte-parole du gouvernement : c’est qu’il a les gonades, trop sensibles, que YAYI tient encore dans ses mains...
En effet, il est le seul président d’ institution constitutionnelle de la République, obligé encore de tendre docilement la seconde joue si le roi YAYI le giflait ...Et pour cause :
Le Président de la bretelle de BOPA, concomitamment Président de l’Assemblée Nationale, est un cabri - ou si on veut- un poisson (du lac AHEME) mort. YAYI va donner les condiments à ses frères TOSSOU ET SOUSSIA pour en faire du DAKOIN pour les prochaines législatives. Mais il parait que le respectable professeur que YAYI a réussi à transformer en un vulgaire klaxon de train, (PIII...PAN) est décidé, apparemment, à vendre cher, ses écailles...Et donc, YAYI ne lui fait plus peur ...


L’autre apprenti pyromane, Président des « Sept Sages », mon cousin THEO, n’a rien à craindre de sa « flamme » YAYI. Il en a encore pour environ quatre ans de mandat... Et, ne soyez pas surpris que d’ici à là ,tel que je le connais quand nous usions nos fonds de culotte sur les bancs, qu’il sorte bientôt son extincteur pour commencer à vaporiser les flammes naissantes d’un troisième mandat ; que sa dangereuse gratitude qui consiste, par exemple, à faire des injonctions nocturnes totalement ubuesques, un 31 décembre, au Parlement de voter oui pour un budget démocratiquement rejeté , a allumée…Théo sait que dans les démocraties modernes, c’est par un petit bouton que le député, discrètement, vote ; mais il tient à ce que les parlementaires Béninois lèvent les mains. C’est pour sentir les aisselles des rares femmes députés ? Ne le dites pas à ma belle-sœur (de) Grâce ...

La présidente du machin-truc, totalement inutile mais couteux pour les contribuables, dénommé Haute Cour d’ (IN) Justice, madame AFOUDA (ne traduisez pas en fon), dont les mauvaises langues accusent le mari , conseiller technique- à- quelque -chose de YAYI d’être le « porteur de valise « pour assagir les sages, est là aussi tranquille pour environ quatre ans encore...

Le Président du Conseil Economique et Social, le sieur Tabé GBIAN, depuis son élection surprise, il y a un peu plus de deux mois, n’aurait qu’une seule occupation hebdomadaire selon un de mes amis syndicalistes, membre : Envoyer des demandes d’audience à YAYI qui, obstinément, refuse de le w recevoir et jette rageusement toutes ses demandes à la poubelle. Il est vrai que cet imprudent de nouveau président du CES, a le culot d’être un frère d’un certain Général GBIAN Robert ...Le jeune et sympathique JONAS ex- argentier national sait de quoi on parle ... Et puis le sieur Tabé a poussé la provocation, en plus de son grave péché originel d’être le frère de l’autre, de réussir à battre un des présidents d’institution sortant, coursier de YAYI, le Nicolas de DJIDJA...( Yayi n’a qu’a le nommer directeur des usines fantômes de transformation du jus de refondation qui se rouillent un peu partout dans le pays ).


A quelque chose malheur est bon, pour les besoins de la parodie de concertation des présidents d’institution, le maître et propriétaire du Palais a daigné enfin que Tabé GBIAN y mette pied en tant que Président du CES ! En tout cas non seulement, il ne doit radicalement rien à YAYI et, il est là encore pour pratiquement cinq ans ....


Pareil, encore pratiquement cinq ans, pour sa Rondeur, le sympathique ABT (Adam BONI TESSI) le Président que YAYI a mis à la tête de la HAAC ! Il verra partir son bienfaiteur et restera encore plus de trois ans après lui ! CHUUUT ! Ne dites surtout pas que c’est pour cela qu’il traîne les pas pour commencer le sale et extrêmement dangereux boulot auquel l’ invite son « bienfaiteur », qui consisterait à amener votre Oncle AGABYA à Jacquot , renvoyer le Toqué de TOKO de Le Matinal marauder dans les manguiers à KOUANDE, le long Vincent FOLY , tirer les filets avec ses frères pécheurs à Grand popo, et à fermer à SOUMANOU sa télé égoun-égoun qui commence à trop chicoter YAYi ...


Somme toute, seul le Président de la Cour Suprême dont le mandat finit en février 2016, peut encore venir à la télé nous dire le plus sérieusement du monde, au nom de YAYI, que les moutons pour lesquels il nous prend, mangent des pièces de monnaie ...PRRRRRR


Je vous l’avais bien dit, pour YAYI il n’y pas que les femmes qui soient toutes « BÊHHH », il croit que nous sommes tous « MEUHHH »


Ne pleurez pas les enfants ... A la prochaine.

Votre Oncle AGBAYA

Source : Le Matinal

BENIN: Mon Oncle AGBAYA et les Présidents fantoches des Institutions de la République bananière !!!
BENIN: Mon Oncle AGBAYA et les Présidents fantoches des Institutions de la République bananière !!!
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0