Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

11/12/2014

  • déc 10 à 9h05 PM

À

· BENIN@LISTES.ULAVAL.CA

Cher Ambassadeur Arouna,


Chers listiers,

Qu'il me soit permis de feliciter Mr Houssou, qui bien que n'etant pas aux USA, mais recevant des informations de quelqu’un ici sur la liste et quelque fois tirant a vue, a eu l’insigne honneur de sortir une reponse ecrite de notre ambassadeur qui semble bouder ses administres.


A notre ambassadeur Omar Arouna (tout protocole suspendu)


En réponse a ces "explications", je me dois de prendre un droit de reponse non seulement personnellement, en tant que membre de cette diaspora, mais aussi en tant que responsable en general et personne indexée par ce message a cette liste (je serai factuel).


1. Je suis peiné de constater le peu de courtoisie utilisée a l'encontre de toute une Communauté ou ses responsables. Certes, Comme l'ambassadeur le dit souvent, le Président ne l'a pas nomme pour sa tendance a la diplomatie, mais représentant le Président de la République aux USA, il est important de se rappeler que lui(le President), il est élu par tous les beninois (comme aussi en fait, nous autres responsables de cette communauté - a des échelles différentes -) et en tant que tel, l’ambassadeur doit un minimum de considération a ses(du president) électeurs. Comme je l'avais dit en prive, "Si tu fais bien, je te supporte, Si tu vas de cote, je n'irai pas avec toi"... Voici l'un des moments ou je suis de l'autre cote...

2. Le fait de répondre a une critique sur cette liste en exhibant le pourquoi de ne pas avoir répondu a une lettre des responsables de la communauté que tu administres est pour moi deja un manque de considération inconcevable. Contrairement a cette affirmation " ... le silence constituait la réponse la plus appropriée à ce message"; le silence en administration est une injure; ne dit-on pas que l'on repond a l'imbecile par le silence" ? On ne peut pas traiter toute une communauté d'imbéciles et les administrer effectivement.

3. Sur le message adressé a la communauté, la réponse de la communauté a l'ambassade ( que J'ai signe ) dans le fond est totalement appropriée et la réponse a la question de savoir a quoi serviront les 500 dollars n'a pas reçu de réponse écrite jusqu'à cette approche d'explication sur cette liste. Il faut avouer que nous qui avions ".. eu l'amabilité" de nous rapprocher de l'ambassadeur, avons eu cette version qui ne nous a pas convaincu. Nous sommes d'accord sur la nécessité des associations a s'auto- discipliner et a s'enregistrer a l'ambassade avec les informations requises mais le montant de $500 n'est pas approprié, même pour 5 ans, nous avons préconisé rencontrer l'ambassadeur pour discuter de cela et notre institution, le HCBE SAC qui est régulièrement enregistrée aux USA avec un numero de matricule dûment délivré par les services fédéraux de revenues des USA (IRS), a l’instar de plusieurs autres organisations béninoises, l’a toujours été a l'ambassade avec la liste des membres de notre bureau et renouvelé a chaque alternance (et ce bureau de Juillet 2013 l'a été aussi des son avènement), donc nous parlons de renouvellement et non d'enregistrement pour la plupart de nos associations structurées. Le changement dont parle l'ambassadeur est du a la restructuration interne de l'ambassade elle-même et non du a un changement de structure associative.

  1. Je dis que l'ambassade se doit de faire le marketing de ses services aux citoyens du pays de résidence, comme le fait déjà l’ambassadeur, mais encore et aussi des citoyens et associations beninoises dans ce pays de résidence(nous nous reclamons des deux, etant citoyens benino-americains) pour reussir ce marketing 360, ce qui est encore discutable... En tant que le premier ambassadeur issu de la Diaspora, ce sera dommage si les mesures nécessaires ne sont pas prises pour palier a ce problème et rapprocher l’ambassade des associations… Nous avons propose a plusieurs rencontres de travailler dans ce sens pour justement arriver a cet engagement "gagnant-gagnant", parce qu' en ce moment, la communauté n'a encore rien gagne et ce n'est pas en voulant organiser les associations a leurs places que l'ambassade aura gain de cause... What is in for them ? Les anciens ambassadeurs bien qu'ils n'aient pas fait de séminaires tout le temps, en ont fait des conférences d’informations par le passe, la plus-value que notre nouvel ambassadeur propose est le bienvenu mais tu sais comme moi que “you cannot count your chickens before they hatch” , il faut tout au moins nous montrer les oeufs avant de nous donner le prix des poulets qui naîtront...
  1. Et bien que certaines associations ont des problèmes structurels, quelle communauté n'en ont pas? Surtout lorsque l'on connaît la méfiance légendaire et indéniable chez les nôtres ( Léonard l'a démontré scientifiquement avec des données empiriques); Mais est-ce assez pour faire une généralisation négative de tous? La reponse est d’assister ceux qui travaillent a les rassembler même difficilement et non a les opposer.
  1. “...D’autres encore ont à leur tête des personnes à moralité douteuse qui n’ont pas de statut légal dans le pays ou ont déjà maille à partir avec la juridiction où ils habitent.” n’est-ce pas justement le reflet de notre société même au Benin, et meme dans nos administrations? Ce n’est pas souvent la minorité qui tonne et qui donne un mauvais nom a la majorité? Les personnes a moralite douteuse, il faut les confronter, les sans- papiers, il faut les aider, et les criminels, ils faut les dénoncer et les rapatrier, tu n’auras pas de disputes avec les responsables qui sont honnêtes et qui importent dans cette communauté.


En définitive qu’est ce que l'ambassade a a foutre des beninois ux USA et vice-versa? L’ambassade représentant l'état et le gouvernement de notre pays a besoin d’offrir des services consulaires adéquats aux beninois, les beninois aux USA ont besoin de ces services de l'ambassade pour voyager au Bénin. A part cela, le travail de coopération est gagnant-gagnant pour les deux parties pour aider l’ambassade a promouvoir le Bénin et amener des investissements au Benin et relever le statut de notre pays, ce qui a son tour nous rehausse en tant que beninois de l'extérieur, un point, un tirait...tout ce qui reste est le droit et le devoir de tout un chacun d'être fidèle a lui-même et ses ideaux.

Nous nous devons de respecter l’Ambassade, mais il faut la reciprocite, et nous devons l’exiger pour la communaute.


Sincerement,


Jonas Lima

2014-12-09 19:50 GMT-05:00 Omar Arouna <arouna@msn.com>:

SUR L'ENREGISTREMENT DES ASSOCIATIONS DE BENINOIS...


J’ai suivi, avec beaucoup d’intérêt; de sourire; d’amusement et parfois médusé, les réactions qu’ont suscité (surtout sur les réseaux sociaux) le communiqué du 1er septembre 2014 publié par l’Ambassade du Bénin aux Etats-Unis invitant toutes les associations de Béninois dans sa juridiction à venir se faire enregistrer à l’Ambassade.

J’ai expliqué à certains, qui ont eu l’amabilité de se rapprocher de moi ou de mes collègues de l’Ambassade, l’esprit sous-jacent de l’invitation de l’Ambassade à l’enregistrement des associations béninoises sous sa juridiction. A ceux qui ont cru devoir nous interpeller par un courrier tendancieux, empreint de peu de maturité, j’ai aussi répondu. En effet, le silence constituait la réponse la plus appropriée à ce message qui m’avait été adressé.

La décision de l’Ambassade d’inviter les associations de Béninois à s’immatriculer auprès du service consulaire témoigne, d’une part, de notre volonté de redynamiser les bases d’un engagement saint, responsable et gagnant-gagnant avec les associations de Béninois de la juridiction, et - d’autre part - crée les conditions nécessaires pour que les différentes associations se responsabilisent et sortent de leur cycle de médiocrité afin de jouer leur rôle de catalyseur dans le rassemblement de notre diaspora avec pour but ultime qu’elle apporte sa contribution à notre pays.

La plupart de nos associations se font et se défont au gré des humeurs des différents membres ou des cycles électifs. S’il est tant entendu que les associations de Béninois aux Etats-Unis sont appelées à participer au développement du Bénin, il est donc essentiel que les associations soient structurées sur des bases légales régies par la législation de la ville, du comté ou de l’état dans lequel elles ont été créées afin de réduire les risques associés à l’appropriation - par un individu ou groupe d’individus - des attributs de cette association; ce qui explique l’une des conditions à remplir par les associations en vue de leur enregistrement à l’Ambassade du Bénin à Washington, DC :

• fournir la liste des membres du bureau en plus des textes régissant leur fonctionnement afin que l’Ambassade puisse jouer son rôle de régulateur et d’arbitre, si nécessaire, dans l’intérêt des membres de cette association.

Dans certains cas, certaines associations ont vu le jour simplement pour des buts inavoués. D’autres encore ont à leur tête des personnes à moralité douteuse qui n’ont pas de statut légal dans le pays ou ont déjà maille à partir avec la juridiction où ils habitent.

• apporter la preuve de sa reconnaissance par l’autorité administrative de la juridiction américaine où l’association est formée et qui permettra à l’Ambassade de s’assurer de sa légitimité et permettra, en outre, de faire face aux requêtes des autorités américaines sur les actions de cette association.

Le service consulaire de l’Ambassade du Bénin à Washington, DC a établi un plan d’action annuel qui devrait permettre aux associations de bénéficier du support et des différentes ressources de l’Ambassade dans le cadre de leur mission. Des séminaires, des ateliers, des conférences avec les différents acteurs de développement, de la politique, les personnes ressources de la place et/ou de passage sont prévus dans ce cadre.

• un coût d’enregistrement forfaitaire de $500 valable pour une période de cinq (5) ans donnant droit à une carte permettant aux associations enregistrées à l’Ambassade d’être des partenaires privilégiés.

En tant qu’Ambassadeur du Bénin aux USA - qui plus est une émanation de la diaspora - j’ai la conviction qu’une vie associative devrait apporter une plus-value aux membres qui, en retour, pourront participer au développement du Bénin, d’où le rôle de régulateur que l’Ambassade doit jouer pour une participation responsable de tous à notre développement commun à partir des Etats-Unis.


Ambassadeur Omar Arouna

BENIN : La Diaspora Béninoise des U.S.A. crie Haro ; elle ne veut pas se coucher devant Boni YAYI et son bras armé outre atlantique, le néophyte ambassadeur Mollah Omar AROUNA
Tag(s) : #Contribution de la Diaspora

Partager cet article

Repost 0