Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

08/01/2015

CHARLIE HEBDO : Mes hommages aux soldats de la liberté d’expression tombés, leurs seules armes, des stylos et des crayons, à la main !!!

Par Benoît ILLASSA

« La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi. » Article 11 de la DDHC

Sept rédacteurs et dessinateurs sont morts en quelques secondes : Cabu, Charb, Tignous, Wolinski, Bernard Maris, Honoré et Elsa Cayat, une femme pourtant, psychanalyste et chroniqueuse. Mustapha Ourrad, le correcteur kabyle qui avait obtenu la nationalité française un mois plus tôt, a lui aussi été assassiné. Franck Brinsolaro, un des deux policiers qui assure la sécurité de Charb en permanence depuis l’attentat de novembre 2011, a également perdu la vie, tout comme Michel Renaud, ancien directeur de cabinet du maire de Clermont-Ferrand, invité par la rédaction.

Le monde devient de plus en plus dangereux. Aucune religion, aucune doctrine, aucune idéologie ne saurait tolérer qu’on abatte des « soldats de la liberté » comme des chiens, sur leur lieu de travail. Tout homme libre et épris de liberté doit condamner, avec la dernière énergie, cet acte barbare des assassins qui veulent nous enfermer dans l’obscurantisme.

Rien, absolument rien ne saurait justifier cet acte terroriste en plein cœur de Paris. J’étais attablé dans un restaurant parisien avec deux amis très chers lorsque la nouvelle, telle une trainée de poudre, répandit sur un portable. Elle sera vite confirmée par les télévisions qui émettent en continue.

Je connais le prix de la liberté d’opinion pour avoir moi-même été trainé devant les tribunaux français par YABO pour délit d’opinion. Quand la dictature s’installe dans un pays, la seule arme des hommes intègres reste très souvent leur plume. Celle-là qui éveille les consciences et empêche que les délires de quelques monstres ne nous enferme dans les ténèbres.

Entre lâcheté et obscurantisme, je refuse de choisir et j’oppose la résistance. Aujourd’hui, tous les journalistes béninois qui ont signé des contrats avec YABO pour mettre sous éteignoir leur conscience professionnelle et leur devoir d’informer, quoi qu’il en coûte, doivent en prendre de la graine. Les patrons de l’ORTB, une télévision « presque » Radio Mille collines, au service du mensonge et d’un seul homme, ne doivent pas verser des larmes de crocodiles. Ils sont l’anti Charlie Hebdo dont les vaillants journalistes ont préféré résister que de se coucher devant les forces maléfiques et anti démocratiques.

Je condamne cette attaque lâche et barbare contre notre liberté. La liberté de tous !!!

Je suis moi-même CHARLIE HEBDO !!!

IB


CHARLIE HEBDO : Mes hommages aux soldats de la liberté d’expression tombés, leurs seules armes, des stylos et des crayons, à la main !!!
CHARLIE HEBDO : Mes hommages aux soldats de la liberté d’expression tombés, leurs seules armes, des stylos et des crayons, à la main !!!
Tag(s) : #POLITIQUE FRANCAISE

Partager cet article

Repost 0