Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BENIN – DEMISSION EN CASCADE AU SEIN DES FCBE : 60 PARTIS SUR 120 AURAIENT CLAQUE LA PORTE DU PARTI PRESIDENTIEL

Comme la défunte UBF du Président Mathieu KEREKOU en 2005, c’est le sauve-qui-peut chez la mouvance présidentielle à la veille d’une alternance majeure irréversible en 2016. Malgré la volonté de YABO de rester à la Marina au-delà de 2016, tous les barons de FCBE commencent par sauter du bateau présidentiel qui prend l’eau de toute part. François ABIOLA, le ministre d’Etat raconte en privé qu’il en a marre de son patron versatile.

Après avoir divisé les familles et opposé les générations (vieux et jeunes), YABO veut transformer les élections législatives en référendum qu’il rêve de gagner pour tordre le coup à la démocratie béninoise chèrement acquise au prix du sang et de nombreuses privations. Il est urgent de couper la main du mercenaire YAYI si les béninois ne veulent pas revivre le calvaire et la dictature des années qui précédèrent la Conférence Nationale historique !!!

IB

Mme da Silva A. Charlène

Coordonnatrice des Affaires Féminines du
Littoral


Cotonou le 02 Mars 2015

A


Monsieur le Coordonnateur national des Fcbe – Cotonou

Objet : Ma démission au sein du groupe FCBE

Monsieur,
Je viens par la présente correspondance adressée à votre attention
vous présenter ma démission au sein de votre groupe FCBE suite aux
irrégularités, aux tricheries, aux conflits d’intérêts égoïstes et
nuisibles et à l’exploitation abusive des femmes par certains ténors
dudit groupe.

En effet, courant 2005 que nous avons commencé ce combat avec le
couple présidentiel dont je suis membre Fondatrice du Parti FRAP et en
même temps coordonnatrice Nationale des Affaires féminines à ce jour
et puis Secrétaire Chargée aux Conditions féminines du Littoral au
sein du groupe FCBE à ce jour, je voudrais suites aux tergiversations,
aux calomnies, aux mépris et aux désordres orchestrés au moment de la
confession de liste des candidats aux élections législatives par
certains ténors affamés sans foi ni loi au sein du groupe que vous
acceptiez purement et simplement ma démission au sein dudit groupe.

Aussi, voudrais-je vous solliciter d’extirper mon nom sur la liste de
vos candidats à la députation et de retirer mes documents car je ne
suis et en serai candidate en rien au sein de ce groupe fantôme dont
la gestion vous échappe aussi. Votre insistance à ma démission au sein
du groupe et du retrait de ma candidature peut m’entrainer à convoquer
la presse et organiser une conférence de presse qui laissera à coup
sûr tâche d’huile. Toutefois, je continuerai ma lutte aux côtés du
couple présidentiel notamment avec tous mes acquis au sein du parti
FRAP dont Mme Chantal Yayi de SOUZA est la présidente d’honneur.

En se référant aux désirs du chef de l’Etat sur la politique
d’intégration et du positionnement des femmes à tous les niveaux de
décisions, le Groupe FCBE à travers ses dinosaures n’ont adhéré à
cette option et n’ont d’égard à aucune vision du leader charismatique
du Groupe et surtout avec les ouvriers de la 26ème heure.

Avant que vous ne ternissez l’honneur et les droits de la gente
féminine au détriment des intérêts égoïstes et personnels orchestrés
par certains leaders dudit groupe, je préfère me retirer pour ne pas
être comptable demain de cette machination.

Pour en finir, je voudrais vous rappeler que ma requête s’articule sur
deux points dont celle de ma démission du groupe FCBE et du retrait
pur et simple de mon dossier de candidature car je ne suis candidate à
rien. Votre refus à mes désirs pourrait entrainer des conséquences
désagréables et que là-dessus il n’y aura pas de compromis.

Votre réaction prompte et diligente m’obligerait.

Dans l’attente de votre réaction, recevez, Monsieur le Coordonnateur
National, l’expression de mes dévoués.

Ampliation :

- Mme Chantale YAYI de SOUZA Première Dame
- M. Marcel de SOUZA- Président du Parti FRAP
- Autres

Source : L'Autre Fraternité

BENIN – DEMISSION EN CASCADE AU SEIN DES FCBE : 60 PARTIS SUR 120 AURAIENT CLAQUE LA PORTE DU PARTI PRESIDENTIEL
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0