Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BENIN - LES DELIRES DU CONSEIL DES CHEFS COUTUMIERS SHABES : QUE DEVIENDRONT LES SHABES APRES LE REGNE DE L’IMPOSTEUR ROI BONI 1er ???


Savè, le 24 septembre 2010

D E C L A R A T I O N

Le Conseil des Chefs Coutumiers Shabè s’est réuni les jeudi 23 et vendredi 24 septembre 2010 en Assemblée Générale Extraordinaire pour la troisième fois en 2010 au Palais Royal de Savè. Sur les 50 Chefs Coutumiers invités, 45 ont répondu en personne à l’appel ou se sont faits représentés. (Voir liste de présence jointe).

Un seul point était inscrit à l’ordre du jour: les dispositions à prendre pour que les prochaines élections présidentielles et législatives de 2011 se déroulent dans la quiétude et la paix dans chacune des localités du Pays Shabè.

Au cours de la séance, le Conseil a procédé au passage en revue la gestion des affaires du Pays Shabè par nos fils et filles intellectuels et politiciens Shabè depuis l’avènement de notre digne fils son Excellence le Docteur YAYI BONI à la Magistrature Suprême du BENIN.

Après une analyse sérieuse, il apparait clairement que la situation conflictuelle observée pendant ces quatre dernières années au niveau du Pays Shabè est créée et entretenue par certains cadres, intellectuels et politiciens Shabè qui ne cessent de faire immixtion de façon intempestive et répétée dans les affaires de la Chefferie Traditionnelle Shabè.

La Chefferie Traditionnelle Shabè n’est pas une Association de Développement.

Le Conseil constate avec amertume que certains de ses membres sont instrumentalisés par ces cadres pour se faire nommer par le Président de la République ou à des fins électoralistes. Le cas le plus déplorable est celui d’Oyéwolé Balè de Kaboua qui a fini par perdre une grande partie de sa crédibilité, de son autorité sur les populations de Kaboua.

Le Conseil a par ailleurs pris connaissance du contenu de l’Appel de l’Ambassadeur Joseph Olabiyi YAÏ(prince Ifaa), dénonçant un viol de l’idéal de paix en pays Tchabè paru dans l’aurore n°2167 du lundi 05 juillet 2010. Le passage ci-après a retenu particulièrement l’attention de tous les participants à l’Asemblée Générale Extraordinaire:

«Le passé éduque le présent pour bâtir le futur. C’est pourquoi nous lançons un appel humble et respectueux aux deux rois, Adetutu et Oyédekpo pour qu’ils concluent un protocole de paix et d’entente entre eux, condition sine qua non pour la paix et le développement dans tout le pays Tchabè. Nous les appelons à se souvenir et à s’inspirer de la noblesse d’esprit caractéristique de nos ancêtres, notamment de leurs prédécesseurs …»

Tout le monde a connu le prédécesseur immédiat de SRM Oba Adetutu Akenmu AKIKENJU VI, qui est SRM Oba Adéléké Akenni IFAA VI.

Qu’en est-il d’Oyédekpo?

En tout état de cause, le Conseil demande à tous de s’en tenir strictement à la souveraine Décision Royale n° 001-2010/Onishabè en date de 20 février 2010

portant interdiction formelle au sieur YAÏ Lucien d’arborer des attributs de chef coutumier et de se comporter comme tel. Car parmi les Chefs Coutumiers Shabè, il n’y a pas et il n’y a jamais eu depuis SRM Ola Obè Omo Baba-Guidaï, de Chef Coutumier portant le titre ou le nom d’Ola Amushu. Donc Le Sieur YAÏ Lucien agent forestier à la retraite, domicilié à Kilibo Ogbo (domaine appartenant à la lignée royale Ifaa) qui s’est auto proclamé Roi Ola Oyédékpo AMUSU n’est pas un chef coutumier Shabè selon les normes coutumières et traditions Shabè. Il est un imposteur.

Enfin le Conseil invite tous les Shabè de tirer profit avec lui de ces quelques réflexions édifiantes émises par le Professeur IGUE John dans le magazine Economie du 18 juin 2010:

«… Si ce forum peut arriver à entrainer des déclics sur le fait que nous devons nous ressaisir, nous les élites africaines, ce serait déjà un grand pas. Les élites ont pris les populations africaines en otage et en vivent. Dans cette perspective, nous ferons encore cinquante ans, sans que rien ne change. Le symbole de l’école partout, c’est la lumière, la lumière qui brille. Cela veut dire que les enfants qu’on envoie à l’école doivent revenir pour devenir lumière dans leur milieu. Mais malheureusement, ces enfants là ne sont plus la lumière aujourd’hui. Ils aggravent les conditions des populations qui ont financé leur formation. C’est avec l’argent du contribuable que tous ces cadres ont été formés. Mais qu’est-ce qu’ils retournent comme récompense à la base? Rien du tout. Ils sont toujours dans la manipulation de leurs propres populations

Eu égard à ce qui précède, le Conseil:

1. Exhorte tous les conseillers communaux de Savè à la patience, à la tolérance, et au calme afin de préserver la paix au sein du Conseil, seul gage d’un bon développement. Leur demande de décrisper le conseil afin que les différentes échéances électorales se déroulent dans de bonnes conditions dans la Commune de Savè.

2. Exhorte les populations nago de rester toujours mobilisées pour le retour triomphal de son excellence le Docteur Thomas BONI YAYI en 2011, car il est le seul à pouvoir répondre à nos attentes.

3. Demande respectueusement au Président de la République de bien vouloir comprendre la nécessité de laisser le choix des candidats aux différentes échéances électorales s’opérer à la base et non de là-haut comme à l’accoutumée. Lui demande également de bien vouloir donner l’opportunité au couple Félicien Chabi ZACHARIE et OBA CHABI Dénis d’avoir un second et dernier mandat aux prochaines élections législatives.

4. Mettra sur pied des comités de supervision lors des différentes échéances électorales dans toutes les localités du Pays Shabè afin d’avoir un œil vigilant sur le déroulement de ces processus électoraux.

Le Conseil

Commentaires


HOUETO01/10/2010 15:31


La déclaration du conseil des chefs coutumiers SHABE pose à mon avis 3 problèmes:
1-les cadres shabè font immixtion dans les affaires de la chèferie traditionnelle shabè;
cette immixtion est observée dans toute les chefferies traditionnelles du pays du nord au sud comme de l'Est à l'Oeust. Elle a pour conséquence la division constatée dans non seulement les
chefferies mais également dans la cellule familiale, le déchirement observé ça et là dans le pays est la résultante de la politisation de nos tradition;donc ce n'est pas que dans les régions SHABE
que nos cadres ont profané nos valeurs traditionnelles.
2- le conseil exhorte les populations nago de restées mobiliser pour le retour trionphal de Boni Yayi:
Cette exhortation est une intervention de la chefferie dans la politique, alors que les chefferies devraient constituer pour nous béninois des greniers de sages auxquels en dernier recours la
société ferait appel pour des sorties de crise. La déclaration va jusqu'à demander à Boni Yayi de permettre à certains fils SHABE de briguer un second mandat, c'est à la limite abérant, c'est
honteux, c'est un acte de division car la chefferie est sensée défendre et garantir les intérêts de tous les fils d'une aire culturelle donnée. Ceci fait resurgir une interrogation dans mon esprit:
que ce passerait-il si un fils SHABE nourrissait la noble et légitima ambition de briguer le même mandat que ceux recommandés arbitrairement et de manière autoritaire par la chefferie? je vous
laisse répondre à cette question chers lecteurs;
3-la déclaration de la chefferie enfin, qualifie Monsieur Boni YAYI de digne fils SHABE ceci m'inspire une question, il y a t-il un fils SHABE de père et de mère à considérer comme n'étant pas
digne fils?
Enfin, désormais,j'exhorte à mon tour tous les fils de autres aires culturelles (FON? GOUN? BATONOU? BARIBA AÏZO et autres) à se mobiliser derrière tout candidat autre qu'un digne fils SHABE et que
l'on laisse les populations SHABE élire leur digne fils à la magistrature suprême du pays SHABE.

Source : http://illassa-benoit.over-blog.com/article-benin-declaration-du-conseil-des-chefs-coutumiers-shabe-58035526.html

BENIN - LES DELIRES DU CONSEIL DES CHEFS COUTUMIERS SHABES : QUE DEVIENDRONT LES SHABES APRES LE REGNE DE L’IMPOSTEUR ROI BONI 1er ???
Tag(s) : #Les TCHABE : le dynamisme

Partager cet article

Repost 0