Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

16/04/2015

BENIN : Communiqué de l’Amicale « Sauvons la Démocratie Béninoise ».

Ceci est un message d’un groupe de Jeunes de la diaspora pour la sauvegarde de la démocratie béninoise.

Nous faisons appel à la contribution de toute la diaspora béninoise pour l’éveil de notre peuple. Cette contribution pourra se faire par :

  • Un simple coup de téléphone au pays
  • L’utilisation de les tous les réseaux sociaux dont nous disposons aujourd’hui (Facebook, Viber, Email, Tango, WhatsApp, Twitter, etc.)

Nous demandons à tous les démocrates épris de paix et de développement pour notre cher pays « le Benin » de voter contre la liste FCBE. En utilisant tous les moyens à notre disposition pour barrer la route à l’imposture. Nous devons propager ce message de liberté vers le pays pour les raisons suivantes :

1-Révision opportuniste de la constitution afin d’éviter tout risque de troisième mandat.

2- Parlement comme refuge : Eviter de donner l’immunité parlementaire aux fossoyeurs de l’économie et à tous ceux qui sont trempés dans divers scandales : le cas du concours frauduleux ou le principal acteur reconnu par la cour constitutionnelle est positionné sur la liste FCBE et beaucoup d’autres exemples.

3-Chômage grandissant : Rien de concret n’a été fait pour pallier le chômage des jeunes et, plus grave encore, pendant que les diplômés les plus méritants sont laissés de côté, ce sont les enfants FCBE qui sont choisis aux concours. Pendant que les usines de coton sont fermées au Benin, le gouvernement envisage d’égrener le coton au Togo et au Burkina Faso dans le seul but de dilapider les maigres ressources de l’Etat.

4-Gabegie financière et dilapidation du patrimoine national : le cas de Maria Gléta : malgré les 45 Milliards engloutis le délestage est toujours intempestif et récurrent affectant du coup tous les maillons de l’économie nationale. D’autres cas sont légions : le cas de la CENSAD, le cas de l’avion présidentiel et du nouvel hélicoptère acheté pour le compte des recherches pétrolières, le cas de la Nocibé ou le contrat liant ce groupe à l’état béninois est un contrat léonin qui exonère de toutes charges fiscales le promoteur, un expatrié, sur des générations, pour ne citer que ceux- là.

5- Lutte sélective contre la corruption et la mauvaise gestion, ce qui constitue une entrave à l’unité nationale : les cas des DG CNSS et celui de la Sonacop (Celui de la CNSS a été blanchi et promu au rang de Conseiller Spécial du Président de la République alors que, l’autre s’est vu jeter en prison pour plus de deux ans sans aucun jugement).

6- Régionalisme grandissant : Eviter d’accorder des suffrages à une alliance politique soutenant les élans régionalistes d’un Président de la République qui voit une différence entre les béninois du sud et ceux du nord (les propos tenus récemment à Banikoara par le chef de l’Etat lui-même et en Aout 2012 lors d’un entretien télévisé). Ces propos régionalistes ont atteint leur paroxysme à tel point que des professeurs de l’université de Parakou qui est notre deuxième haut lieu du savoir sont montés au créneau la dernière fois pour les dénoncer, car le Benin est un et indivisible.

7- Respect des lois et des règles démocratiques : le mode de gestion que nous subissons actuellement est tout le contraire de l’orthodoxie démocratique (culte de la personnalité, monopolisation du patrimoine public ‘’ORTB ‘’pour servir un seul homme). Harcèlement fiscal et nuisance aux opérateurs économiques qui refusent de soutenir une révision opportuniste de la constitution.

8- L’instrumentalisation et l’immixtion de l’exécutif dans le pouvoir judiciaire : Cas de la tentative du retrait du droit de grève aux magistrats et les honteux scénarios de tentative de d’empoisonnement et de coup d’état, etc.

En 1991, à la sortie de la Conférence Nationale des Forces Vives de la Nation, la République du Benin n’a pas choisi une «Dictature de Développement » comme mode de gestion mais plutôt une « Démocratie de Développement » au service du peuple.

Au regard de tout ce qui précède, nous « Amicale Sauvons la Démocratie » vous demandons tout simplement d’utiliser tous les moyens à votre disposition pour aider à l’enracinement de la démocratie au Benin en faisant voter contre la liste FCBE sur toute l’étendue du territoire national.

Le Benin est notre patrie commune et notre terre natale qu’importe où nous soyons.

« Yayi 10 ans c’est fini maintenant »

Pour l’Amicale,

Le Coordonnateur

Jean WEKE

BENIN : Communiqué de l’Amicale « Sauvons la Démocratie Béninoise ».
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0