Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

13/05/2015

Par Jacques Ayadji

Démission du Ministre Barthelemy KASSA du Gouvernement, première victoire mais il ne doit pas s'arrêter en si bon chemin, il doit aussi renoncer à son mandat de député pour faciliter les enquêtes. Qu'attend monsieur Marcel de Souza pour lui emboîter le pas, lui dont le ministère abrite le Secrétariat Technique chargé d’assurer la coordination et le suivi du pilotage du PPEA. Lui qui a assigné le SYNAPLASTA en justice pour avoir osé dénoncer des faits qualifiés de mauvaise gestion des ressources financières de son ministère. Voici un extrait d'une déclaration du SYNAPLASTA sur le dossier:


"Qu’il vous souvienne les guéguerres entre le DRFM Karim BONI BIAO et le Coordonnateur du volet de ce programme, le sieur Germain ZINSOU. Le premier cherchant coûte que coûte à ‘’brouter’’ sur les crédits du projet et le second s’y opposait de la plus belle manière, faisant intervenir au besoin la DGB. Mais au finish, c’est « l’empêcheur de tourner en rond » qui, comme d’habitude, fut déchargé de ses fonctions de coordonnateur au profit d’un autre cadre, certainement plus maniable.


Le 14 février 2014, le Chargé d’Affaires par intérim de l’Ambassade des Pays-Bas avait réagi face au changement unilatéral intervenu dans la coordination du programme en écrivant au ministre Marcel de Souza, avec copies aux ministres en charge des Finances (Jonas GBIAN), de l’Eau (Barthélémy KASSA) et de la Santé (Dorothé A. K. GAZARD) sans oublier les directions techniques de ces ministères (DGIFD, DGB, DG-Eau, DNSP, DG-SONEB, etc.).

Malgré l’expression formelle des craintes de la partie néerlandaise par rapport à la bonne gouvernance de ce programme, le sieur Germain Zinsou fut remplacé mais il a été immédiatement embauché par l’Ambassade des Pays-Bas près le Bénin à Cotonou. Depuis lors, le pilotage du PPEA qui fait l’objet d’un audit annuel était surveillé comme du lait sur le feu. Et les princes aux petits souliers qui confondent la gestion publique avec celle de leurs ménages devaient le savoir. Mais une fois à table, ils ne voient rien venir.


Aujourd’hui où le scandale a éclaté, ces autorités s’étonnent que le partenaire néerlandais prenne ses responsabilités. Les Danois n’ont-ils pas quitté notre pays pour les mêmes raisons ? Cessons donc de verser des larmes de crocodiles et regardons-nous dans le miroir. Tant que le Bénin baignera dans l’impunité, les choses se passeront toujours ainsi. Les Partenaires Techniques et Financiers ne continueront pas de s’amuser avec les impôts des contribuables de leurs pays." Monsieur Marcel de Souza doit aussi quitter le Gouvernement et renoncer à son mandat de député. Nous allons l'y contraindre.

BENIN – Détournement de l’aide des Pays-Bas: Après KASSA, les ministres KOUTCHE et de SOUZA doivent démissionner et renoncer à leurs mandats de députés
BENIN – Détournement de l’aide des Pays-Bas: Après KASSA, les ministres KOUTCHE et de SOUZA doivent démissionner et renoncer à leurs mandats de députés
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0