Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

13/05/2015

Barthélémy KASSA était jusqu’à hier, Ministre de l’Energie, des Recherches Pétrolières et Minières, de l’Eau et du Développement des Energies Renouvelables (MERPMEDER).

L’homme était le plus griot parmi tous les griots du roi Boni 1er. Il est même allé jusqu’à octroyer un hélicoptère, destiné frauduleusement à la recherche pétrolière, à son roi qui l’utilisa pour narguer les populations lors des dernières élections législatives du 26 avril 2015.

Parmi tous les hommes politiques béninois, Victor Prudent TOPANOU fut le seul à avoir demandé la démission de KASSA (lire infra). Maintenant, il faut aller plus loin et demander que le ministre démissionnaire n’aille pas se réfugier à l’Assemblée Nationale pour bénéficier de l’immunité parlementaire. Nos amis hollandais doivent être intraitables sur ce moyen. Si non, sa démission n’aurait aucun sens. Car, YAYI, le voleur qui crie au voleur, nous a démontré par le passé qu’il avait plusieurs tours dans son sac.

Comme tous les DG du sud-Bénin qui ont connu les affres de la détention provisoire, Barthélémy KASSA doit immédiatement rejoindre la prison civile de Cotonou dans l’attente de son jugement. Ne pas le déférer, c’est montrer que tous les béninois originaires du septentrion ont plus de droits que d’autres.

IB

07/05/2015

BENIN – « Affaire suspension de la coopération des Pays-Bas » : Victor Prudent TOPANOU exige la démission du Ministre Barthélémy KASSA

Par Victor Prudent TOPANOU


Alors que notre pays traverse une crise socio-politique mal éteinte depuis le lundi 4 mai dernier, nous apprenons avec stupeur que les Pays-Bas ont décidé de suspendre leur coopération avec le Bénin notre pays.


Il s'agit d'une information suffisamment grave pour ne laisser personne indifférent.
En effet, c'est la première fois depuis notre histoire politique récente qu'un pays européen à la coopération multiple et abondante avec notre pays décide ainsi pour cause de détournement de deniers publics néerlandais, de suspendre sa coopération.


D'autres pays, par le passé, ont pu être ainsi traités, non sans honte et humiliation.
Nous ne pouvons-nous résigner à l'admettre.
C'est une question d'honneur et de dignité.
C'est pourquoi, en attendant que les enquêtes ne désignent les mis en cause et la justice les coupables, exigeons la démission du Ministre KASSA Barthélémy pour sa responsabilité morale car c'est lui, le Ministre de tutelle du département de l'eau qui est aujourd'hui concerné. Travaillons pour aujourd'hui et demain la culture de "la responsabilité morale". Il ne peut continuer de rester à son poste alors que, par la faute d'une administration sous sa responsabilité, notre pays perd sa coopération avec un grand pays frère et ami, les Pays-Bas.
Le démettre serait une réponse forte envoyée à nos partenai
res.


Mais à défaut pour lui de démissionner et pour le Président de la République de le démettre, ce dernier doit le suspendre comme ce fut déjà le cas en 2008 lors de l'affaire Cen-Sad quand le Ministre François Noudegbessi a été suspendu de ses fonctions avant d'être à nouveau intégré pour avoir été blanchi par l'enquête.


C'est la seule voie pour le retour de l'éthique dans notre vie politique.
Ensemble, exigeons la démission du Ministre KASSA. Cette affaire ne peut être classée sans suite.


Mobilisons-nous, faisons passer le message.

06/07/2015

BENIN – AMBASSADE DES PAYS-BAS A COTONOU : Les Pays-Bas ont décidé de suspendre la coopération directe avec le gouvernement du Bénin jusqu’à nouvel ordre.


Ambassade des Pays-Bas au Bénin

COMMUNIQUE DE PRESSE

AMBASSADE DU ROYAUME DES PAYS-BAS AU BENIN

Le Royaume des Pays-Bas et la République du Bénin ont conclu un accord pour la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme Pluriannuel d’appui au secteur de l’Eau et de l’Assainissement (PPEA-II), d’un montant de 40,524 milliards de FCFA pour la période 2013-2015. Il comporte une importante contribution financière de l’Union Européenne, soit 13 milliards de FCFA.

Ce programme vise à assurer la disponibilité de l’eau potable aux populations, la maîtrise des risques liés à la gestion de l’eau (inondation, pollution des eaux souterraines, etc.) et contribuer à la promotion de l’hygiène et de l’assainissement de base. Il s’inscrit parfaitement dans l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement en matière d’accès à l’eau et aux services d’hygiène.

Il est exécuté sous l’entière responsabilité du Gouvernement du Bénin et selon les stratégies et procédures d’exécution des dépenses publiques en vigueur au Bénin.

Dans le cadre de l’exécution de cet accord de financement, il est réalisé chaque année, un audit de performance technique et financière. Les conclusions définitives de l’audit de la gestion 2014 ont révélé des irrégularités et malversations dans la gestion du programme au Ministère en charge de l’Eau.

Prenant la juste mesure de la gravité de la situation, le Gouvernement des Pays-Bas a pris les mesures suivantes :

- l’arrêt anticipé du programme PPEA-II et la réalisation du bilan final en vue de la clôture de la convention de financement ;

- la suspension de la préparation de la prochaine phase de ce programme ;

- la suspension de tous les autres programmes financés par les Pays-Bas au Bénin et directement exécutés par le Gouvernement du Bénin ; y inclus les nouvelles activités en cours de préparation avec le Gouvernement.

Il a par ailleurs demandé aux autorités du Bénin, de réaliser un audit d’investigation sur les faits graves ainsi révélés et d’entreprendre les mesures appropriées y-inclus juridiques

Le Gouvernement des Pays-Bas reste malgré tout sensible aux conséquences de cette décision pour les populations béninoises, compte tenu des résultats importants obtenus aussi bien dans le secteur de l’eau et de l’assainissement que pour les pistes rurales ces dernières années mais il ne saurait tolérer cette façon de gérer des ressources mises à la disposition du Bénin.

Le Gouvernement des Pays-Bas avisera sur l’avenir du programme en se basant sur l’évaluation du dossier dans les mois qui viennent.

BENIN – SCOOP – DETOURNEMENT DE L’AIDE DES PAYS-BAS : Le ministre Barthélémy KASSA démissionne du gouvernement et donne raison à Victor Prudent TOPANOU !!!
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :