Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

21/08/2015

Par Olivier ALLOCHEME

Si j’étais à la place de Barthélémy Kassa, je ferais une fête ce week-end à Matéri. Je me ferais accueillir par une foule en délire. Tipenti à gauche, fanfares à droite, je décrocherais un de ces tambours ancestraux qui jonchent nos folklores et je frapperais quelques coups de boutoir. Sous les youyous de la foule éméchée par mes billets aquatiques, j’esquisserais quelques pas de danse, en dodelinant de la tête, levant les bras au ciel, tournant et tournoyant sur moi-même. Le tout sous les projecteurs de Canal 3 et de l’ORTB bien sûr. Le Tchoukoutou coulerait à flot et chacun s’enivrerait à satiété dans ma vaste demeure de Matéri, aux frais aquatiques d’une affaire soldée par la majorité silencieuse de l’Assemblée nationale : 45 contre 38.


Voyez donc ! Personne ne croyait à une quelconque levée de l’immunité du député de Matéri. Même les mouches savaient que le Chef de l’Etat faisait un petit cinéma à l’attention des Hollandais. Je t’écris deux lettres successives de demande de levée d’immunité à l’Assemblée pour bleuir les Blancs. Pendant ce temps, pendant que le peuple des ignares se soulève d’indignation, j’édulcore totalement le rapport Kroll qui noie absolument le pauvre Kassa, en montrant qu’il n’est coupable en rien puisqu’ « aucun flux financier » n’a été dirigé vers lui. Au possible, quelques reportages télévisés sur des missions ministérielles fantoches montreront bien que les forages datant de Mathusalem, existent bel et bien. Il s’agit d’atténuer bien sûr la fureur populaire. Dernier acte de la mise en scène, pendant que j’usais de tous ces artifices de théâtre pour berner tout le monde, j’userais de tous les subterfuges pour qu’aucun député de la mouvance n’ait l’outrecuidance de demander à Kassa d’aller laver son honneur devant la justice. Le stratagème marche à merveille, puisque la moitié des députés eux-mêmes est plongée plus ou moins dans des noirceurs fétides. Ça marche d’autant d’ailleurs que pour leur propre élection, bon nombre de parlementaires de la mouvance comme de l’opposition, ont bénéficié des largesses aquatiques. Tout le monde est quitte.


Le problème est que le peuple des effarés est à peine assez intelligent pour comprendre que tout le cirque orchestré à son nez et à sa barbe, n’est que la conséquence directe de sa propre stupidité. Où donc pensiez-vous que le bonhomme a trouvé les billets qu’il vous lançait par brassées entières lors des campagnes ? Qu’il les a ramassés sous le kapokier de son grand-père ? Quand pour participer au moindre meeting politique, vous exigiez 2000 ou 5000 F, quand vous donniez par milliers vos procurations contre des billets de 5000F, quand vous veniez exposer vos mille malheurs au pauvre homme pour soigner votre fils malade, payer les scolarités de vos enfants, vous offrir des ustensiles de cuisine ou vous donner des sacs de riz et des bidons d’huile, quand donc vous faisiez tout cela, n’avez-vous jamais pensé que l’argent vient de quelque part ? Que donc espériez-vous ? Maintenant, c’est l’heure de solder les comptes. Il n’ira nulle part, Kassa. Au diable PPEA-II !


Les Hollandais ne seront sans doute pas contents. Selon les indiscrétions, ils auraient même commencé à mener les formalités pour s’en aller, comme les Danois, il y a quelques années. Et même s’ils ne s’en allaient pas, leur contribution budgétaire au Bénin s’en ressentira de façon drastique. L’Union Européenne ne restera pas indifférente non plus. Il y a de lourds orages qui planent sur les relations avec tous les autres pays de la zone qui sont désormais convaincus que la corruption au Bénin est un mal systémique. Tout le peuple est complice.


Cependant, cette orchestration hollywoodienne met en exergue toute la capacité de nuisance de la politique béninoise. Nos cris d’orfraie n’ont même pas empêché que les 45 voix émanent des rangs de ce que certains appellent encore opposition. Valentin Houdé, Robert Gbian…ont voté au profit de l’homme fort de Matéri, chacun espérant sans doute un retour de manivelle au cours des présidentielles qui s’annoncent.


Par pertes et profits, un drame historique passe pour une résistance glorieuse aux pièges des adversaires. Voilà où nous en sommes.

Par Olivier ALLOCHEME

Source : L’Evènement Précis

BENIN – Barthélémy KASSA protégé par ses pairs : On a mérité ce qu’on a mérité !!!
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :