Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

18/08/2015

BENIN – Toute la presse béninoise est unanime : Patrice TALON a convaincu et gagné l’acte N°1 de la sortie médiatique qui le conduira au palais de la Marina le 06 avril 2016. Bravo l’artiste !!!

Compilation réalisée par Benoît ILLASSA

Plume libre : Enfin Talon !

De son exil hexagonal, Patrice Talon fait un come back médiatique au pays. Avec un entretien historique sur les chaînes de télévision locales. L’ennemi public numéro 1 du pouvoir cauri a retrouvé le temps de parole pour briser le silence et fondre dans la dialectique de l’action. Annoncé comme un évènement, le grand retour de l’homme d’affaires a aimanté les attentions et produit d’énormes sensations. Loin des dynamiques de l’émotion et du désir, on s’est plutôt délecté des logiques proprement politiques de l’argumentation. Talon a parlé.
Longtemps retranché dans les grottes du silence depuis trois ans, le célèbre exilé a libéré la parole. Dans un contexte embaumé par les effluves de la prochaine présidentielle et les rumeurs sur sa présence dans le starting-block, Talon avait la pression morale, surtout que son très long mutisme avait fait le lit du fleuve de préjugés , d’accusations , d’affabulations…Cible désignée par la nébuleuse, le magnat du coton avait besoin d’une cure de parole pour la thérapie du mal de la cabale contre sa personne. Contraint donc à la parole, Talon enfile le costume de l’orateur et devient l’hôte légitime de la presse pour un entretien haut de gamme.
Il y a de la matière pour cet homme à forte notoriété. Sur son exil et les raisons de sa fuite du pays, Talon joue d’emblée la carte de la clarté : « Ce n’est pas l’affaire de la tentative d’empoisonnement qui m’a fait partir. « Cette affaire ayant été trouvée un mois après mon départ pour obtenir mon retour forcé à Cotonou au moyen d’une extradition », affirme-t-il. En réalité, l’objet de la brouille entre Talon et son ami Yayi est non négociable. L’insalubre histoire de la révision de la Constitution est une obsession pour le locataire de la Marina. Talon a horreur de ce fléau. Il fallait prendre la poudre d’escampette pour exorciser le mal. Déclaré persona non grata par le régime Yayi, sa demande de renouvellement de passeport périmé a suscité le veto de ses bourreaux.
On a découvert un Talon, homme de paix, satisfait de « l’apaisement du climat sociopolitique consécutif au bon déroulement des élections et à l’abandon du projet de révision de la Constitution ». Un Talon fortifié par le sens du pardon, de la réconciliation et de la concorde. Il dément ainsi avec autorité les préjugés sur l’esprit de vengeance.
L’homme d’affaires utilise les manettes de l’honneur, du patriotisme et de l’élégance et a horreur de condamnation financière punitive pour son pays. Premier investisseur béninois et premier employeur privé, il dénonce la situation socio-économique et met en cause la gouvernance politique. Ses œuvres sociales légitiment sa dimension humaine.
Talon, l’homme politique, est apparu dans l’entretien de l’année et il assume son implication dans le débat politique et son appui à la classe politique, toutes tendances confondues. Politique mais surtout réformateur, il fonde ses ambitions et son projet politique sur la réforme phare et révolutionnaire que constitue l’instauration du mandat unique. Fortement inspiré des principes démocratiques, Talon fait de la séparation du pouvoir le cœur de la gouvernance et élève au rang de priorité le rééquilibrage des pouvoirs entre institutions.
Le candidat Talon ne s’est pas d’emblée révélé. Il lie sa candidature à une réponse adéquate et concertée avec les leaders politiques du pays. La stratégie relève d’une logique politique pour ce sponsor de la politique, animateur discret de la sphère politique. De toute évidence, Talon se lancera dans la course à la succession de Boni Yayi.
Talon en mode cinq étoiles a décidé d’entrer en scène et de prendre les initiatives. Il refuse d’avancer masqué et opte pour une dynamique politique de la performance soutenue par la rationalité du débat. En route pour 2016, il sait que le chemin est encore loin et que la traversée risque d’être mouvementée.

18-08-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI

Source : Fraternité

Exil et ambitions Humanisme et sens du pardon : Patrice Talon a convaincu pour le Bénin : Talon s’explique

Les Béninois ont écouté hier sur Canal3 et Golfe Tv, Patrice Talon et ont désormais le cœur net. Le richissime homme d’affaires a largement comblé les attentes sur deux des points d’inquiétude de ses compatriotes s’il accédait au pouvoir le 6 avril 2016. D’abord, sur le volet humanisme, le fortuné Patrice Talon a démontré à ses détracteurs sur le terrain des œuvres sociales, qu’il compte parmi les tout premiers donateurs du Bénin. A cet effet, il a servi en toute modestie les saintes écritures : « Mon action dans ce domaine est gouvernée par l’enseignement de l’évangile selon Saint Mathieu chapitre 6 verset 1 à 6 qui dit notamment : ‘‘quand tu fais l’aumône, ne sonne pas la trompette devant toi comme ces hypocrites qui se mettent en spectacle dans les rues pour obtenir la gloire des hommes, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite afin que ton aumône reste dans le secret’’. De plus, je mets un point d’honneur à investir dans mon pays et à créer des emplois ». Mieux, dans ce chapitre, Patrice Talon a affirmé qu’il est le premier investisseur béninois et le premier employeur privé de son pays. Sur ce plan, Patrice Talon a convaincu.
De plus, l’homme qui a épousé le principe selon lequel le bien ne fait pas de bruits a également fait montre d’une grandeur d’esprit en faisant table rase du passé et en pardonnant. Et même si du côté de ses détracteurs, il comprend que la tension met du temps à tomber, pour sa part, il a clairement déclaré qu’il est temps de tourner la page. « J’avoue que j’ai beaucoup souffert de cette situation, mais le temps a fait son œuvre. Aujourd’hui, je n’ai plus de blessures d’autant que je tire beaucoup de satisfaction de l’apaisement du climat socio politique consécutif au bon déroulement des élections et à l’abandon du projet de révision de la Constitution. Je suis désormais un homme heureux et fier de son pays », a-t-il assuré. Les efforts, les souffrances et les sacrifices qui ont été consentis sont déjà oubliés. Patrice Talon a pardonné. Il a même clamé qu’il aspire maintenant à la réconciliation effective et à la concorde. La preuve, il a juré de ne jamais soumettre son pays au paiement d’une condamnation financière punitive. « J’en ai fait la preuve par le passé en renonçant à plus de 4 milliards de FCFA de dommages et intérêts accordés par la justice béninoise en ma faveur », a-t-il indiqué. Point n’est donc besoin d’autres exemples, pour démontrer l’humanisme et le sens de pardon de l’homme. Très serein et convaincant hier, il a séduit plus d’un. Même ceux qui se refusent à accepter que le lièvre sait courir savent désormais, après cette sortie médiatique qu’ils ont affaire à un prétendant ‘‘haut de gamme’’ pour la Marina en 2016. Ni plus ni moins.

18-08-2015, Angelo DOSSOUMOU

Source : Fraternité

18 août 2015


: Patrice Talon rompt le silence : « J’ai pardonné, j’aspire maintenant à la réconciliation effective et à la concorde »

La dernière fois qu’on l’a entendu parler publiquement remonte en octobre 2012 dans une interview qu’il accordée à une station de radio internationale. Après environ trois ans de silence, l’homme a voulu s’ouvrir à ses compatriotes à travers un entretien d’une trentaine de minutes dénommé ‘’Patrice Talon rompt le silence’’.


L’opérateur économique béninois en exil forcé depuis le 19 septembre 2012 en France a passé en revue l’actualité sociopolitique du Bénin de ces dernières années. Il s’est aussi prononcé sur sa probable candidature aux élections présidentielles de Février prochain et la thérapie de choc à appliquer pour que le pays sorte du gouffre dans lequel il est plongé depuis bientôt une décennie.

En début d’entretien, l’homme d’affaire béninois Patrice Talon a tenu à rappeler qu’il est béninois et qu’il n’a pas deux nationalités comme le font croire certaines personnes. « Je ne suis pas français, je ne possède qu’une seule nationalité et donc un seul passeport. Depuis bientôt un an j’ai formulé auprès des autorités béninoises une demande de renouvellement de mon passeport périmé mais jusque là rien ». D’après les confidences qui lui ont été faite, le passeport a été établi depuis le 7 novembre 2014 mais saisi sans aucune raison. Un recours a été introduit dans ce sens à la cour constitutionnelle le 9 décembre 2014 par ses avocats mais ce recours est resté sans suite a expliqué le magnat du coton. L’homme estime que toutes les manigances sont montées contre sa personne puisqu’il a osé dire non au chef de l’Etat Boni Yayi dans sa démarche qui consiste à modifier la loi fondamentale du pays pour briguer un nouveau mandat. Patrice Talon explique qu’il a quitté le Bénin de façon clandestine le 19 septembre 2012 par voie terrestre en direction du Nigéria avant de prendre un vol pour la France et qu’après un mois l’affaire tentative d’empoissonnement a été montée juste pour obtenir son rapatriement au moyen d’une extradition.

Ressentiments de l’homme face à tous les évènements passés

l’homme d’affaire estime que jusque là, la tension met du temps à tomber mais qu’il est tant pour lui de tourner cette page. « J’ai beaucoup souffert de cette situation mais le temps a fait son œuvre. Aujourd’hui, je n’ai plus de blessure » a-t-il souligné. Sa satisfaction réside dans le fait que l’apaisement du climat sociopolitique consécutif au bon déroulement des différentes élections est effectif. « J’ai pardonné, j’aspire maintenant à la réconciliation effective et à la concorde » a-t-il poursuivi. A propos des procès en cours entre ses sociétés et l’Etat béninois, Patrice Talon affirme qu’il n’accepterait pour rien au monde être dédommager par son pays. Il précise qu’il avait déjà renoncé par le passé à plus de 4 milliards de franc de dommage et intérêt accordé par la justice béninoise en sa faveur.

Pourquoi intervenir dans le débat politique alors que vous êtes opérateur économique

Contribuer au débat politique et exercer une activité économique ne sont pas antinomique pour Patrice Talon selon qui la politique régit la vie de tout le monde dans la cité. Pour illustrer ses propos, il indique qu’à de grandes occasions où les grands débats politiques s’installent, toutes les composantes de la nation sont conviées. Référence a été faite en ce sens à la conférence des forces vives de la nation de 1990. « L’opérateur économique que je suis ne peut pas s’exclure du débat politique ». Le richissime homme d’affaire dit qu’il accorde un grand prix à la démocratie et à la liberté. « Je suis profondément attaché à la démocratie et j’ai grand plaisir à prendre part à sa consolidation. La liberté permet l’éclosion et l’épanouissement de chacun en ce qui le caractérise mais la liberté ne peut exister sans la démocratie et la démocratie ne peut survivre sans la compétition politique ». Talon explique que son implication dans le débat politique et son appui à la classe politique toute tendance confondue est pour lui la meilleure façon d’entretenir la compétition politique pour la préservation de la démocratie. Il ajoute que sa présence dans le débat politique ne nuit pas au processus démocratique. A la question de savoir s’il sera candidat pour les prochaines élections présidentielles l’homme d’affaire répond : La situation du pays est préoccupante et cela nous interpelle tous. Chacun ne devrait il pas au sacrifice de sa vocation de son confort apporter sa contribution à la reconstruction de la cité. Nous devons sortir le Bénin de la misère et de la honte. Je prendrai d’une manière ou d’une autre ma part de responsabilité pour contribuer à relever ce noble défi ».

Pourquoi êtes-vous absent sur le terrain des œuvres sociales

A ce niveau Patrice Talon fait référence à sa culture biblique pour répondre aux questions des journalistes. Pour lui le bien n’a pas besoin du bruit. En ce sens, il évoque évangile saint Mathieu chapitre 6 versets 1 à 6 « Quand tu fais l’aumône, ne sonne pas la trompette devant toi comme ces hypocrites qui se tiennent en spectacle dans les rues pour obtenir la gloire des hommes. Que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite fait afin que ton aumône reste dans le secret ». L’homme dit que c’est une devise sur laquelle il se base pour agir dans la société. Patrice Talon dit affirme qu’il s’est investi à créer des emplois au Bénin de telle sorte qu’il est devenu le premier investisseur privé béninois et le premier employeur privé du pays.

Thérapie à appliquer pour sortir le Bénin du gouffre

Pour l’ancien bras financier de Boni Yayi, la misère galopante et le chômage ne sont que la résultante de la gouvernance politique actuelle. « Je suis resté sur ma faim quant à la gestion de Boni Yayi. Nous avions fait un mauvais casting » a-t-il souligné. Selon lui, la compétence et la recherche de la performance ont été très vite délaissées au profit du populisme et du clientélisme dans la perspective du renouvellement de mandat ». La solution pour inverser la tendance serait des réformes dans plusieurs secteurs. Entre autres reformes, l’exilé politique souligne qu’il faut : rééquilibrer les pouvoirs entre les différentes institutions et au sein de chacune d’elle de sorte à réduire les pouvoir individuels et personnels, instaurer une réelle indépendance des institutions vis-à-vis du chef de l’Etat, instaurer une réelle indépendance des différents pouvoir tel que la justice et la presse vis-à-vis du pouvoir exécutif, supprimer du modèle politique les facteurs qui incite les président de la République à souhaiter l’affaiblissement des partis politiques et la soumission de leurs leaders, mettre en place un financement publique significatif au profit des partis politiques, réorganiser les structures de contrôle de l’administration, une politique de promotion effective de l’investissement privé aussi bien dans les domaines d’intérêt général que particulier, la suppression de l’implication et l’influence du président dans la composition et le fonctionnement des institutions telles que la cour constitutionnelle, la haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication, supprimer la possibilité du renouvellement du mandat, instaurer le mandat unique pour ôter au pouvoir exécutif ce qui constitue un principal handicap pour une gouvernance performante. A la question de savoir à quand Patrice Talon sera de retour au Bénin, il répond : Je compte rentrer au pays et c’est pour très bientôt

Marcus Koudjènoumè

Source : Le Matinal

Talon : «Le deuxième mandat de Boni Yayi a été le mandat de trop»

Yao Hervé Kingbêwé

Il a rompu l’omerta. Patrice Talon, le richissime homme d’affaires béninois, a rompu le silence. A travers un entretien qui accordé aux télévisions privées Canal 3 et Golfe TV et actuellement en diffusion, l’ancien ami du chef de l’Etat et ennemi numéro 1 du régime de Cotonou s’est exprimé.

Il s’est prononcé sur certains faits au nombre desquels son implication dans les affaires politiques, les deux victorieuses campagnes présidentielles de 2006 et de 2011 du président Boni Yayi, la gouvernance politique et économique du pays, son départ précipité du départ le 19 septembre 2012 et autres.

Parlant du deuxième mandat du président Boni Yayi, Patrice Talon estime que c’est un mandat de trop. « Le deuxième mandat de Boni Yayi est un mandat de trop » a déclaré l’homme d’affaires. Faisant un petit bilan de la gouvernance économique et politique sous le régime du président Yayi et les espoirs que l’ancien président de la Banque Ouest africaine de développement avait suscités, Patrice Talon reconnaît avoir fait un « mauvais casting » en 2006. « Les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs », a dit le magna du coton.

Au cours des 30 minutes chrono qu’a duré l’entretien, Patrice Talon a même déclaré n’avoir pas mis pieds au siège de campagne du candidat Yayi en 2011. Ceci, parce qu’il s’était rendu compte de leur mauvais casting.

Talon, candidat en 2016 ?

Au terme de l’entretien qu’il accordé aux deux télévisions, Patrice Talon s’est prononcé sur la prochaine présidentielle au Bénin. Sans l’avoir ouvertement dit, Patrice Talon a presque déclaré sa candidature à la course pour la Marina. « La situation du pays est très préoccupante et cela nous interpelle tous » a laissé entendre Talon avant de clairement dire qu’il « prendra d’une manière ou d’une autre, (sa) part de responsabilité » pour sortir le pays de l’ornière. Il faut préciser que l’homme d’affaires a même dévoilé les réformes nécessaires pour remettre le pays sur les rails du développement.

Aussi, faut-il souligner qu’au cours de l’entretien, Patrice Talon est revenu sur les rocambolesques affaires de tentative d’empoisonnement du chef de l’Etat et de coup de d’Etat et a déclaré que contrairement à la croyance populaire qu’il n’a pas quitté le pays à cause de ces affaires dont il a été accusé d’être le commanditaire. Mais, à l’en croire, il a quitté précipitamment le pays parce que le pouvoir s’apprêtait à le mettre au « gnouf ».

Source : LNT

Sauvy Il y a 3 heures

Pour rehausser le niveau du débat, est-ce qu'il est possible d'attaquer Talon sur le fond de son interview? Que les détracteurs prennent ses arguments et nous prouvent le contraire de ce que dit le monsieur. Car pour moi je vous avoue, que je suis séduit par sa prestation dans cette interview. Mais je veux être prudent. Car s'il est vrai que l'interview a été préenregistrée et montée, les réponses à mon avis sont réfléchies et correspondent aux maux dont souffrent le pays. Les réformes qu'il préconise semble être les solutions à nos problèmes du moment. Pour ceux qui pensent qu'avec son pouvoir financier, il n'est plus nécessaire de chercher le pouvoir politique, je ne partage pas cet avis. Cherchons à construire des nations fortes par des institutions fortes au lieu des hommes forts pour des institutions et des nations faibles. Et je crois comprendre que c'est ce que nous propose monsieur Talon dans l'interview. Laissons de cotés les injures et les calomnies, allons dans le vrai débat en attaquant ses arguments pour le bien du pays. C'est de la discussion que jaillisse la lumière a dit l'autre. Talon est resté longtemps silencieux, ce qui a semblé nuire à sa réputation, car pour longtemps j'ai cru à ses détracteurs. Que la contradiction lui sois apportée sur le fond des ses déclarations et non sur la forme et ce sans injures ni calomnie et sans médisance. Que ceux qui ont des preuves les exhibe et apporte la contraction intellectuelle. Monsieur Talon a dit des choses, avancé des chiffres et donné des références. Que ceux qui ont les preuves du contraire de ce qu'il a dit les sorte. Si non ce serait de la calomnie. Je regrette qu'il soit resté longtemps silencieux. Car pour nous qui ne sommes dans les arcanes du pouvoir, seul l'exhibition des preuves dans la presse nous permet de nous faire une idée. Merci pour votre participation.

joeleplombier Il y a 8 heures

Pour se faire une idée sur la prestation de Monsieur Talon , il faut avoir un niveau minimum requis. Seulement nous avons des internautes illettrés , manutentionnaires qui viennent faire le yoyo sur ce forum. La politique , ce n'est pas de la distraction. C'est une science infuse. Ne devient point acteur de la vie politique et économique ou commentateur qui veut. Mais , seulement ; nous sommes sur un forum et un forum , c'est comme le marché de Dantokpa. Demandons à LNT de mettre un peu de l"ordre. Il y va de votre image et de l'image de notre pays.

Jean Il y a 12 heures

Mr Patrice Talon a de l´éloquence et a été serein durant toute l´interview. Bravo Mr Patrice Talon. 100% satisfait.

GIBO Il y a 12 heures

Après avoir pris connaissance de l'interview je puis dire que Patrice Talon est homme qui connait réellement les maux qui minent notre cher et Beau pays le Bénin et Premier employeur Privé il peut apporter sa pierre à l' édifice et cessez de raconter de n'importe quoi sur le Monsieur.
Ceux qui ne l'aiment pas doivent reconnaitre au moins ses qualités Intellectueles et sa maitrise des Affaires ce qui n'est permis à tout le monde, et partout au monde et dans les pays Occidentaux un opérateur économique de genre doit etre traité avec respect.
Le peuple Béninois se doit de tirer leçon des évènements passés et Heureusement qu'il a fuit via le Nigéria sinon il ne serait plus en vie parce que Yayi Boni voulait s'éterniser au pouvoir et merci au peuple Béninois.

holala Il y a 13 heures

Ce discours est digne d'un homme qu'il faut pour le Bénin. Intellectuel , riche,éloquent, il sait de quoi il parle.. L'indépendance des institutions est le pouvoir des institutions et la sauvegarde de la démocratie. Il faut congratuler Patrice Talon pour son projet.
Bravo

Ce qu’il faut retenir du passage de Talon sur Golfe et Canal3 Tv

Annoncé à grand renfort médiatique, le richissime homme d’affaires béninois Patrice Talon cité dans les sulfureuses affaires de tentative d’empoisonnement du Chef de l’Etat et d’atteinte à la sûreté de l’Etat a enfin rompu le silence. A l’occasion d’une sortie médiatique sur les chaînes de télévision Canal3 Bénin et Golf Tv l’homme a donné sa part de vérité et dévoilé son projet de société pour un Bénin prospère.


“La situation du Bénin est préoccupante et interpelle tous. Chacun devra apporter sa pierre à sa construction. Je prendrai d’une manière ou d’une autre ma part de responsabilité dans la construction du pays”, a déclaré l’opérateur économique béninois Patrice Talon sur Canal3 Bénin. Voilà qui est clair. Le principal mis en cause dans la double affaire tentative d’empoisonnement du Chef de l’Etat et d’atteinte à la sûreté de l’Etat a annoncé ainsi les couleurs pour la présidentielle 2016. Rien ne pourra le dissuader de son intention de briguer la Magistrature suprême du Bénin. Il a même affirmé avoir pris de sérieuses options. “Je n’ai jamais été actif dans les échanges avec les leaders politiques du pays sur la question”, a-t-il fait observer pour montrer son abnégation pour succéder à Boni Yayi à la tête du pays.


Pour ce faire, il a dévoilé les grands points de son projet de société à savoir la mise en oeuvre de profondes réformes sur le plan politique et économique. Il s’agira entre autres pour lui une fois au pouvoir d’instaurer une réelle indépendance des institutions vis-à-vis du président de la République ; de supprimer du modèle politique les facteurs qui incitent le président de la République à affaiblir les partis politiques ; de mettre en place un mécanismes de financement conséquent au profit des partis politiques ; de réorganiser les structures en charge du contrôle dans l’administration ; de supprimer l’implication du président de la République dans la mise en place des institutions de la République à savoir la Cour constitutionnelle, la Haac et la Cour suprême et de supprimer le renouvellement du mandat du président de la République.
Mais avant, M. Talon a tenu à rétablir la vérité en ce qui concerne son exil forcé en France. A l’en croire c’est suite aux affaires tentative d’empoisonnement du Chef de l’Etat et d’atteinte à la sûreté de l’Etat qui ont été selon ses dires montées de toute pièce qu’il a du quitter le pays pour s’exiler en France.


Selon lui, c’est son refus de soutenir la révision la Constitution pour le maintien au pouvoir du régime FCBE qui lui a valu tous les noms d’oiseaux. Malgré le pardon du Chef de l’Etat et les décisions de non lieu rendues par la justice, il y a eu refus systématique de la part des autorités béninoises de lui renouveler son passeport. “J’ai formulé la demande de renouvellement de mon passeport qui est restée sans suite”, a déclaré Patrice Talon. Mieux, “le recours a été adressé à la Cour constitutionnelle depuis décembre 2014 pour rendre justice est aussi restée sans suite”, a-t-il dit pour montrer l’acharnement contre sa personne. Malgré qu’il a beaucoup souffert dans cette situation, il a laisse entendre qu’il a pardonné à son tour et qu’il ne soumettra pas son pays au paiement d’un quelconque dommage et intérêt par rapport aux injustices dont lui et ses entreprises ont été victimes. Puisqu’il a déjà eu par le passé à renoncer à la bagatelle de 4 milliards FCFA à lui accordés en faveur de dommage et intérêts.



Après avoir peint en noir la gouvernance économique, politique et sociale du pays, il a rendu un vibrant hommage au peuple béninois pour son expression dans les urnes, ce qui a tranché la question de la révision opportuniste de la Constitution.
A la question de savoir sa contribution dans les oeuvres sociales, Patrice Talon a exhibé l’évangile Saint Mathieu chapitre 6 verset 1 à 6. C’est dire qu’en dehors des formations politiques toutes tendances confondues, M. Talon investit également dans les oeuvres sociales. Occasion pour lui d’exprimer toute sa reconnaissance au peuple béninois.


Laureinda SONON

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel


L'Informateur Bénin

9 h ·

Présidentielle de 2016 : Talon confirme sa candidature

Plus de doute, Patrice Talon est candidat aux élections présidentielles de 2016. Longtemps supputée, cette candidature est devenue une quasi-certitude à la faveur de l’entretien télévisé diffusé hier soir sur plusieurs chaines de radios et télévisions nationales. Dans des termes à peine voilés, le richissime homme d’affaires a enfin publiquement déclaré ses intentions de briguer la magistrature suprême du Bénin.
« La situation du pays est préoccupante et cela nous interpelle tous. Chacun doit apporter sa contribution à la construction du pays. Je prendrai ma part à relever ce défi. Je compte rentrer au pays. Et c'est pour très bientôt. Je suis fier de mon pays qui m'a tant donné. J'exprime ma reconnaissance à tous mes compatriotes. » Ainsi s’exprimait hier soir Patrice Talon face à la question des confrères Malick Gomina et Rachidi Odjo qui voulaient savoir de façon concrète s’il était candidat pour les présidentielle de 2016.
Si des personnes septiques au regard de la situation d’exilé de Patrice Talon peuvent encore émettre quelques doutes sur l’effectivité de cette candidature, (puisque son retour au Bénin selon ces septiques n’est pas gagné d’avance), ni les mots utilisés, ni le ton du discours ni le moment choisi pour le délivrer ne laissent le moindre doute sur la farouche détermination de l’homme d’affaires béninois à solliciter le suffrage de ses compatriotes en mars 2016.
Et quand Patrice Talon affirme avoir été très actif ces dernières semaines dans des discussions avec les principaux leaders de l’échiquier politique national, c’est dire que l’homme d’affaires veut mettre toutes les chances de son côté pour donner corps à ses nouvelles ambitions. Il reste cependant, à Patrice Talon de faire preuve d’intelligence et de perspicacité pour éviter les inévitables écueils qui se dresseront sur sa voie.
Crépin BOSSOU

IB

BENIN – Toute la presse béninoise est unanime : Patrice TALON a convaincu et gagné l’acte N°1 de la sortie médiatique qui le conduira au palais de la Marina le 06 avril 2016. Bravo l’artiste !!!
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0