Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BENIN - Université de vacances du Prd: Les ambitions de Houngbédji pour 2016

Dans un discours qui a fait la part belle aux enjeux spécifiques de 2016, le président du Parti du renouveau démocratique (Prd) Adrien Houngbédji a émis ses ambitions pour la prochaine élection présidentielle au Bénin. Lisez.


Mes premiers mots, mes tout premiers, seront des mots de félicitations à l’endroit de notre Parti, le Prd. A l’endroit de nos militants : ceux d’hier, vivants ou défunts, pionniers d’une lutte parfois douloureuse pour la démocratie ; ceux d’aujourd’hui ‘’qu’enflamme leur exemple et qui veulent prendre place dans le temple’’ pour paraphraser un grand poète ; et ceux de demain souvent en culotte courte, qui se bousculent pour le relais et qui le prennent déjà. Vingt cinq ans de la vie de notre parti, c’est en effet un arc-en-ciel qui enroule plusieurs générations d’hommes et de femmes, unis par la conviction et le dévouement, soudés malgré les défaites et les revers inhérents à la politique telle qu’elle se pratique chez nous, mais toujours organisés et galvanisés, par l’espoir d’un lendemain meilleur pour tous. Le Prd est à l’image de son slogan. Le Prd, ce n’est jamais fini ! Tout est grâce !

Joyeux Anniversaire à tous !

Au nom de tous, je veux ensuite remercier, tous les partis amis, toutes les personnalités de tous horizons, venus participer à la cérémonie d’ouverture de notre Université de vacances, (Uv) 2015. Leur présence, leurs contributions, les propos si bienveillants qu’ils ont tenus à l’endroit de notre parti, nous touchent profondément. Nous les remercions, du fond du cœur, d’être venus nous assister, nous dire que nous sommes des frères dans la vie comme dans le combat. Nous avons eu plaisir à les écouter ; nous avons envie de leur dire : restez encore ; vous avez tant à nous dire, tant à nous enseigner, tant à nous offrir. Restez encore. Vous ne serez pas de trop, à l’heure où notre pays se prépare à faire encore le grand saut.

Chers amis

C’est un grand saut en effet, l’élection présidentielle. Ici, comme ailleurs. Confier son destin et celui de tout un peuple à un homme, ne sera jamais un acte banal. Mais celui que nous allons accomplir le 28 février 2016, s’inscrit dans un contexte spécifique et délicat. Délicat parce que nos compatriotes s’interrogent et veulent êtres rassurés. Les années Yayi Boni ont soumis notre démocratie, l’Etat de droit et nos libertés, àrude épreuve. L’accalmie que nous observons sur ce front depuis les élections législatives, ne nous interdit pas de le rappeler, tout comme elle ne nous autorise pas à baisser la garde. Notre environnement géopolitique est lui-même préoccupant : il appelle de notre part une vigilance accrue.

« Non à la division »

Nos compatriotes veulent être rassurés. Rassurés sur la pérennité de nos acquis démocratiques, sur la pérennité de la démocratie elle-même. Ils veulent poursuivre l’expérience ; l’approfondir ; ils veulent qu’elle soit ancrée à travers des institutions crédibles et fortes. Ils veulent voir se créer autour d’eux, une vraie culture démocratique, une vraie tradition démocratique. Contexte délicat, parce que nos compatriotes veulent être rassemblés. Rassemblés et non pas divisés comme ils l’ont été pendant les années Yayi Boni. Divisés entre un nord et un sud. Divisés entre ‘’les miens et les autres’’. Divisés sur fond de régionalisme, d’ethnocentrisme, de clientélisme, de clanisme, d’exclusion, d’injustice sociale et économique. Les Béninois veulent vivre en paix, réconciliés avec eux-mêmes à l’intérieur de nos frontières ; en sécurité et en paix avec leurs voisins et au-delà, sous l’égide de la Communauté Internationale.


Enfin, les Béninois aspirent à un vrai développement, un développement durable. Nous voulons dans les 15 prochaines années, un Bénin où la pauvreté sous toutes ses formes est éliminée, le spectre de la faim écartée par une politique de sécurité alimentaire et où chacun ait accès à des soins de santé de qualité.


Nous voulons un Bénin à forte croissance économique, soutenue, partagée et visible dans le panier de la ménagère.


Nous voulons un Bénin où, grâce à une éducation de qualité et à l’apprentissage, chaque citoyen accède à un travail productif et décent.
Nous voulons un Bénin qui œuvre à l’égalité homme/femme, à l’autonomie des femmes et à la promotion des jeunes et des femmes dans toutes les sphères de décision politique, économique, sociale et culturelle.
Nous voulons que soient garantis à tous nos compatriotes, l’accès durable à l’eau potable et à l’énergie à un coût abordable pour tous.
Nous voulons des infrastructures adaptées à notre environnement, une industrialisation durable, propice à l’innovation.
Nous voulons réduire davantage la fracture numérique et mettre les technologies de l’information et de la communication, à la portée du plus grand nombre, en commençant par nos élèves et étudiants.
Nous voulons exploiter nos forêts, nos cours d’eau, tout en préservant notre écosystème et en luttant contre les répercussions des changements climatiques. Ces objectifs, je les ai listés en revisitant notre projet de Société et les Programmes de Gouvernement successifs que nous avons adoptés à chaque élection et en les actualisant par quelques exigences nouvelles. Pour l’essentiel, ce sont donc les vôtres, ceux que nous avons partagés. Nous voulons œuvrer au rayonnement de notre Pays, par la promotion de ses richesses touristiques, artistiques et culturelles ; par une implication rationnelle de notre Diaspora dans l’essor économique et social du Bénin ; par le déploiement d’une activité diplomatique axée sur le développement intégré de notre sous-région. Ces objectifs sont à notre portée, parce que nous sommes un peuple travailleur. Ces objectifs, nous les atteindrons en instaurant la bonne gouvernance. Nous les atteindrons enfin en participant activement, au renforcement du partenariat mondial et à la mobilisation des ressources intérieures et extérieures.

Chers amis

Rassurer les Béninois en consolidant la démocratie ; rassembler les Béninois dans un esprit d’unité nationale et un climat de paix ; consacrer notre ardeur aux objectifs d’un développement durable. Tels me semblent être, brièvement esquissés, les enjeux spécifiques de l’élection présidentielle de 2016.Ces enjeux sont à la fois un défi et une chance pour notre Pays, à l’heure où, la communauté internationale s’apprête à adopter une charte des Objectifs du développement durable (Odd) et qui prend mieux en compte les Pays moins avancés (Pma).Au moment aussi où va s’ouvrir à Paris, à l’initiative du gouvernement français, la conférence internationale sur les changements climatiques, et leurs répercussions économiques et sociales. De même qu’on ne saurait mettre la charrue avant les bœufs, de même on ne peut choisir un candidat, ni même dresser son portrait robot, avant d’avoir identifié les tâches auxquelles il devra être apte à se consacrer.


De même, nous ne pouvons choisir un candidat, avant d’avoir initié et clos des efforts de concertation avec les autres forces politiques du Bénin, y compris avec celles que nous combattons et qui souhaitent participer à la recherche de consensus pour sortir le pays de l’ornière. Ce que nous combattons en réalité, c’est plus un système que des hommes.
En ce sens, nos travaux constituent les premiers jalons, la première piste officielle de notre réflexion et de notre mobilisation pour l’élection présidentielle. Il appartient à votre Université de vacances, d’examiner la pertinence des enjeux ainsi identifiés, de les approprier, de les rejeter ou de les amender, de faire des propositions innovantes, le tout avec cette liberté de ton et d’esprit qui a toujours caractérisé vos assises et dont les instances dirigeantes du Parti tirent enseignement et plans d’action. J’ose espérer que de vos travaux sortiront aussi, des propositions qui permettront à notre Pays, d’améliorer ou de redéfinir la charte des partis politiques, de suggérer des modes de financement des activités politiques. Sans financement, il n’existe pas de parti politique fort ; et sans parti politique il n’existe pas de démocratie. La démocratie est notre raison d’être ; les partis politiques en sont les instruments.

Chers amis

C’est toujours un plaisir de me présenter devant vous, et de partager avec vous ces rares moments de réflexion. C’est la même joie qui m’anime de vous voir chaque fois aussi nombreux et aussi ardents. C’est une joie et un bonheur, devoir autour de nous, nos frères et sœurs venus d’autres horizons que le nôtre, partager nos aspirations Communes pour le Bénin. C’est un honneur d’imaginer que même à distance, des hommes et des femmes, des jeunes et des moins jeunes, tous animés par l’amour du Bénin et soucieux de son avenir, consacrent une partie de leur temps à suivre sur les antennes, sur les écrans, et sur internet, ce qui se fait et se dit ici.

A tous et à toutes, je dis un grand merci. Plein succès à nos travaux. Vive la démocratie

Vive le Prd

Vive le Bénin

Plus haut plus fort, plus grand !

Cotonou, le 19 septembre 2015

Source : Le Matinal

BENIN - Université de vacances du Prd: Les ambitions de Houngbédji pour 2016
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0