Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BENIN : BENOÎT ILLASSA EN DANGER DE MORT AU BENIN !!!

22 nov, 2015 | Par Administrateur | Rubrique : A la une, Afrique, International, Manchette

Connu pour ses prises de position sur la vie socio-politique du Bénin, le franco-béninois Benoît ILLASSA vit depuis cinq jours une situation dramatique à Cotonou au Bénin. Originaire du centre du pays (Kilibo) comme le chef de l’Etat Dr Boni YAYI, ce juriste d’entreprise et également blogueur de renom est en visite privée, depuis le 18 octobre dernier, au Bénin, son pays d’origine, où il a l’habitude de venir assez régulièrement.

Par Claudine DEGLA

Mais cette dernière visite se termine très mal et commence surtout par inquiéter ses proches. En effet, Benoît ILLASSA en fin de séjour s’était présenté à l’aéroport international Cardinal Bernardin GANTIN le mardi 17 novembre dernier où il avait déjà accompli ses formalités de pré-enregistrement dans la matinée. Aussitôt après les dernières formalités accomplies, juste avant l’embarquement, Benoît ILLASSA se voit retirer ses deux passeports (béninois et français) par la commissaire de police des lieux. Peu de temps après, la victime apprendra qu’avant son arrivée, l’ordre fut déjà donné à la représentation de la compagnie aérienne (BA) qui devrait le transporter de faire descendre tous les bagages de ce passager. Après une brève audition, l’officier de police judiciaire l’ayant entendu lui indique qu’aucune charge n’est retenue contre lui.

Cependant, il lui avait été signifié d’aller le lendemain à la direction des services de l’immigration pour retirer ses deux passeports. Arrivé sur les lieux, l’intéressé apprendra qu’aucun de ses passeports n’est encore envoyé dans ce service. Jusqu’au dernier jour ouvrable de la semaine c’est-à-dire le vendredi, aucune trace de ses deux passeports pourtant en cours de validité. Et rien ne prouve que ces deux passeports ont été effectivement retirés par la police nationale du Bénin car cette police ne lui a délivré aucun papier qui atteste qu’effectivement il est dépouillé de ses deux passeports.

ILLASSA est-il encore libre au Bénin ?

Si à ce jour (samedi 21 novembre 2015) aucune plainte n’est encore signifiée à ce compatriote, force est de reconnaître que son domicile, sis dans le quartier Fidjrossè sur la route de Ouidah, est pratiquement encerclé par des individus inconnus des habitants du quartier. Mieux encore, le sieur ILLASSA se sent suivi constamment lors de chacun de ses déplacements. D’ailleurs, les clients d’un maquis situé à l’intérieur du Centre de Promotion de l’Artisanat à Cotonou ont clairement remarqué ce samedi la présence d’un véhicule qui visiblement était suspect et dont la présence sur les lieux laisse penser que ses occupants étaient en « mission ».

Le lieu choisi par ses « intrus » pour mieux surveiller Benoît ILLASSA et ses visiteurs, quand il est chez lui, est une modeste cafétaria installée en face de sa maison et exploitée par un jeune homme plutôt affable mais qui remarque, lui aussi, un peu dépité, depuis quelques jours la présence de quelques clients très insolites. Ce qui rend la situation davantage alarmante est cette coupure de plus en plus fréquente de l’énergie électrique dans la zone. Curieusement, cette énergie électrique est rendue disponible jusqu’à quelques mètres du domicile de Benoît ILLASSA.

Benoît risque-t-il le sort de DANGNIVO et d’autres ….. ?

Aujourd’hui, il n’est plus question d’attendre le pire avant de crier haut et fort cette voie de fait que vit et subit ce citoyen béninois. Après les déballages lors des premiers jours du procès dit « DANGNIVO », du nom d’un haut fonctionnaire du ministère des finances porté disparu mais dont la disparition demeure une énigme depuis 2010, il est à craindre que Benoît ILLASSA connaisse le sort de Urbain DANGNIVO. En effet, les quelques jours de ce procès prévu pour être expéditif mais suspendu pour des raisons de procédure ont permis de commencer par accréditer la thèse d’une insécurité bien organisée dans le pays.

Car outre le cas DANGNIVO, l’assassinat ou le meurtre manqué dont avait été victime Martin ASSOGBA, un acteur de la société civile, montre à suffisance que le Bénin glisse dangereusement vers la criminalité organisée. Dans ce dossier également on apprend des choses affreuses car le ver serait dans le fruit. Et plusieurs autres cas sont à rappeler telle la mort bien suspecte de l’ancienne ministre Bernadette SOHOUNDJI.

Indiscutablement, les rumeurs qui entourent tous ces cas de criminalité commencent par être crédibilisées grâce aux propos tenus par le prisonnier ALOFA au cours du procès « DANGNIVO ».

Benoît ILLASSA doit se présenter le 28 novembre à la Cour d’Appel de Paris contre …

La famille de Benoît ILLASSA ainsi que ses proches prennent l’opinion publique nationale et internationale à témoin pour cette injustice que subit leur proche. Faut-il le rappeler, Benoît ILLASSA a été assigné par deux fois par Monsieur Boni YAYI, président de la république et chef du gouvernement du Bénin devant les juridictions françaises. Si un premier procès fut gagné par ILLASSA, le second dossier est encore pendant devant la justice française qui a déjà programmé une autre audience en appel pour le 28 novembre prochain. Donc, Monsieur ILLASSA n’est pas un inconnu de l’Etat ni du gouvernement béninois car ce dernier et le chef de l’Etat béninois sont en procès pour diffamation en France. Paradoxalement, ce double retrait de passeports serait motivé, apprend-on, par un doute sur l’identité du célébrissime Benoît ILLASSA. Cette justification n’est pas cependant officielle. On en rirait d’ailleurs.

Souhaitons seulement que le nom de Benoît ILLASSA ne vienne allonger fatalement cette longue liste de morts, de disparus et de porteurs de balles dans leur corps depuis l’arrivée au pouvoir du régime du changement. Benoît ILLASSA, rencontré chez lui, reste très serein. A la question de savoir s’il ne craint pas actuellement pour sa vie au Bénin, cet adversaire « assermenté » du président Boni YAYI dans deux procès en France répond simplement que la mort ne lui fait pas peur et qu’il en avait vu beaucoup d’autres dans une vie passée. Benoît ILLASSA dit pourtant se réserver le droit de réagir en temps opportun car ce qu’on lui impose comme calvaire ne restera pas impuni. Fidèle à ses habitudes, il estime que chaque acteur dans ce théâtre mal inspiré puis mal exécuté devra répondre tôt ou tard. Quant à l’insécurité qui règne autour de lui, il déclare que seuls ceux qui l’ont empêché de prendre son vol le mardi dernier en connaissent les vrais mobiles et seront responsables de tout ce qui pourrait lui arriver.

Affaire à suivre…

(Source : www.lautrefraternite.com)

BENIN : BENOÎT ILLASSA EN DANGER DE MORT AU BENIN !!!
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0