Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

23/12/2015

Par Faustin AÏSSI

Chers Compatriotes,

Je ne crois pas vous avoir envoyé ce tableau dans mon message d'hier sur la publication de la liste électorale qui a été lue sur les antennes de l'ORTB et qui a été par ailleurs diffusé sur le blog de Benoît ILLASSA . Le tableau ci-dessus relève des notes que j'ai prises. Notre compatriote Bernard Akplogan nous a informés ce jour d'un article de Gilles Badet « Le COS LEPI menace la nationalité béninoise et la transparence des élections » qui montre comment sur le plan juridique, une telle opération est simplement contraire à la constitution à partir de la décision de la cour constitutionnelle DCC 06-171du 7 novembre 2006.

En effet, dans la lecture de son acte, j'avais été surpris d'entendre le président du COS LEPI déclarer : « Le Président de la République a pris la courageuse décision de rendre caduques les anciennes cartes et d’autoriser la production de nouvelles cartes. C’est le lieu de lui rendre un vibrant hommage pour sa vision qui va au-delà de la mise à disposition des nouvelles cartes mais d’en faire des cartes d’électeur à valeur de pièces d’identité nationales.

Ainsi donc, avec l’accompagnement et la bénédiction du Chef de l’État et de son Gouvernement, le principe de production de nouvelles cartes a été validé et le processus de réalisation est engagé. La distribution commencera au cours de la première quinzaine du mois de Janvier 2016 pour finir au plus tard le 5 Février 2016 sous l’égide de l’Agence Nationale de Traitement et avec la supervision du COS-LEPI ». Le Fichier électoral National y compris les Béninois enrôlés à l’étranger est constitué de 6.371.849 individus de 12 ans et plus [ pour une circonscription électorale unique ( 18 ans) de 4.726.923 au Bénin et dans le Monde]. La LEPI sera publiée par tous les moyens prévus par la loi. Le COS-LEPI voudrait vous rassurer qu’elle a travaillé à produire une liste transparente, exhaustive, consensuelle et sincère. C’est un véritable outil de développement dans la mesure où les informations qu’elle comporte et dont une bonne partie seront présentes sur les nouvelles cartes d’électeur, serviront, si le Gouvernement et surtout si le Chef de l’État en décide ainsi, à des besoins de nos citoyens bien au-delà de ceux liés aux élections ».

Effectivement, une carte d'électeur fût-elle permanente et électronique ne peut servir de carte nationale d'identité dont l'établissement constitutionnellement relève des actes d'état civil réglementés et fiables dont les premiers magistrats des communes (les maires) sont les dépositaires sous le vigilant contrôle de légalité des préfets.

Indépendamment du fait que tout le monde ne s'inscrit pas forcément sur une liste électorale parce que c'est un acte volontaire, toute naissance ou décès doit être impérativement déclaré et enregistré. Cela amène le Bénin à afficher aujourd'hui quelques 10,4 millions d'individus dont plus de 4,7 millions ont au moins 18 ans et se sont inscrits pour voter soit quelques 45% de la population béninoise.

Fiabilité ?

Je veux bien croire que les Béninois soient dotés d'un exceptionnel brevet de citoyenneté. Comparaison n'est pas raison mais dans le sursaut républicain que la France a connu lors de son deuxième tour d'élection régionale le 13 décembre 2015 dernier, pour 43.956.594 électeurs inscrits sur une population de 66,3 millions d'habitants (68%), il y a eu 41,47% d'abstention sans compter les quelques 4,88 % de Nuls et Blancs ou encore 54 % de votants. Comme les votes se font à la « soviétique » au Bénin, les 45 % d'inscrits chez nous vont voter à plus de 90 %.

Ce qui est étonnant, c'est que dans un pays analphabète à plus de 60 %, on ait autant d'inscrits particuluèrement dans le Nord du Pays !

Je me suis amusé à faire quelques comparaisons.

  • Les 4 départements du septentrion ont inscrit 1.426.104 électeurs ( Alibori + Atacora + Borgou + Donga)
  • Les 4 départements du centre ont inscrit 1.314.188 électeurs (Collines + Couffo + Plateau + Zou)
  • Les 4 départements du Sud ont inscrit 1.9242.810 électeurs (Mono + Atlantique + Littoral + Ouémé). Mais cela est en trompe-l’œil car si on prend Mono + Atlantique + Littoral (Cotonou), on n'a que 1.364.194 électeurs inscrits, c'est-à-dire moins que le Nord !

L'INSAE (institut national de la statistique et de l'analyse économique) peut nous donner les populations par département et je parie qu'on aurait eu quelques surprises ! C'est quand même curieux que le Sud dont la densité de population est énorme (comme partout en Afrique) et de plus beaucoup plus alphabétisée et nettement mieux consciente des problèmes de citoyenneté puisse avoir nettement moins d'inscrits, seulement 395.072 inscrits au Littoral (Cotonou) par exemple ! C'est comme si en France, sur les 2346 électeurs inscrits, il y ait plus d'électeurs dans les 4 consulats honoraires (Lille, Lyon, Marseille et Bordeaux) qu'à Paris en Îles de France quand on sait qu'à Lille, on a seulement eu quelques 150 inscrits !

Il convient de revenir rapidement à des fichiers électoraux sur la base des registres d'état civil des communes pour que nous ayons des listes fiables surtout que l'on sait qu'aux dernières présidentielles, des bus entiers de burkinabés sont venus voter dans le nord-ouest de notre pays. Tel que parti, nous ne sommes pas à l'abri d'un KO de premier tour qui est l'habitude de ce régime d'autant que la télévision nationale, les radios et presse nationales à l'instar de la presse audiovisuelle Bouygues, Bolloré voire de l'Etat français, sont mises au service nuit et jour au service du « candidat maison » que nous a « généreusement envoyé » la France. Décidément, l'ORTBénin (office de radio et télévision du Bénin) est bien devenu ORTBoni (office de radio et télévision de Boni Yayi) puisqu'à tous les journaux télévisés, il y a toujours un club FCBE qui appelle à voter pour leur candidat Zinsou.

Fraternellement,

Faustin.

BENIN : Le COS LEPI au service de Yayi BONI ou du Bénin ?
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0