Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

01/02/2016

La course pour la succession du président béninois Yayi Boni est bien lancée. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que tout le monde veut être président. La preuve : 36 candidats ont été retenus par la Cour constitutionnelle pour prendre part à l’élection présidentielle. Ils étaient donc plus nombreux au départ. Pour un pays qui compte 10 millions d’habitants, l’on peut dire que 36 candidats, c’en est trop. On se croirait dans une armée mexicaine où tout le monde ou presque est général. Toutefois, il faut reconnaître que cet engouement pour le seul et unique fauteuil présidentiel au Bénin montre bien que ce pays est sur la voie de la démocratie. Car tous les Béninois qui veulent être présidents peuvent tenter leur chance. Au Bénin, on peut donc rêver, toute chose impensable dans les républiques bananières comme en Gambie et en Ouganda, pour ne citer que ces deux exemples, où oser briguer la magistrature suprême peut valoir l’échafaud. On ne peut donc pas en vouloir aux Béninois d’avoir des ambitions présidentielles. Tous les Béninois ont le droit d’aspirer aux plus hautes fonctions de leur pays, pourvu qu’ils remplissent les conditions prévues par la loi. Sans doute, nombreux sont ceux qui, parmi ces 36 candidats, sont conscients qu’ils ne seront pas élus, mais l’essentiel est pour eux de participer. A tout le moins, ils pourront jouer les faiseurs de roi en contribuant à atomiser les voix. Et là, certains d’entre eux pourront se vendre très cher quand viendra l’heure du partage du gâteau.

Il ne saurait y avoir 36 projets de société

En tout cas, cette pléthore de candidats est une originalité à la béninoise qui montre par là que ce pays connaît une vitalité démocratique. Reste maintenant à savoir si tous ces candidats seront à la hauteur. Car, 36 candidats, ça frise un peu le ridicule. Seul le vaudou peut comprendre ça ! Il faut même craindre que cette diarrhée de candidatures ne crée beaucoup de problèmes à l’instance électorale lors du dépouillement des votes. C’est pourquoi il y a lieu de revoir, la prochaine fois, la caution à la hausse. Cela pourrait dissuader les plaisantins, car une élection présidentielle, aussi démocratique soit-elle, est loin d’être un jeu d’enfants. Certes, la démocratie est réelle au Bénin, mais cela ne doit pas être une occasion pour soumettre les électeurs à de rudes épreuves en déposant des candidatures qui, loin de contribuer à la démocratie, créent, quelque part, du désordre. En tous les cas, pour 10 millions d’habitants, il ne saurait y avoir 36 projets de société. Assurément, on ne peut s’empêcher d’avoir l’impression que tout ce beau monde s’inscrit pour le mercato politique du 2e tour. Toute chose qui pourrait leur permettre de s’approcher de la mangeoire.

Adama SIGUIRE

Source : Le Pays

BENIN - 36 CANDIDATS A LA PRESIDENTIELLE BENINOISE : Seul le vaudou peut comprendre ça !
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0