Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fathia Nkrumah inhumée aux côtés de son époux à Accra

jeudi 14 juin 2007 

Mme Fathia Nkrumah, l`épouse du premier président du Ghana, Osagyefo Dr Kwame Nkrumah, a été inhumée mardi près de son époux au Mausolée Nkrumah à Accra. Le président John Agyekum Kufuor et son épouse Theresa, le vice-président Alhaji Aliu Mahama ainsi que son épouse, Rahmatu, le président du Parlement Ebenezer Begyina Sekyi-Hughes, la présidente de la Cour suprême Georgina Theodora Wood et l`ancien président Jerry John Rawlings s`étaient joints aux milliers de personnes qui avaient tenu à assister au service funèbre organisé sur le parvis du siège du Parlement.

Le président Kufuor dans un hommage lu en son nom par le ministre des Affaires étrangères, Nana Ado Dankwa Akufo Addo, a déclaré que bien que la défunte n`était pas originaire du Ghana, elle garderait comme son mari, sa place dans l`histoire du pays.

Il a indiqué que Mme Fathia Nkrumah s`était attirée beaucoup d`affection de la part du peuple par son élégance, son assurance et sa modestie, en soulignant que son choix d`être enterrée aux côtés du Dr Nkrumah était un signe de la réciprocité de cette affection.

Il a ajouté que son mariage avec le premier président était une preuve vivante de l`engagement du pays et de ses dirigeants envers la cause de l`unité africaine.

Le Parti de la Convention du Peuple (CPP), fondé par le Dr Nkrumah, a déclaré dans son hommage : "C`était vérita- blement une brave femme. Elle a mené les combats qu`il fallait, a terminé son parcours et gardé la foi et une bonne réputation".

"Le courage et la détermination de Mme Fathia Nkrumah vont continuer à inspirer les Ghanéennes et les Africaines pour la réalisation de plus grandes choses pour encore de nombreuses années à venir", a ajouté le CPP.

Gamel Nkrumah, le fils aîné, a déclaré que leur mère était fermement convaincue que c`était au Ghana que la famille Nkrumah appartenait et que c`était au Ghana que cette famille devait avoir son point d`ancrage.

"La vie de Fathia est devenue une partie intégrante de l`histoire de ce pays et en cette année où nous regardons en arrière pour trouver la voie à suivre, le public est encore plus disposé à accueillir Fathia à bras ouverts", a-t-il dit.

"Ses restes resteront au Ghana comme un rappel cons- tant de sa relation spéciale avec ce pays et du rôle influent qu`elle a joué dans la protection de l`héritage de Nkrumah", a-t-il ajouté.

L`Eglise copte orthodoxe d`Egypte (COC) a annoncé qu`elle demanderait un terrain à Accra et à Nkroful, le lieu de naissance de M. Nkrumah, pour bâtir une fondation en l`honneur de Mme Fathia Nkrumah, qui était Egyptienne.

Il a déclaré que la Fondation Fathia serait ainsi consacrée à la poursuite de ses oeuvres de charité et aux questions relatives à l`unité africaine.

S : Angolapress


Tag(s) : #Actualités Africaines

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :