Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
 
Société - Pan Afrique

Une Afrique de l’ouest sans frontière verra le jour en 2020

Les dirigeants ouest-africains ont adopté la Vision stratégique, qui consiste à transformer l’Afrique de l’ouest en une région sans frontières intérieures d’ici à l’horizon 2020, d’après le communiqué rendu publci vendredi à l’issue de leur sommet à Abuja, au Nigeria.



samedi 16 juin 2007, par Panapress 0 réaction


La Vision prévoit de passer d’une "CEDEAO des Etats" à une "CEDEAO des peuples", où les citoyens peuvent créer et profiter des opportunités pour une production durable, en exploitant les énormes ressources de l’Afrique de l’ouest. Elle envisage aussi la création d’un large espace où les citoyens pourront faire des affaires et vivre dans la dignité et la paix dans le respect de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance.

Le communiqué souligne que la vision devrait aussi entraîner une transformation des structures d’intégration existantes au niveau national et régional en une seule Communauté économique régionale dotée d’agences spécialisées cohérentes. Selon le communiqué, les priorités à court terme de la région doivent inclure le développement d’infrastructures régionales, le renforcement des capacités de négociations commerciales, la consolidation de la paix et de la démocratie, la réduction de la pauvreté, la mise en oeuvre fidèle de la Politique agricole commune (ECOWAP) et la conception du Programme de développement communautaire.

Attirer des investisseurs

Les chefs d’Etat et de gouvernement des 14 Etats membres, qui ont participé à ce sommet de 24 heures, ont également noté que la vision stratégique doit être popularisée afin d’attirer plus d’investisseurs dans la région. A cet effet, des projets spécifiques régionaux doivent être évalués et présentés dans un plan de développement communautaire conçu pour générer des opportunités d’emplois pour la jeunesse ouest-africaine.

Ce 32ème sommet ordinaire a également adopté le rapport provisoire de la Commission pour 2007, un synopsis des résultats enregistrés par la Communauté et les récents défis auxquels se heurte le processus d’intégration. Le rapport montre que la région a enregistré un taux de croissance de son PIB de 6,1% en 2006, contre 5,5% l’année précédente.

Les dirigeants ont observé que les prix élevés des produits pétroliers continuent de menacer les économies de la région et ont préconisé une étude du marché pétrolier international en vue de faire des propositions sur les voies et moyens d’atténuer ses effets adverses. Ils ont invité la Commission à élaborer de nouvelles stratégies et approches pour améliorer le faible niveau de mise en oeuvre du programme régional de libéralisation des échanges commerciaux.

Vers des accords avec l’Union Européenne

Ils ont aussi réaffirmé leur engagement à signer les Accords de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne, qui viennent renforcer les efforts d’intégration régionale, les capacités de production de la région, assurent l’accès au marché pour les produits de la région.

Concernant la monnaie régionale, les dirigeants ouest-africains ont préconisé l’examen de l’approche en deux étapes observée actuellement, et demandé à la Commission de consulter les ministres des Finances et les Gouverneurs des différentes banques centrales pour leur permettre de faire des recommandations sur la voie à suivre.

Après avoir passé en revue la situation sécuritaire de la région, les chefs d’Etat et de gouvernements ouest-africains ont exprimé leur satisfaction face aux progrès enregistrés dans la mise en application des accords de paix en Côte d’Ivoire et au Togo mais aussi la consolidation de la paix au Liberia et en Sierra Leone. Ils ont aussi exprimé leur satisfaction quant à la situation qui prévaut actuellement en Guinée.

Ils ont noté que les élections étaient en train de devenir la norme dans les Etats membres et demandé que la CEDEAO continue de promouvoir le partage des expériences dans le cadre de la réforme des systèmes et processus électoraux, et la promotion de bonnes pratiques électorales dans la région.

Concernant la menace des stupéfiants, ils ont promis de travailler ensemble dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue et promis de soutenir les Etats membres confrontés à ce fléau.

Par ailleurs, les dirigeants ouest-africains ont rendu hommage au président sierra léonais Ahmed Tejan Kabbah, qui quitte ses fonctions dans le courant de cette année, pour son rôle dans la promotion des idéaux de la Communauté. Ils ont félicité et accueilli chaleureusement le président Umaru Musa Yar’Adua du Nigeria, qui participait à son premier sommet. Ils ont également adressé leurs félicitations aux présidents Abdoulaye Wade du Sénégal et Amadou Toumani Touré du Mali pour leur réelection.

Le fait marquant du sommet a été la prestation de serment du Président de la Commission, Mohamed Chambas, devant le Président de la Cour de Justice communautaire, la Juge Aminata Malle Sanogo. En prêtant serment, M. Chambas s’est engagé "à exécuter en toute fidélité, discrétion et conscience, les missions qui lui sont assignés dans l’intérêt exclusif de la Communauté".


Tag(s) : #Politique Africaine

Partager cet article

Repost 0