Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


 

L’ancien président ghanéen Jerry Rawlings fait le procès des parlements africains
(APA 25/06/2007)


APA-Lagos (Nigeria) Les parlements africains n’oeuvrent pas assez pour perpétuer la démocratie, a déclaré dimanche à la presse l’ancien président ghanéen Jerry Rawlings, à l’aéroport international Murtala Mohammed de Lagos.

M. Rawlings a souligné que les parlements et les organisations de la société civile du continent pourraient freiner les dérives de l’exécutif et prévenir ainsi le recul de la démocratie, mais ces instances semblent abandonner leurs responsabilités constitutionnelles, « ce qui encourage la gouvernance despotique dans plusieurs pays africains ».

En guise de comparaison, il a cité les pays d’Amérique latine qui ont "démontré, dans une large mesure, l’importance de leur statut d’élus, a-t-il dit, regrettant l’effritement rapide des processus électoraux africains.

L’avancée de la démocratie en Afrique souffre des influences malsaines de l’Occident, en plus des pratiques commerciales peu orthodoxes des pays développés, a-t-il fait remarquer.

« La culture de la démocratie est minée en Afrique par une situation unipolaire, l’immoralité de la politique internationale et les pratiques commerciales irrespectueuses de l’éthique de la part des pays développés. Les pouvoirs occidentaux contrôlent le frein à main, mais les parlements (africains) et la société civile ont la capacité d’empêcher le véhicule de faire marche arrière », a-t-il observé.

L’ancien dirigeant ghanéen a précisé que la situation du continent est arrivée à un point où personne ne veut plus de coup d’Etat, mais dans le même temps, les processus électoraux perdent de leur intégrité.

L’Afrique doit consentir davantage d’efforts pour assurer la durabilité de la démocratie, a-t-il dit, précisant que tant que les processus électoraux ne seront pas libres et équitables, le continent traînera derrière les autres dans tous les domaines d’activité humaine.

A propos de la récente découverte de pétrole au Ghana, M. Rawlings soutient qu’il ne s’agit guère d’une nouveauté.

« Nous avons découvert du pétrole depuis les années 70. Je me rappelle encore la tragédie que cela avait occasionnée. Un travail considérable a été accompli dans ce sens lorsque j’étais aux affaires », a-t-il rappelé.


OB/daj/pos/od/APA
25-06-2007

 

 

© Copyright APA

Tag(s) : #Politique Africaine

Partager cet article

Repost 0