Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carton rouge au Dr. KESSILE TCHALA 

Quelle est cette République bananière où, le tout nouveau Ministre de la santé, en présence du Président de la République, convoque toutes les autorités civiles et militaires du pays pour faire un show de distribution de MOUSTIQUAIRES IMPREGNEES ? 

Réponse hallucinante: c'est au Bénin, mon pays! Ne riez pas. 

Le ridicule ne tue pas ces gens là. Faire tout un tintamarre autour de la distribution de moustiquaires importées et qui ne coûtent que 3000 FCFA , soit 4,57 €  dans la pharmacie du coin? L'intelligence a décidément deserté le jadis quartier latin de l'Afrique.

Qui a dit que les peuples n'ont que les dirigeants qu'ils méritent?

 Le tout nouveau Dr. KESSILE TCHALA a posé son baluchon après un long voyage chez les blancs. Sur les bords de la seine, pour être plus précis. Il a donc sorti de son baluchon, tout ce qu'il a trouvé de plus précieux pour les bambins de son pauvre pays.

Les intellectuels africains sont-ils maudits? Pour jouer  dans un tel cirque, a t-on besoin de faire un Doctorat? Coluche n'a pas eu besoin de Doctorat pour s'illustrer sur un terrain qu'il maîtrise certainement mieux que notre pitre de Docteur !!!

Benoît ILLASSA

 


DISCOURS DU DOCTEUR KESSILE TCHALA SARE MINISTRE DE LA SANTE A L’OCCASION DE LA CEREMONIE DE DISTRIBUTION DES MOUSTIQUAIRES IMPREGNEES A LONGUE DUREE D’ACTION AUX ENFANTS DE MOINS DE 5 ANS DANS L’ARRONDISSEMENT DE GODOMEY, ABOMEY-CALAVI
date de publication: 28-06-2007

Godomey, le 27 juin 2007

(JPG)Excellence, Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement

• Excellence, Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,

• Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,

• Mesdames et Messieurs les chefs de Mission diplomatique,

• Mesdames et Messieurs les Représentants des Institutions Internationales,

• Honorables membres de l’Assemblée Nationale,

• Mesdames et Messieurs les membres des cabinets ministériels,

• Madame la Coordonnatrice du Programme National de Lutte contre le Paludisme,

• Mesdames et Messieurs,

• Chers invités,

• Populations de Godomey et environs.

(JPG)En vous souhaitant la bienvenue à l’Ecole Primaire Publique Centre de Godomey, que nous avons choisi pour abriter la cérémonie de distribution gratuite des moustiquaires imprégnées à longue durée d’action, je voudrais vous remercier d’avoir répondu aussi nombreux et ce, malgré vos multiples préoccupations.

Mesdames et Messieurs, je voudrais solennellement souligner l’engagement personnel du Chef de l’Etat, le Dr YAYI Boni, dans l’accélération de cette distribution de moustiquaires imprégnées.

Ceci est un éloquent témoignage de l’importance qu’il accorde à la santé du peuple béninois tout entier.

Monsieur le Président, le Personnel du Ministère de la Santé dont j’ai l’honneur d’être le premier représentant, vous dit merci.

La manifestation de ce jour annonce la grande campagne à venir. C’est un test grandeur nature pour appréhender les imperfections et contrer les éventuelles difficultés.

Ce test de distribution de moustiquaires imprégnées se poursuivra avec l’appui de l’USAID dès demain dans la zone sanitaire de Covè-Ouinhi-Zagnanado.

En effet, nous procéderons, dans les prochaines semaines, à la distribution gratuite de plus d’un million de moustiquaires couvrant plus de 80 % du territoire national, ce qui contribuera à la réduction de la maladie dans une proportion de 50 %.

Le paludisme étant la première cause de mortalité infantile au Bénin et la première cause de consultation chez les adultes, il constitue incontestablement un frein au développement par les pertes en vies humaines et en journées de travail.

Mesdames et Messieurs, la vision d’un Bénin émergent suppose une population en bonne santé. C’est pourquoi, la lutte contre le paludisme passe par l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action, selon une stratégie éprouvée et recommandée par l’OMS.

Le succès de cette lutte passera également par la destruction systématique des gîtes larvaires.

(JPG)Les techniciens du Ministère de la Santé étudient également l’élevage de poissons appropriés se nourrissant des larves du moustique. En outre, le parasite au fil du temps a développé une résistance à certains traitements et le Ministère de la Santé s’emploiera à faire l’inventaire des antipaludéens afin de recommander ceux qui sont effectivement efficaces.

C’est dire donc que la lutte contre le paludisme doit être une action multisectorielle et concertée avec d’autres ministères.

La quête de solutions à nos problèmes quotidiens dans une vision d’un Bénin émergent exige de nous, méthode, rigueur, discipline et transparence.

Excellence Monsieur le Président, en me nommant à ce poste de Ministre de la Santé, vous avez honoré ces valeurs qui me sont chères. Vous avez surtout honoré la diaspora et c’est au nom de tous ceux qui ont quitté le territoire national à la quête de la connaissance que je vous dis merci !

Je voudrais très sincèrement dire merci à Madame l’Ambassadeur des Etats-Unis, au Représentant de l’OMS, au Directeur de l’USAID, au Représentant de la Banque Mondiale, au Représentant de l’UNICEF, au Représentant de la Banque Africaine de Développement et à tous les partenaires.

Le sage qui consomme les fruits d’un arbre garde une pensée pour celui qui l’a planté.

C’est le moment de rendre hommage à tous les ministres et collaborateurs qui ont œuvré pour qu’aujourd’hui cette campagne ait lieu.

Vive la coopération internationale !

Vive le Bénin !

Je vous remercie.

Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0