Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Brice Hortefeux se voit en "ministre des immigrés légaux"

LE MONDE | 02.07.07 | 15h37  •  Mis à jour le 02.07.07 | 15h37

nterrogé dimanche 1er juillet au Grand Jury sur RTL, quelques heures après qu'une manifestation à l'appel du collectif Uni(e)s contre une immigration jetable et du Réseau éducation sans frontières avait réuni à Paris entre 5 000 et 6 000 personnes contre la politique d'"immigration choisie", le ministre de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du codéveloppement, Brice Hortefeux, a souligné qu'il s'en tenait à un "principe" : "Tout immigré en situation irrégulière a vocation à être reconduit à la frontière. Sauf, naturellement, situation particulière et difficile."

 

OAS_AD('Middle1');
dcmaxversion = 9 dcminversion = 6 Do On Error Resume Next plugin = (IsObject(CreateObject("ShockwaveFlash.ShockwaveFlash." & dcmaxversion & ""))) If plugin = true Then Exit Do dcmaxversion = dcmaxversion - 1 Loop While dcmaxversion >= dcminversion
"Le principe, c'est la reconduite. Et la réalité, c'est aussi l'étude au cas par cas", a-t-il déclaré. Evoquant les parents sans papiers d'enfants scolarisés, il a affirmé qu'il n'était "pas question d'accepter une nouvelle filière d'immigration clandestine". "Dans aucun pays au monde le fait d'avoir des enfants scolarisés ne donne automatiquement droit à des papiers", a-t-il soutenu, estimant toutefois qu'"un enfant, quelle que soit la situation juridique de ses parents, doit être scolarisé."

En travaillant, un étranger sans papiers montre qu'"il a la volonté de s'intégrer", a reconnu Brice Hortefeux. Mais "doit-on traiter de la même manière celui qui travaille en situation illégale et celui qui est en situation légale ?", a-t-il interrogé, tout en déclarant être "le ministre des immigrés en situation légale".

Dans l'affaire des salariés sans papiers et récemment licenciés du restaurant Buffalo Grill de Viry-Châtillon (Le Monde des 5 et 15 juin), le ministre a ainsi expliqué avoir "demandé à la préfecture de l'Essonne s'il y avait des immigrés légaux qui voudraient occuper les postes des salariés en situation illégale".


Laetitia Van Eeckhout
Article paru dans l'édition du 03.07.07

Tag(s) : #ILS ONT DIT...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :