Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les deux gendarmes chargés de la garde de Séfou Fagbohoun égarés à Paris

Séfou Fagbohoun - 12.5 ko
Séfou Fagbohoun
 
Un nouvel épisode s’ajoute au feuilleton du dossier Sonacop. Les maréchaux des logis, Roland Djego matricule 4804 et Soulémane Assouma matricule 4834 désignés par la hiérarchie militaire pour assurer la garde du sieur Séfou Fagbohoun au cours de son évacuation sanitaire en France se sont simplement retrouvés sans leur détenu. En effet, à leur descente d’avion à Orly après leur embarquement de Cotonou, les deux éléments du Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (Gign) ont vu leur mission dans l’Hexagone connaître une fin brusque. La raison évoquée est la suivante : faute de dispositions préalables adéquates qui devraient en principe être prises par les autorités impliquées dans cette évacuation sanitaire mais encore plus au niveau de la garde du patient détenu, les deux gendarmes ont finalement rejoint par taxi et à leurs frais, l’ambassade du Bénin à Paris. Mais, le directeur général de la gendarmerie, le colonel Cocou Sèmégan dans une correspondance à son ministre de tutelle s’est fait clair. Le dossier de l’évacuation sanitaire de Séfou Fagbohoun en France qui fait suite à celui de la Sonacop, de l’arrestation de son Pdg puis de son hospitalisation au Cnhu-Hkm de Cotonou fera prochainement l’objet d’un compte rendu. Il est donc très tôt de tirer des conclusions hâtives. Cependant, il est quasi difficile de ne pas s’interroger tout au moins sur ce qui s’est réellement passé et les dispositions que prendront les autorités béninoises pour que la missions des deux gendarmes ne s’achève pas plus tôt que prévu. De nouveaux éléments d’appréciation de la hiérarchie militaire viendront certainement dans les prochains jours compléter la curiosité de nombre de Béninois qui commencent à se poser assez de questions. Toutefois, les deux gendarmes pourront rejoindre Séfou Fagbohoun à l’hôpital militaire Neuilly-sur-seine après avoir rempli les formalités.

Angelo DOSSOUMOU, 11 juillet 2007
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0