Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ATTENTAT CONTRE LE PREMIER MINISTRE GUILLAUME SORO

UNE MISSION DES NATIONS UNIES ATTENDUE EN SEPTEMBRE PROCHAIN EN COTE D’IVOIRE

publié par Loccidental, le samedi 25 août 2007

Une équipe des Nations Unies est attendue en septembre prochain en Côte d’Ivoire pour des discussions au sujet de l’enquête internationale sur l’attaque perpétrée le 29 juin dernier à Bouaké contre l’avion du Premier Ministre ivoirien, Guillaume Soro. C’est ce qu’a annoncé jeudi à Abidjan, le chef de mission par intérim de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire, Abou Moussa, lors du point de presse hebdomadaire de l’ONUCI.

Selon M. Moussa, « dans les prochains jours, les contours du travail à faire seront mieux cernés. Il s’agira de voir les liens entre tous les efforts destinés à faire la lumière sur l’attentat ». Face à l’impatience de certaines personnes qui auraient l’impression que cette enquête traîne, il a indiqué qu’au regard de la délicatesse du dossier, il serait judicieux de tenir compte de tous ses aspects. A la suite de l’attaque, le Gouvernement ivoirien avait demandé au Secrétaire général des Nations Unies la mise sur pied d’une enquête internationale indépendante.

Le chef de mission par intérim, qui revient de New York, a également annoncé un soutien financier important des Nations Unies en faveur du Représentant spécial du Facilitateur pour le dossier ivoirien, conformément à la résolution 1765. Cet appui vise à lui permettre d’exécuter ses tâches dans les meilleures conditions possibles, dans le cadre de l’Accord Politique de Ouagadougou. A cet effet, les Nations Unies prévoient de débloquer environ un million de dollars, a-t-il précisé.

M. Moussa a, par ailleurs, indiqué que la question de l’Exploitation et des Abus Sexuels avait figuré au menu de ses consultations à New York. Ainsi, l’ONU a tenu à réaffirmer sa politique de tolérance zéro dans ce domaine. « C’est dans ce cadre que l’enquête concernant les allégations contre le contingent marocain va se poursuivre » a-t-il déclaré. A ce sujet, Il a fait état de difficultés rencontrées par l’équipe conjointe maroco-onusienne envoyée à Bouaké, notamment en raison de « l’absence de coopération des personnes concernées. Les victimes présumées ne sont pas venues témoigner ». Il a souhaité une plus grande collaboration de toutes les parties concernées avec l’équipe des enquêteurs.

En ce qui concerne la nomination d’un nouveau Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire, le chef de mission par intérim a invité les uns et les autres à faire preuve de patience.« Il y aura un Représentant spécial….Laissez le Secrétaire général prendre la décision qui s’impose” a-t-il dit avant de conclure” je crois que la décision qui sera prise ira dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire ».

Tag(s) : #Politique Africaine

Partager cet article

Repost 0