Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’OPPOSITION POLITIQUE EN AFRIQUE: REVE OU REALITE ?

Permettez-moi de reprendre les mots de Lénine pour introduire un sujet particulièrement actuel et particulièrement affligeant. Il s'agit de la décomposition croissante de l'opposition politique africaine.

La chute du Mur de Berlin et le Congrès de la Baule, les innombrables conférences nationales levèrent au sein des masses africaines, de formidables vents d'espérance. Le multipartisme institué, les libertés politiques "rétablies", tout semblait indiquer de grands changements. Seulement, nous sommes en 2007 et la situation s'est clairement dégradée pour un certain nombre de nos pays.

Un rapide tour d'Afrique nous donne une grande impression de scepticisme, voire d'inquiétude. Les Wade, Conté, Gnassingbé, Bongo, Sassou, Bozizé, Kabila, Tandja, Déby, Boni, Biya etc. sont-ils les dirigeants qui nous ferons remonter la pente, sortir du gouffre ? Nous n'y croyons pas, la population non plus.

Avec ces dirigeants eux-mêmes dirigés (par le Capital international), incompétents pour la plupart, sans vision pour la totalité, on pourrait s'attendre à une opposition forte, déterminée et radicale. Qu'avons-nous ? Eh bien ! Les prétendants sont incroyablement nombreux et insignifiants dans leur majorité.
 
C'est ainsi que pour tout choix, il y a Bemba, Idrissa Seck, Kolela, Ngouolondélé, Olympio, Akitani, Houngbédji, Condé etc...  Et  bien sûr nos différents amis rebelles en tout genre... 

Avons nous là les forces qui d'une part seront capables de mettre fin aux démocratures débilisantes, d'autre part seront à même d'engager des réformes radicales en vue d'engager l'Afrique sur la voie de l'épanouissement matériel et moral ?

Si nous n'y croyons pas, la population, désabusée, résignée, y croit encore moins. En ce sens, on a bien un recul. L'impression que l'espoir s'éteint, que la population a perdu confiance en l'avenir d'où le développement d'attitudes fatalistes ou léthargiques. De plus en plus de gens préfèrent s'endormir dans les églises d'Éveil... 

En ce sens, l'opposition africaine n'a pas assuré sa mission historique et persiste dans des attitudes de trahison et d'inconséquence. Certes l'opposition subit la répression de la part des régimes corrompus et réactionnaires. Certes elle souffre d'un manque de moyens. Mais tout de même, n'a t-elle pas avec elle une puissance supérieure à toutes armées du monde ? N'a t-elle pas, pour l'épauler dans une lutte de libération véritable, l'écrasante majorité du peuple derrière elle ? Quand on voit certains opposants togolais se rallier à l'idée inepte d'un gouvernement d'union nationale alors que des dizaines de personnes sont mortes pour changer les choses, quand on voit l'état de décomposition de l'opposition gabonaise ou guinéenne...quand on voit, le désert idéologique qui règne dans les cerveaux des "opposants", alors on a mal au cœur et on a peur.
 
Peur pour l'Afrique, tout simplement.

Nous avons des opposants de salon, sans programmes, sans idées. C'est pourquoi notamment, on peut constater la personnalisation du débat en dehors de toute logique programmatique : Bemba contre Kabila, Wade contre Seck etc...ce ne sont pourtant pas des matchs de boxe ! 

Ces gens sont des copies conformes des dictateurs en place, éléments d'une certaine bourgeoisie compradore. La seule différence est que certains résident dans des palais présidentiels alors que les autres se contentent de villas résidentielles; en attendant...

C'est donc sur ce point que je voudrais particulièrement insister. Lénine

(encore lui ) disait quelque chose de semblable : pas de révolution sans théorie révolutionnaire. 

Que pensez-vous de la faiblesse actuelle de l'opposition africaine ? Est-ce dû principalement aux attaques du pouvoir, à la faiblesse tactique et organisationnelle ou d'abord, à l'étonnant vide idéologique qui y règne ? 

Les exemples des pays respectifs seraient très illustratifs.
_________________

Les Africains sont aujourd'hui à la croisée des chemins : c'est l'union ou la mort !
Africaines Africains, l'édification de la véritable union africaine est notre devoir et notre seule chance de salut sur cette terre. 

Un vrai guerrier ne recule pas devant son devoir sous prétexte que la tâche est surhumaine, impossible, ... il se bat !

Un ennemi intelligent est préférable à un ami sot !!!

Abiola

  

Tag(s) : #EDITORIAL

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :