Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brice Hortefeux veut motiver des préfets qui n'expulsent pas assez
LEMONDE.FR avec AFP | 11.09.07 | 18h33  •  Mis à jour le 11.09.07 | 18h53

e ministre de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du codéveloppement Brice Hortefeux a indiqué qu'il s'entretiendra, mercredi 12 septembre, avec"une vingtaine de préfets". Ces derniers n'ayant pas atteint leurs objectifs d'expulsion de sans-papiers, "une simple réunion de travail et de mobilisation" s'impose pour améliorer leurs résultats "en termes de reconduites à la frontière", ont fait savoir mardi les services du ministère.

 

OAS_AD('Middle1');
Function IE_Detect (version) 'Do On Error Resume Next plugin = (IsObject(CreateObject("ShockwaveFlash.ShockwaveFlash." & version & ""))) If plugin = true Then IE_Detect = true End If End Function
L'objectif pour l'année 2007 a été fixé à 25 000 expulsions. M. Hortefeux avait admis le 20 août qu'il serait difficile d'atteindre ce quota, précisant qu'"à un peu plus de la moitié de l'année, on est, en tendance, légèrement en dessous de l'objectif" fixé. Il expliquait à sa décharge que l'entrée dans l'Union européenne de la Roumanie et de la Bulgarie avait "compliqué la situation", puisque les "éloignements" de ressortissants de ces pays, principalement des Roms, représentaient, avant l'adhésion, quelque 30 % du nombre total des expulsés. Le ministre avait alors exhorté la police française à "redoubler d'efforts pour les interpellations d'étrangers en situation irrégulière"

L'OBJECTIF "SERA ATTEINT"

Mardi matin sur LCI, Brice Hortefeux était plus confiant, estimant que le quota de 25 000 "sera atteint", puisque sur les cinq premiers mois de l'année 2007, il y a déjà eu 6 041 expulsions par voie aérienne, 2 223 sous escorte. D'après le ministre,"dans plus de 95 % des cas, il n'y a pas de difficulté". Les autorités estiment entre 200 000 et 400 000 le nombre d'étrangers en situation irrégulière en France.

La politique du gouvernement en matière d'interpellations et de reconduites à la frontière d'étrangers en situation irrégulière suscite la colère de nombreuses associations. Par ailleurs, l'accident d'Ivan, un garçon russe de 12 ans, grièvement blessé en tombant du quatrième étage d'un immeuble le 9 août à Amiens, alors qu'il essayait d'échapper à la police lors d'une tentative d'interpellation de sa famille en situation irrégulière, avait relancé les critiques au cours de l'été.


Tag(s) : #POLITIQUE FRANCAISE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :