Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Conseil extraordinaire des ministres:Me Lionel Agbo nommé porte-parole à la présidence [19 novembre 2007]
Le conseil des ministres s’est réuni en séance extraordinaire le vendredi 16 novembre 2007. Entre autres dossiers examinés, il y a la lettre de mission que le gouvernement tient à adresser au directeur général du Port autonome de Cotonou pour orienter ses actions en vue de faire du Port de Cotonou, un port moderne, compétitif et bien géré. Par ailleurs, Me Lionel Agbo est nommé porte-parole à la présidence de la République. Lire l’intégralité du conseil. ...

Le Conseil des ministres s’est réuni en séance extraordinaire le vendredi 16 novembre 2007, sous la présidence effective du président de la République, chef de l’Etat, chef du gouvernement.
- Au cours de cette séance, le Conseil des ministres a examiné et adopté deux dossiers.

Le premier dossier est relatif à une communication présentée par le ministre d’Etat chargé de la Prospective, du Développement et de l’Evaluation de l’Action Publique concernant le Programme spécial de construction de 6000 salles de classe. Avec l’adoption de cette communication, le Conseil a arrêté les modalités d’exécution du programme de construction des 6000 classes qui vise plusieurs objectifs à savoir :

- la construction et l’équipement de classes de norme « Ecole de Qualité Fondamentale (EQF) » fixée à 40 élèves ;

- la disparition du phénomène de classes délabrées menacées de ruine et du phénomène d’écoliers sans salles de classe ;

- et enfin la création d’emplois par la promotion des petites et moyennes entreprises du secteur du Bâtiment et Travaux publics. Le Programme spécial de construction de 6000 salles de classe sera exécuté en deux phases :

- une première phase qui porte sur le très court terme, soit une période de six (06) mois à partir de janvier 2008 et qui concerne la construction et l’équipement de 1272 salles de classe, avec bureau du directeur, magasin et latrines dans les écoles où il n’en existe pas ;

- une deuxième phase portant sur le court terme et concernant la construction et l’équipement en mobiliers des 4 728 salles de classe restantes.

L’exécution du Programme s’accompagnera de recrutement de nouveaux enseignants pour atteindre l’objectif « chaque classe, un enseignant », de formation initiale et continue des enseignants et d’acquisition de matériels pédagogiques. Le mode d’exécution du Programme sera basé sur la maîtrise d’ouvrage déléguée à confier à l’Agence d’exécution des travaux urbains (Agetur), à l’Agence d’exécution des travaux d’intérêt public (Agetip), à la Société de promotion et de gestion immobilière (Primo-Sa) et à la Direction du génie et de la participation des Armées au développement (Dgpad) du ministère chargé de la Défense nationale. Une clé de répartition des 1272 salles de classe entre les Agences de maîtrise d’ouvrage déléguée est définie de façon équitable sur l’ensemble du territoire national en fonction des capacités d’intervention de chaque Agence. Celle-ci confiera, sous sa responsabilité, l’exécution des travaux aux petites et moyennes entreprises locales performantes, compétentes et régulièrement constituées.

En vue d’un bon pilotage et d’un suivi rigoureux du Programme, il sera * d’une part, recruté un cabinet pour appuyer le maître d’ouvrage ; * d’autre part, mis en place un comité interministériel de conduite du Programme et un comité technique de suivi de la mise en œuvre du Programme. En marge du Programme spécial de construction des 6000 salles de classe en matériaux définitifs, se poursuit la construction des salles de classe en matériaux provisoires pour abriter dans l’immédiat les élèves sans salle. Le deuxième dossier examiné concerne la lettre de mission que le gouvernement tient à adresser au nouveau Directeur général du Port autonome de Cotonou pour orienter ses actions en vue de faire du Port de Cotonou un Port moderne, compétitif et bien géré. En effet, le Port de Cotonou constitue un outil économique de développement privilégié pour la concrétisation de la volonté du gouvernement d’asseoir d’ici à 2011, les bases d’une économie émergente. Aussi, fait-il l’objet des préoccupations du gouvernement, qui ne cesse de traduire tout l’intérêt qu’il lui porte à travers diverses mesures, comme la nomination de nouveau Directeur général à la tête de l’Autorité portuaire et l’organisation en juin 2007 d’un séminaire gouvernemental sur le thème : « Réflexions sur la compétitivité du Port de Cotonou : entraves et solutions ». Malgré des améliorations enregistrées ces dernières années par la conjugaison de toutes les actions, il reste encore beaucoup à faire aux plans de 1a gestion du Port autonome de Cotonou et de l’exploitation portuaire pour redonner au Port autonome de Cotonou son image de marque et permettre au Port de Cotonou de jouer véritablement son rôle aussi bien pour le développement du Bénin que des pays de l’hinterland. La feuille de route ou lettre de mission qui est élaborée prend en compte les recommandations du séminaire gouvernemental tenu le 26 juin 2007, et les engagements du gouvernement béninois avec les institutions internationales, notamment dans le cadre du à s’engager à apporter des solutions aux problèmes identifiés comme des obstacles à une gestion efficiente du Port autonome de Cotonou et à l’exploitation portuaire. Sur la base de cette lettre, le Directeur général du Port autonome de Cotonou devra, dans un délai de 60 jours après son entrée en fonction, proposer pour étude et adoption par le Conseil d’administration du Port autonome de Cotonou et par le Conseil des ministres, un plan d’actions, la stratégie de mise en œuvre et l’organisation qu’il entend mettre en place pour atteindre les objectifs fixés. La mise en œuvre du plan d’actions fera périodiquement l’objet de compte rendu au ministre délégué auprès du président de la République, chargé des Transports et des Travaux publics et au gouvernement qui évalueront les progrès réalisés. Enfin, sur proposition du président de la République, Maître Lionel Agbo est nommé Porte-parole à la Présidence de la République.

Fait à Cotonou, le 17 novembre 2007

Le Secrétaire général

Epiphane Nobimè

Tag(s) : #CONSEIL DES MINISTRES