Mercredi 10 Septembre 2008
     
BAC 2008 au BENIN : Le classement des meilleurs établissements scolaires  
     
Les derniers résultats de la session 2008 du baccalauréat, ont mis à nu, le niveau d’encadrement dans les établissements au niveau de chaque département. Des statistiques qui permettent de situer les parents d’élèves sur les capacités réelles d’encadrement des élèves et le niveau d’enseignement dans les établissements scolaires du niveau secondaire au Bénin.  
     

   A l’approche de la rentrée, les parents sont souvent appâtés par les publicités des établissements qui parfois s’inventent des statistiques pour remplir leurs écoles. C’est vers la fin de l’année qu’ils se rendent compte que le niveau d’encadrement ne reflète pas ce qu’on leur avait fait miroiter. Face à cette situation et pour aider les parents dans la recherche d’un établissement convenable par la qualité de l’enseignement, la direction de l’Office du Bac vient de rendre publiques, les statistiques relatives au classement des établissements au Baccalauréat session unique de juin 2008. Il ressort de ce classement, sur le plan national, que dans la série A1, le Séminaire Fatima de Parakou vient en tête avec 100 % de réussite et est suivi du collège Monsieur Steinmetz de Bohicon avec 92,31%. Le Littoral vient en sixième position avec le collège Notre Dame avec 83,33 % de réussite. Par contre, en série A2, c’est le collège Père Aupiais qui vient en tête avec 91,67 % et est suivi du collège secondaire la Grande Académie d’Abomey-Calavi. En série B, c’est le collège secondaire Jm Faucon d’Abomey- Calavi qui se trouve en tête avec 89,66% de réussite et est suivi du collège Père Aupiais de Cotonou avec 82,61% et du collège la Flèche de Cotonou avec 80%. En série C, c’est le collège secondaire Notre dame de Lourdes de Porto-Novo qui est en première position avec 100%, suivi du Lycée militaire des jeunes filles de Natitingou avec aussi 100% de réussite et le collège Jm Faucon d’Abomey-Calavi qui se trouve en troisième position avec un pourcentage de réussite de 92,31%. En série D, Le collège secondaire F. Houphouët Boigny vient en tête avec 92,86 % de réussite, suivi du Ceg Application de Porto-Novo avec 90,91%, et du Prytanée militaire de Bembèrèké avec 90%. Pour les séries techniques, Le Lycée technique Coulibaly a pris la première place en série E avec 25% de réussite, suivi du Lycée technique de Bohicon avec 7,69%. En série F1, le Cfts de Ouidah est en tête avec 35,29% , suivi du Lycée technique de Porto-Novo avec 33,33%. En série F2, il y a Gasa formation à Cotonou avec 51,43% et le Lycée technique de Bohicon avec 33,33 %. En série F3, c’est l’Eps St Jean Bosco qui se trouve en tête avec 93,1% suivi du Lycée technique Coulibaly de Cotonou avec 57,14%. En série F4, le collège St Exupéry de Cotonou vient en première position avec 100% de réussite et est suivi du Cfts de Ouidah avec 58,11%. En série G1, le collège Notre Dame des Apôtres de Cotonou vient en tête avec 81,82%, suivi du collège secondaire St Augustin de Natitingou avec 80%. En série G2, Hecm-Pk de Parakou se place en première position avec 50% suivi du collège St Augustin de Natitingou avec 44,44%. En série G3, le cours secondaire Ste Félicité d’Abomey- Calavi vient en tête avec 46,15% de réussite, suivi du collège la Flèche de Cotonou avec 40% d’admis.

    Pour le directeur de l’Office du Baccalauréat, Alexandre Ladipo, ce classement éclaire au premier coup d’oeil sur les véritables insuffisances en encadrement aussi bien au niveau de chacun des établissements qu’au niveau départemental. Ces statistiques, a-t-il précisé, n’ont pas pris en compte les cas réservés qui s’effectuent tout au long des 60 jours pendant lesquels les candidats admissibles conservent leur admissibilité, 60 jours qui ont démarré avec la proclamation des résultats définitifs le 27 aout dernier. Alexandre Ladipo a dit que ce classement constitue non seulement un bon instrument pour les autorités mais aussi éclaire les parents d’élèves, trop souvent victimes des publicités mensongères habituelles, au moment d’inscrire leurs enfants. Il a jouté que malheureusement, ces publicités redémarrent en cette période tout en faisant fi des capacités réelles d’encadrement de ces établissements.

Des résultats révélateurs sur les meilleurs collèges du Bénin

Les classements par série - et non les pourcentages – obtenus par les différents établissements au Baccalauréat session unique de 2008 et publiés par l’Office du Bac permettent de s’offrir le loisir de les classer suivant bien des critères. Ainsi en se penchant sur les résultats obtenus dans les grands groupes de série : Littéraires (A1, A2 et B), Scientifiques (C et D) et les séries G on arrive à bien des surprises. Il faut préciser que seuls sont pris en compte dans ce classement, les établissements figurant parmi les dix arrivés en tête dans au moins deux séries. Toutes séries littéraires confondues, la lecture des tableaux montre que le Collège Père Aupiais réalise le meilleur score ; Suivent le Collège Catholique Mgr Isidore de Souza de Ouidah, le Complexe Scolaire La Grande Académie d’Abomey-Calavi et le Collège Notre-Dame des Apôtres. En prenant en compte les résultats des deux séries scientifiques C et D, c’est le Lycée Militaire des Jeunes Filles de Natittingou qui arrive en tête, suivi de près par le CEG Application et le Collège Notre-Dame de Lourdes de Porto- Novo. Ensuite le Lycée Mathieu Bouké de Parakou précède de peu le Collège Notre-Dame des Apôtres et le Collège Père Aupiais. En ce qui concerne les séries G, c’est le Complexe Scolaire Sainte Félicité, Annexe d’Abomey- Calavi qui tire le mieux son épingle du jeu. Le Complexe Scolaire Saint Augustin de Natittingou devance de peu HECM, annexe de Parakou. Le Collège Notre-Dame des Apôtres complète ce top 4.

   Lorsqu’on sait que dans la plupart des cas, ce sont les mêmes enseignants qui interviennent aussi bien dans les écoles publiques que dans les établissements d’enseignement privé, il peut paraître ingénu de se demander pourquoi ces derniers affichent de meilleurs taux de réussite. On pourra toujours évoquer des considérations de type situation sociale des élèves ou meilleur suivi de l’enseignement dans le privé. Toutefois, il ne serait pas hasardeux d’affirmer que les nombreuses grèves perlées ont influé sur le niveau d’encadrement dans le public. Dans ce contexte les performances du Lycée Militaire des Jeunes Filles de Natittingou, du CEG Application et du Lycée Mathieu Bouké, tous du secteur public, viennent un peu sauver la face au secteur public. Une situation qui interpelle la conscience des enseignants qui préfèrent donner le meilleur d’eux-mêmes dans le privé.

 

 
 

2004© continentalmag.com



Tag(s) : #Politique Béninoise
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog