Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


GESTION DU BÉNIN


Le roi Boni 1er affirme qu’il ne dort que 3 heures par jour

 

23 janvier 2009 - FRATERNITE

par Angelo DOSSOUMOU

Boni Yayi serait-il devenu un robot ou un extraterrestre ? Du moins, c’est lui-même qui l’affirme. Tenez : « Je dors trois heures par jour en tant que président du petit pays qu’est le Bénin, alors que le président des Etats-Unis dort six heures par jour ». Ces propos du Dr Boni Yayi ont été tenus au cours d’une de ses visites guidées aux Pays-Bas. Et pour cause. Le Dr Boni Yayi déclare qu’il est malade de la pauvreté dans laquelle végète son pays. Et selon lui, l’un des nombreux problèmes qui l’empêchent de dormir est l’inondation qui s’annonce dans les prochains mois dans son pays et surtout dans sa capitale économique avec son cortège de maladies. C’est d’ailleurs pourquoi, le chef de l’Etat et sa délégation sont allés s’enquérir des expériences de la maîtrise de l’inondation par les Pays-Bas. Mais, est-ce une blague, une diversion pour amuser la galerie ou une vérité de plus sur les difficultés qui entourent la gestion du Bénin ? Seuls ceux qui sont proches du chef de l’Etat, en l’occurrence la 1ère dame peuvent répondre à cette préoccupation. Mais l’ancien président de la République Mathieu Kérékou n’avait-il pas affirmé que le Bénin est petit, mais son poids est lourd à porter ? Ce qui est certain et au vu des déplacements du chef de l’Etat, il est clair qu’il a mis en place une hyper présidence au point où il lui serait difficile de se reposer convenablement. Car, d’aucuns confient à tort ou à raison que rien ne se fait sans son avis. Aussi, la plupart des ministres, dans leurs rares confidences n’ont jamais caché que le chef de l’Etat est débordant d’énergie. Ainsi, à défaut d’être lui-même sur le terrain (ce qui arrive le plus souvent), il donne des instructions à n’en point finir, soit pour aller s’enquérir de l’évolution de telle ou telle infrastructure, soit pour les lancer. Et aux Béninois de se demander si le chef de l’Etat ne ferait pas mieux de faire plus confiance à ses collaborateurs afin de bénéficier du repos qu’il mérite. A vouloir tout contrôler, ne risque-t-il pas de mal faire ? C’est bien connu de tous : « Qui trop embrasse mal étreint ». L’exemple le plus palpable, c’est l’ancien ministre Roger Gbégnonvi qui l’affirme, les directeurs de cabinet sont nommés par le chef de l’Etat lui-même. Il y a donc de quoi s’interroger.

S’il est vrai que l’avenir appartient à ceux qui se réveillent tôt, il est aussi vrai que physiologiquement, le corps a besoin d’aller à un rythme à moins que l’on soit sous l’effet de plusieurs stupéfiants. Que faut-il faire dans ce genre de situation ? La réponse est simple : l’organisation. Voilà pourquoi le président des Etats-Unis, en dépit de la tâche immense qu’il abat dort 6 heures selon ce qu’affirme son homologue béninois. Il revient donc au chef de l’Etat de constater qu’en dormant 3 heures par jour, les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs. Alors, le chef de l’Etat doit simplement repenser son organigramme, ses priorités et savoir déléguer son pouvoir. C’est ce que fait justement à mon avis le président américain qui, qu’on ne se le cache pas, a plus de responsabilités car ayant sur lui, le poids de notre planète. Boni Yayi peut dormir autant que le président des Etats-Unis et de la même manière, avoir les résultats escomptés. Il n’y a pas de magie à ça.

Angelo DOSSOUMOU



 

Tag(s) : #Politique Béninoise
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :