Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
lundi 18 mai 2009 - Par Fraternité Matin
 
Ghana : Barack Obama à Accra, du 10 au 11 juillet 2009
 
Le Président américain sera en visite dans ce pays, après la Russie et l’Italie.

Le Président américain, Barack Obama, sera en visite d’Etat à Accra, au Ghana, les 10 et 11 juillet prochains selon un communiqué de la Maison-Blanche publié samedi dernier.

Pour son premier voyage en Afrique, Barack Obama aurait pu choisir le Liberia, pays fondé par des esclaves noirs affranchis des Etats-Unis appelés «Natives». Il pouvait également porter son choix sur le Kenya d’où est originaire son père. Mais le Président Barack Obama a choisi le Ghana, pays du père du panafricanisme africain Kwame Nkrumah, chassé du pouvoir le 26 février 1966. Il y arrive pour célébrer la démocratie.

En effet, après des périodes d’instabilité politique, le Ghana, cet Etat ouest-africain de 23,5 millions d’habitants, se révèle aujourd’hui un modèle de démocratie. Jerry Rawlings, auteur de deux coups d’Etat, a donné ses lettres de noblesse à l’exercice démocratique du pouvoir d’Etat. A la fin de son mandat… constitutionnel, il a quitté librement le pouvoir. Son parti a perdu les élections au profit du principal opposant, John A. Kufuor. Démocrate «tenace» dont les efforts en la matière et en économie ont été régulièrement salués par la communauté internationale. Celui-ci, dans un contexte africain de tripatouillage ou de modification des Constitutions, a accepté, librement aussi, de rendre le tablier après deux mandats de quatre ans, la limite constitutionnelle. Son parti a perdu, l’année dernière, l’élection présidentielle qui a été remportée par l’opposition conduite par John Atta-Mills.

Le nouveau Président du Ghana recevra son homologue américain. Lors de sa prestation de serment le mercredi 7 janvier dernier, il a promis, «à l’aube d’une nouvelle ère», de construire «un Ghana meilleur», avec l’idée de tirer profit des expériences des deux précédents présidents du Ghana.

Avec l’élection de John Atta-Mills, c’est la deuxième fois en dix ans qu’un Président ghanéen élu transmet le pouvoir à l’opposition à l’issue d’un vote régulier.

Candidat de l’opposition sous la bannière du Congrès national démocratique (Ndc) Atta-Mills avait remporté la présidentielle de justesse face au candidat du pouvoir, Nana Akufo-Addo du Nouveau parti patriotique (Npp).

Ernest Aka Simon
 

Tag(s) : #Politique Internationale
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :