Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lignes Ennemies
par Souleymane Jules Diop

 

 


 

Vendredi 29 mai 2009

 Monsieur le maire, quand même !


 

L'éthique, c'est l'esthétique du dedans.

Pierre REVERDY

 

La vie, faut-il l’avouer, réserve bien des surprises. Au sujet du nouveau maire de Dakar, j’avais émis quelques réserves, en répondant à ceux qui s’en étonnaient que je préférais être déçu en bien plutôt qu’accablé en mal. J’avais moi-même appelé à voter Khalifa Sall, puisqu’il était inconcevable à mon sens d’ouvrir les portes de la mairie de Dakar à quelqu’un comme Karim Wade. Que Khalifa Sall avait lui aussi acquis la nationalité française par son épouse ne m’était pas inconnu. Qu’il était lui aussi un riche vicaire d’Ousmane Tanor Dieng, je l’ignorais jusqu’ici. Cinq maisons au Sénégal, deux en France, sans compter les nombreux vergers, les terrains, les actions dans les banques, les comptes fournis, ça fait un peu trop pour son âge. La déclaration du nouvel élu du Point-E n’était pas plus glorieuse. « Docteur » Malick Diop possède, après une dizaine d’années d’exercice de son noble métier, plus d’un milliard en biens immobiliers, sans compter ses rutilantes voitures et ses tableaux de grands maîtres non « estimés ». Le jeune maire n’a pas oublié dans sa déclaration assermentée ses nombreux salons de cuir. Il en a trois italiens et deux français, comme pour assurer à ses administrés qu’il ne leur volera Point-E. Au point que j’ai pensé qu’au lieu de demander des comptes à Abdoulaye Wade et à ses ouailles, les populations feraient mieux d’en réclamer à leurs nouveaux élus. Sa pharmacie vaut-elle vraiment 250 millions de francs Cfa ou le jeune homme a-t-il simplement, par orgueil, pré-daté ses objectifs financiers; ou alors, a-t-il pris les biens de son père, l’ancien ambassadeur Babacar Khalifa Diop, pour ses propres biens ? Mais dans ce cas-là, que peut valoir sa déclaration sur l’honneur ?
La déclaration de patrimoine, quelle bonne idée ! Elle révèle quand même, au-delà du procès du wadisme, l’immensité des dégâts causés par la cupidité des socialistes. Puisque si Khalifa Sall, qui est, toutes proportions gardées, de ceux qui ont le moins trempé la main dans la confiture, a autant de biens, imaginez ce qu’il doit en être de ceux que les différents rapports d’audit ont nommément cité. Ses camarades n’en reviennent pas qu’il se soit livré si gratuitement à son voyeurisme. Ils ne comprennent pas une telle témérité. J’en suis presque meurtri pour celui qui, dans le Parti socialiste, voulait incarner le renouveau et la modernité, la nature ayant un si grand horreur du vide. Mais sa fraîche camaraderie avec Karim Wade, qui ne lui a pas fait que du bien, le rendait déjà suspect aux yeux de nombreux administrés. Depuis son élection au poste de maire, Abdoulaye Wade, qui sait bien reconnaître les siens, ne tarit pas d’éloges : « ah mais les renseignements m’ont dit que vous être très populaire... Ah, Dakar a changé de visage en si peu de temps... Ah mais heureusement que je ne vous ai pas eu comme adversaire à la dernière présidentielle ! » Il y a de quoi inciter une petite grenouille à boire les rivières et les marais.


Mais pendant qu’on y est, monsieur le nouveau maire, qu’en est-il de l’appartement qui est au 21 rue des épinettes dans le 17éme arrondissement de Paris; celui qui est au 4 place de la Solidarité à Lille ? Au demeurant, quelle est l’activité professionnelle de votre épouse, qui puisse justifier de telles acquisitions ? Et le compte international numéro 30012180411200045010126 logé au 35, avenue Mozart, est-il bien le vôtre ?


Les déclarations sur la consultance internationale, quoique nécessaires, me paraissent grotesques. Iba Der Thiam a été Consultant de l’Unesco avant vous. Il a une expérience plus longue comme consultant international, dans le cadre de l’Unesco. Il a été député pour une plus longue une durée. Il a été ministre pendant sept années sans interruption, fonction qu’il cumulait avec son titre professeur des universités, titulaire de Chaire. Il n’a pas, à ses 70 ans passés, autant de biens que vous déclarez en posséder. Même Abdoulaye Wade, qui a été un avocat prospère devenu président de la République, qui a presque deux fois votre âge, n’a pas autant de biens que vous. Figurez-vous quand même qu’à vous tout seul, vous en avez plus que le président Abdou Diouf, qui a occupé de hautes fonctions de 1960 à 2000, soit quarante ans à occuper des fonctions qui le dispensaient de payer le loyer, le chauffeur et le sac de riz.


L’on peut comprendre que dès le lendemain du 22 mars 2009, Ousmane Tanor Dieng, mieux avisé que vous, se soit refusé à toute idée d’auditer la gestion des mairies passées sous le contrôle des socialistes. Vous aviez vous-même eu ces mots surprenants à l’endroit du maire sortant, Pape Diop : « vous pouvez partir la tête haute.» Ben oui monsieur le maire. Si vous avez la tête aussi basse, n’importe qui peut se situer au-dessus de vous. Autant de richesse pour un professeur de secondaire me révulse. L’étaler avec autant d’aisance me répugne. C’est une insulte pour tous ceux qui moisissent sous les tentes de Keur Massar en attendant un toit. Raison pour laquelle, je le répète encore, il nous faudra sortir de nous-mêmes ou sortir de l’histoire.
Pour autant, ce n’est pas au Parti socialiste qu’il faut en vouloir, c’est à Abdoulaye Wade. Il avait tous les moyens juridiques pour contraindre les apparatchiks de l’ancien régime à s’expliquer sur leurs biens, ce qui était la position de Moustapha Niasse. Il en a fait une gestion partisane et électoraliste. Si Khalifa Sall a pu posséder autant de choses, on peut deviner ce qu’il peut en être de Sada Ndiaye, Adama Sall, Mbaye Diouf et de celui qui les incitait à faire du « social », Ousmane Tanor Dieng !
Au « Nouveau Parti socialiste », ils en veulent tous au nouveau maire de Dakar de s’être livré à un exercice aussi périlleux sans demander l’avis de « la direction ». Ce que Khalifa Sall vient de faire est un bon rappel à tous ceux qui pensaient que le Parti socialiste avait guéri de son mal et que la défaite de 2000 était à elle seule une punition suffisante. Cette question a traversé les dernières assises, et les socialistes ont refusé jusqu’au bout que le bilan du wadisme fût aussi celui de leur parti. Au lendemain de la présidentielle, l’ancien Premier ministre Mamadou Lamine Loum avait suggéré dans une note au président Diouf, qu’il accordât à ses ministres 35 millions de francs Cfa chacun pour préparer leur retraite, parce qu’ils étaient pauvres. Diouf avait refusé, il faut dire, mais on se rend compte que des pauvres, ils n’en avaient pas un dans le gouvernement. Ce que les socialistes font mieux que les libéraux, c’est la cachoterie scabreuse. Ils savent jouir de leurs richesses discrètement, pendant que Souleymane Ndéné Ndiaye circule en Porsche Carrera. C’est là toute la différence. Je ne pense pas pour autant que tous les socialistes aient été des voleurs. Je pense qu’il y en a parmi eux qui ont été des hommes sincères et honnêtes. Je pense que des hommes comme Abdoulaye Elimane Kane, bien que se réclamant encore de ce parti, sont des hommes au-dessus de tout soupçon. Ils ont le sens de la solidarité et de la camaraderie, ces « socialistes ». Pendant qu’Abdoulaye Vilane trimait par loyauté pour son parti, je ne savais pas que cet homme en avait autant. Comme je reste convaincu qu’il y a d’anciens socialistes qui se sont converti très brillamment dans le monde des affaires. Ce qu’ils viennent de voir les couvre de honte. Pour ma part, je suis plus que jamais convaincu que le meilleur gouvernement n’est pas un gouvernement démocratique. C’est un gouvernement de gens honnêtes. Khalifa Sall s’est battu avec tout le monde, il s’est abattu tout seul. L’argent ne fait pas le bonheur, mais vaut mieux en faire de bonne heure. Oui. Mais, avec honnêteté monsieur le maire. Ce que vous venez de faire n’est pas un rigorisme transparent, c’est un voyeurisme arrogant.
SJD


 


 


Seneweb.com - Copyright © 1999 - 2008 Seneweb.com, Tous droits réservés.

 



Tag(s) : #EDITORIAL

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :