Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

14.11.2011

 

 

 

BENIN - 208ème anniversaire de la mort de Toussaint Louverture: L'Ambassadeur de France fâché quitte la cérémonie en catastrophe

  

 

Le couple royal Kpodégbé crée un incident à Allada  

  

Par Jonas DETONDJI

  

  


La cérémonie commémorative du 208ème anniversaire de la mort de Toussaint Louverture a tourné court le samedi dernier à Allada. Le couple royal Kpodégbé ayant choisi en effet, l'occasion pour passer au vitriole les vainqueurs du Guide Libyen, Mohamad Kadhafi a vicié l'atmosphère de la cérémonie sur la place Toussaint Louverture. Du coup, l'un des hôtes de marque en la personne de l'Ambassadeur de France près le Bénin, Monchau humilié, a dû quitter en catastrophe et très en courroux, les lieux de la manifestation solennelle.

 

Cette colère de l'Ambassadeur a été causée par certains propos acerbes que tenaient le roi Kpodégbé et la Reine Djèhami d'Allada et leur homologue de Toffo à l'endroit des grandes puissances dont la France. Prenant la parole, la présidente du comité d'organisation du 208ème anniversaire du décès de Toussaint Louverture, la Reine Djèhami a mis sur tapis la question de la récente crise libyenne.

 

La Reine a salué ce qu'elle a appelé le courage d'un leader qui est mort les armes à la main. «Vive Kadhafi, aujourd'hui, c'est le tour de la Libye, à qui le prochain tour?», demandait la Reine. Après ce procès amer, le roi Kpodégbé revient à la charge pour faire l'éloge du guide libyen et tirer à boulet sur les grandes puissances dont le pays de Sarkozy. La goute d'eau qui fera déborder le vase diplomatique est venue du roi de Toffo.

 

Cette tête couronnée a expressément demandé à toute l'assistance de se lever pour observer une minute de silence en la mémoire du «héros» Kadhadi. Cette exhortation a été le grain de sel de trop. En effet, en signe de protestation, les ambassadeurs de la France, du Cuba et de Haïti, présents sur les lieux ne se sont pas levés pour exécuter le cérémonial souhaité par le roi de Toffo soutenu par ses pairs.

 

Et Monchau de la France qui en avait déjà trop entendu n'a pas attendu la fin de la cérémonie avant de partir. Il s'est levé sans crier gare, s'est rangé dans sa voiture et son cortège s'est ébranlé sur Cotonou. Si on a frôlé le pire à Allada le samedi dernier, il urge de discipliner certains citoyens béninois qui tiennent des propos qui pourraient être source d'incident diplomatique entre le Bénin et les pays amis.

 

Source: L'Option Infos




 
 
 
 
Tag(s) : #Politique Béninoise