Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

11 juillet 2010

 

BENIN: A quand une tournée ministérielle pour expliquer l’Affaire Icc-services ?

 

 

Pour tout et parfois pour un rien, le gouvernement du Change-menteur a habitué les populations à la base à voir venir vers elles des cortèges de ministres. Au cours de ces descentes, il s’agit leur dit-on, de les entretenir sur la teneur réelle de certains dossiers brûlants de l’actualité nationale. Et d’expliquer les démarches, la position et les actions du Gouvernement. Avec l’affaire Icc-services, le gouvernement honorera-t-il son désormais traditionnel rendez-vous d’explication avec les populations à la base ?

 

Recherche des terres (pour la révolution verte), lancement du recensement porte-à-porte (dans le cadre de la Lépi), prise des ordonnances, etc., en réalité, il est difficile d’établir une liste exhaustive des prétextes qui ont été servis pour tenter de justifier des tournées ministérielles auprès des populations, tellement il y en a eu. Il n’est pas inopportun de rappeler que la classe politique voire l’opinion publique nationale, n’ont jamais été unanimes sur la pertinence de telles démarches. Ce qui n’a pas empêché leur effectivité. Soit ! Pour une fois, l’actualité s’est nourrie d’un fait rocambolesque dont tout le monde meurt d’envie de comprendre de quoi il retourne exactement. L’affaire Icc-services, puisque c’est de cela qu’il s’agit, suscite moult interrogations. Dans le cas d’espèce, si une tournée gouvernementale d’explication devait être initiée autour de ce scandale pour permettre aux populations de comprendre comment nous en sommes arrivés là, aucune voix n’oserait s’élever contre l’initiative, tellement le peuple a soif d’y voir clair. Curieusement, et alors que l’on tend vers des implications sociales désastreuses et sans précédent, aucun signe n’indique que le gouvernement s’apprêterait à honorer son traditionnel rendez-vous d’explication. Les ministres sur le terrain ou les populations vers les ministères ? Que déduire de cette volte-face qui se profile ? Surtout par ces temps où la rumeur n’en finit plus d’enfler au sujet du rôle trouble qu’auraient joué les membres du gouvernement dans l’avènement de la crise socio-financière qui se révèle être aujourd’hui l’affaire Icc-services ! Si les précédentes tournées gouvernementales d’explication ont été initiées parfois, alors que le besoin ne s’était jamais fait sentir, la situation de désarroi dans laquelle des milliers de compatriotes se trouvent plongés aujourd’hui du fait de la faillite de Icc-services met le gouvernement dans l’obligation de clarifier la contribution que certains de ses membres ont apportée à la réussite de cette vaste escroquerie. Au vu de l’évolution de la situation, il y a de quoi nourrir des inquiétudes, puisqu’en faisant tomber coup sur coup deux têtes (Un procureur de la république et le ministre de l’Intérieur) pour des raisons officielles floues, le chef de l’Etat n’a pas encore donné l’assurance qu’il comprend ce que les populations, surtout les victimes, attendent de lui dans la gestion de ce scandale. Il n’y a qu’à écouter les réactions des populations au sujet des limogeages ci-dessus évoqués pour se rendre compte qu’aucune manœuvre de diversion ne réussira à détourner l’opinion publique de l’essentiel. A l’instar de ce à quoi il a habitué l’opinion publique, le gouvernement du Changement doit prendre ses responsabilités et descendre sur le terrain pour expliquer aux populations à la base comment Icc-services a réussi à s’implanter au Bénin, à y tisser ses réseaux d’arnaque grand public, le rôle qu’y ont joué les membres du gouvernement, et surtout, la manière dont le gouvernement compte s’y prendre pour résoudre le problème de restitution des fonds, maintenant que le pot aux roses à été mis au grand jour. Toute autre manœuvre dégagerait des odeurs de complicité et d’envie de camouflage de la vérité. Toutes pilules que les nombreux compatriotes grugés ne risquent pas d’avaler facilement. Las d’attendre les descentes des ministres, ce sont les populations qui pourraient descendre sur les ministères comme on le constate déjà… Et gare aux chaudes explications !

 

Le Canard de la semaine

 



Tag(s) : #Politique Béninoise