Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mercredi 29 novembre 2011
 
 
BENIN: A tous les charognards qui pensent que nous sommes très sévère avec le roi Boni 1er
 
  
A tous les charognards qui pensent que nous sommes très sévère avec le roi Boni 1er, nous disons ceci: nous sommes tout simplement allé à l'école du renard de Djrègbé  Caveant consules !!!
I.B.
 
 
Albert Tévoédjrè: L'homme qui incarne le malheur du peuple béninois depuis cinquante ans !!!
  
  
4 mai 2009 par
La Presse du Jour
  
  
Bâillonnement de la presse, violation de la constitution, atteinte aux libertés, des citoyens détenus sans jugements, la corruption plus répandue que jamais, une moralisation de la vie publique….La liste est longue des récriminations de celui qu’on pouvait considérer comme le chantre de l’opposition d’alors au régime du Président Soglo. On était en 1993. Dans le numéro spécial d’un bulletin que diffusait son parti Notre Cause Commune, Albert Tévoédjrè appelait les Béninois au sursaut patriotique pour que « cela change ». Aujourd’hui, on est dans le Changement. Avec les mêmes maux, plus amplifiés que jamais. Aux frasques du parti-Etat – La Renaissance du Bénin – qui voulait « faire masse sur le Bénin » et que dénonçait Tévoédjrè répondent en écho aujourd’hui les dérive de l’Etat Fcbe. Si l’actuel Président de l’Organe Présidentielle de Médiation pouvait avoir le courage de dire « ses vérités » à son ami ! Le drame aujourd’hui est qu’on n’a même pas le droit d’en parler. Lisez plutôt.
  

5 Juillet 1993
  
  
Pour que cela change

Béninoises, Béninois
Réveillons-nous
 
Au Bénin Sheraton Hôtel le 3 juillet 1993 et sous nos yeux, un parti-Etat veut s’implanter chez nous avec la complicité de beaucoup qui ont pourtant dénoncé le PRPB.

Le Chef de l’Etat annonce à grand renfort de publicité officielle qu’il a désormais un Parti, celui de son épouse – La Renaissance du Bénin. Nicéphore Soglo, contre toute attente, a ouvert la campagne électorale avant même d’avoir accompli la moitié de son mandat.

Si les partis dits de la « Majorité Présidentielle » actuelle acceptent de se laisser « bouffer » par «La Renaissance du Bénin » qui ne leur réservera de toute façon que « la portion congrue », cela fait leur affaire. Ce masochisme sera intéressant à observer.
 

Il est clair en effet que l’argent de l’Etat, la Radio et la Télévision de l’Etat, les sous-préfets, les préfets, les voitures officielles, les véhicules des projets, il est clair que tout sera mobilisé pour n’importe quoi au service de « Vidolé » et de la famille présidentielle qui veut faire main basse sur le Bénin !
  
A cela nous disons : non !
  
  
Comme vous le savez, nous sommes la majorité réelle du pays, une majorité qui refuse une telle imposture.

Il suffit donc de nous organiser et de nous mobiliser.

Alors,
Vous tous qui souffrez dans Cotonou plongée chaque année sous l’eau avec son impressionnant cortège de misère de toutes sortes, vous les déflatés, vous les « ciblés », arbitrairement et illégalement exclus de la Fonction Publique.
  
Elevez la voix et organisez-vous !
 
Opérateurs économiques accablés ou essoufflés, responsables politiques méprisés ou marginalisés, syndicalistes et travailleurs quotidiennement menacés, faites l’effort d’un vrai sursaut et relevez la tête !

Etudiants, jeunes de toutes conditions, votre avenir est en cause, gravement, si rien ne change dans le pays. Vous le savez. Allez-vous rester les bras croisés ? 
 
Femmes abusées et désorientées, ressaisissez-vous !

Journalistes toujours éprouvés, que vous soyez Edgard Kaho ou quelqu’un d’autre, n’hésitez plus à prendre vos responsabilités au service de la seule vérité ; c’est désormais une nécessité nationale.
 
Familles de citoyens arrêtés, détenus depuis des mois et toujours non jugés, qu’attendez-vous pour alerter l’opinion et faire valoir vos droits ?
 

Guides spirituels et religieux, vous qui avez épuisé des trésors de patience et qui vous trouvez de nouveau face à un système sans foi ni loi, parlez donc, parlez encore !
 

Regardez l’intérêt de notre pays :
 

La constitution est régulièrement bafouée
La corruption est plus répandue que jamais.

La moralisation de la vie publique est devenue une vaste plaisanterie. Le Sida ne regresse pas et la misère s’étend dangereusement. Les exclus sociaux sont en vérité un petit groupe de privilégiés vivant au dessus des moyens de la Nation et décidés à s’accrocher à un pouvoir égoïste et aveugle.
 

Au Nord, au Sud, dans toutes les couches sociales, la déception est générale et profonde.
 

Il faut que cela change !

L’opposition, c’est vous !

Pour vous aider à exprimer cette opposition, adhérez dès aujourd’hui à Notre Cause Commune et militez chaque jour avec conviction et détermination.

Si vous appartenez déjà à un autre Parti d’opposition, travaillez pour que nous nous mettions ensemble afin de liquider sans bavure ce régime incompétent qui n’a rien de démocratique et multiplie à l’infini les chômeurs et les misérables.

La Constitution nous en donne le droit,
 
l’intérêt de la Nation l’exige !
 
 
NCC
Le Parti des Forces Vives de la Nation

 

Directeur de Publication : Albert Tévoédjrè
Co-Directeur : Mathias Hounyo
BP : 1087 Porto-Novo

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Politique Béninoise
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :