Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 10/06/2012

 

BENIN : Adrien HOUNGBEDJI bientôt Premier Ministre de Boni YAYI ?

 

Par Benoît ILLASSA

 

De sources concordantes et généralement bien informées, on apprend que les tractations sont en cours pour que Me Adrien Houngbédji remplace Pascal Koukpaki à la Primature lors du prochain grand remaniement ministériel que prépare le Président Boni Yayi pour la fin de ce mois, soit un an après sa victorieuse réélection à la tête du Bénin.

 

Selon les indiscrétions, Le Président Boni Yayi aurait été très surpris et étonné en écoutant Adrien Houngbédji sur les antennes d’une télé privée béninoise. Le candidat unique de l’Union fait la Nation y expliquait comment il a dû financer, sur ses deniers propres, l’Union fait la Nation de 2008 à 2011. Notons que les ténors de ce qui reste de résiduel de cette Union ont botté en touche pour répondre à cette grave accusation de celui qui fut leur candidat unique lors du scrutin présidentiel de mars 2011. C‘est notamment le cas des députés Antoine Idji Kolawolé et Lazare Sèhouéto.

 

En faisant cette option de nommer comme Premier Ministre son malheureux challenger de 2006 et 2011, Yayi Boni coupe l’herbe au pied de sa mouvance présidentielle qui l’a mis en difficulté avec son projet de révision constitutionnelle avortée. On se souvient que les premiers à saboter ce projet du Président de la République viennent des rangs de la majorité présidentielle.

 

Dans l’affaire PVI, Yayi Boni a dû monter au-devant de la scène pour défendre sa décision de retirer la concession de cet important contrat à l’Homme d’affaires Patrice Talon. Le Premier Ministre, Pascal Koukpaki, signataire du contrat, est resté en repli tactique pour s’assurer d’occuper le fauteuil de son patron, Yayi Boni, alors que la succession n’est pas encore ouverte. Pourquoi vouloir tuer prématurément le roi qui vous a fait prince ? Si l’option Adrien Houngbédji se confirmait, Koukpaki aurait perdu la confiance de son chef à cause de son impatience.

 

Le Président béninois dont beaucoup avaient sous-estimé les capacités politiques, y compris votre propre serviteur, se trouve être un « animal politique » hors pair. Patiemment, il a vite appris les intrigues des Hommes politiques béninois et a su ne pas tomber dans leur travers. Même ses adversaires lui reconnaissent aujourd’hui ces talents d’Homme politique sincère, crédible et avisé.

 

Au-delà de ses concitoyens béninois, c’est l’Afrique toute entière qui a découvert les talents diplomatiques du Président béninois. L’Homme se bat comme un lion sur tous les fronts pour redorer l’image du continent premier et éteindre les différents feux allumés ici et là par des conflits qui s’éternisent et d’autres qui naissent. Yayi Boni est un Président décomplexé qui n’a pas connu les affres de la colonisation. Il peut donc parler d’égal à égal avec tous les puissants de ce monde pour demander que l’aide relève du passé pour un nouveau partenariat gagnant-gagnant.

 

Houngbédji Premier Ministre, on peut alors conseiller au Président de la République de faire voter sa révision constitutionnelle et la soumettre au référendum. Pour éviter des frais irrépétibles, le référendum pourrait être couplé avec le scrutin municipal de 2013. Les électeurs auront alors deux bulletins à leur disposition. Un pour élire les conseillers municipaux et un autre pour approuver la loi constitutionnelle.

 

IB

 

Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :