Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeudi 29 juillet 2010

  

 BENIN - Affaire Icc-Services: Violents échanges Houngbédji-Yayi par l'intermédiaire de l’ambassadeur de France

 

 

La nébuleuse Icc-Services aura aujourd’hui le mérite de raviver les tensions entre les leaders de ce pays. C’est le cas du violent message que Boni Yayi et Adrien Houngbédji se sont échangés par le biais de Hervé Besancenot, ambassadeur de la République française près le Bénin. Toujours allergique à la contradiction, le docteur Boni Yayi n’a pas du tout souhaité que certains hommes politiques viennent en rajouter à ses problèmes en intervenant dans l’affaire Icc-Services dans une dynamique contraire à la sienne. Ayant donc appris que Adrien Houngbédji, l’un de ses concurrents potentiels qui a été d’ailleurs oint par l’Union fait la nation pour le tacler lors de la course à la Marina en mars prochain, veut donner une conférence de presse le vendredi 16 juillet dernier pour l’attaquer, Boni YAYI aurait demandé à l’ambassadeur Besancenot de dissuader le candidat de l’Un de se prononcer. Aussi a-t-il ajouté que s’il s’entêtait à le faire, il se vengerait. L’ambassadeur a lors de sa rencontre avec Adrien Houngbédji, de façon très diplomatique, passé le message. Et l’autre de répliquer qu’il a pris bonne note en disant qu’il sait très bien à qui il a à faire. C’est alors que Boni Yayi aurait donné des instructions pour qu’aucune chaîne de télévision ne diffuse ladite conférence, une façon très spéciale pour Boni Yayi d’étouffer l’information. Tout en ouvrant le boulevard médiatique à ses sbires de réagir contre les propos de celui contre qui, il a fermé le chemin des écrans de télévision. Toute chose qui rappelle l’épisode Sébastien Ajavon de Cajaf-Comon où Boni Yayi, la veille de l’intervention de celui-ci sur Golfe Tv, aurait chargé nombre de personnalités de lui dire le risque qu’il court s’il s’attaquait à lui sur le plateau. C’est pourquoi le président du patronat national a ajouté 50 litres d’eau au petit ver de vin qu’il voulait servir pur et concentré pour empoisonner ou, tout au moins indisposer l’énorme ‘’Moi’’ de sa majesté le roi du Changement.

 

Le Béninois Libéré



Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :