Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

27/06/2013


BENIN: Alors qu’il rêvait de le voir à Cotonou après Dakar, Obama renvoie Yayi cuire son œuf de révision de la Constitution


Le président Américain Barack Obama était  en visite au Sénégal depuis hier. C’est sur invitation de son homologue Sénégalais Macky Sall. Selon des informations, le Chef de l’Etat Béninois a toujours souhaité recevoir le Président Américain sur le sol béninois. Car il c’est un secret de polichinelle que Yayi aime  paraître. Alors qu’il n’était pas le premier, il a voulu faire croire à tout le monde qu’il était le premier Chef d’Etat Africain reçu par sa Sainteté le Pape François. C’est tout lui ça. L’homme aime qu’on le voie dans une tunique blanche immaculée.  Le Président Américain a un service de renseignement des plus pointus au monde. Il sait tout ce qui se passe au Bénin. Il est au courant que le minimum en matière d’expression de liberté en République du Bénin appartient depuis au passé. Boni Yayi se donne  des élans et des allures de roi. A part Dieu c’est lui pour ne pas dire qu’il est le Dieu des Béninois. Toutes choses, qui peuvent ulcérer un démocrate. Ce serait donc une insulte à l’image  de la démocratie que le Premier de la plus grande démocratie du monde vienne au Bénin  valider de sa présence  l’arbitraire érigé en système de gouvernance. Les menaces de fermeture de télé, la fermeture par la Haute autorité de l’Audiovisuel et de la communication d’un quotidien (chose que l’ambassade des Etats Unis a violemment critiquée), l’interdiction des marches revendicatives, le harcèlement  policier et fiscal des citoyens qui ne chantent pas  les louanges du régime… la liste est longue. Tous ces agissements qui rappellent des temps anciens à Gbadolité chez Mobutu S. Séko, sans oublier le boss de Rangoun ne sont pas de nature à faire rêver Obama d’un passage sur le sol Béninois. A vrai dire, Cotonou a péché d’avoir  un Président pseudo démocrate et ce sont   les Béninois qui en payent le fort prix. De sources proches des Américains, c’est l’acharnement guttural à la limite caverneux de Yayi à réviser la constitution  pour s’ériger en empereur à la Bokassa 1er qui ulcère le locataire de la maison blanche. Pas donc de Obama à Cotonou sous Boni Yayi. Le Président Obama n’a pas oublié le grand sourire XXL affiché par Yayi au passage de son ami Ahmadinedjad au Bénin.  
   
Rose Houétohou
LE POTENTIEL

 
 
  
  
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :