Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

03/11/2012

 
 
BENIN : Appel à l’apaisement du climat socio-politique par des citoyens béninois
 
 
Depuis la Conférence nationale de février 1990, notre pays jouit d’une paix relative. Au travers de la Constitution du 11 décembre 1990 le peuple béninois a opté pour un régime démocratique et un état de droit. Ceci constitue un de ses avantages comparatifs dans une région du monde soumise à des secousses politiques violentes.
 
 Malgré ce choix, le processus démocratique dans notre pays souffre de graves lacunes :
 
 - La corruption gangrène notre société à tous les niveaux, renforcée par l’impunité qui en est le corollaire ;
 
 - Le financement des activités politiques par les milieux économiques et les inévitables retours d’ascenseur discréditent l’Etat et l’empêchent de jouer pleinement son rôle de régulateur.
 
- Les combats stériles, et les conflits d’intérêt sont légion et détournent l’ensemble de notre société des priorités que constituent la lutte contre la pauvreté par le développement socio-économique et l’approfondissement de l’appropriation du pouvoir par le PEUPLE SOUVERAIN.
 
- La gestion des affaires publiques connaît de graves dysfonctionnements qui nuisent à l’ensemble de l’économie du pays et risquent de conduire à sa ruine.
 
Nous considérons que dans ces conditions, s’inscrivant dans l’esprit de notre Constitution, c’est le Président de la République, symbole de notre unité qui devrait, au-dessus de la mêlée, montrer la voie de la cohésion nationale à tous les citoyens de ce pays.
 
Cette vision est loin d’être partagée aujourd’hui puisqu’à tort ou à raison, nombre de nos compatriotes estiment que c’est l’interview accordée par le Premier Magistrat à des chaînes de télévision béninoises les 1er et 2 août 2012 qui a servi d’amplificateur à une crise latente. Depuis cet évènement en effet, des bruits de complots et de bottes sont savamment entretenus et contribuent à angoisser la population. Certains opposants contribuent, avec le gouvernement, à attiser une tension préjudiciable au bien-être du peuple Béninois. Une telle ambiance délétère, dans le contexte de grande vulnérabilité que connaît la sous-région, constitue une menace flagrante et grandissante au processus démocratique né de la Conférence Nationale.
 
Tenant compte de ce qui précède, Nous déclarons ce qui suit : 
 
Le complot ne saurait constituer en démocratie un moyen d’accession ou de maintien au pouvoir.
 
1. Le Président de la République se doit de prendre de la hauteur et incarner l’unité nationale comme l’exige la Constitution.
 
2. Toute manœuvre d’intimidation d’où qu’elle vienne, ne peut que contribuer à ternir l’image de notre pays et à brider la liberté d’expression.
 
3. En vertu de la Constitution, le mandat de Monsieur Yayi Boni, Président de la République actuel s’achève en mars 2016 et tout le monde est invité au strict respect de cette échéance et à la participation au sursaut civique indispensable à toute alternance de qualité.
 
4. Instaurées au sommet de l’Etat, la reddition des comptes et la lutte contre l'impunite auront valeur d'exemple pour l’ensemble du corpus social et le Chef de l’Etat doit en assurer l’entière responsabilité.
 
Nous citoyens béninois, signataires du présent appel, 
 
· Exprimons notre foi au PEUPLE SOUVERAIN et à la défense pacifique de ses intérêts.
 
· Invitons la population béninoise à la vigilance afin de contrecarrer toute action partisane de violation de la Constitution et/ou de mise sous tutelle de la Démocratie, qu’elle vienne de la mouvance présidentielle ou d’opposants au Président de la République.
 
· Appelons l’ensemble des acteurs politiques de tous bords à la retenue, au sens du devoir civique et patriotique pour que notre Pays et ses populations soient épargnés des affres de la violence quelle qu’elle soit, de la division et du chaos et que soient sauvegardées l’unité nationale, la cohésion et la concorde.
 
· Lançons un vibrant appel à la communauté régionale et internationale afin qu'elle prenne ses responsabilités à temps, pour ramener la sagesse et la sérénité au sein de la classe politique et garantir au peuple béninois le climat de paix, propice au développement harmonieux qu’il mérite.
 
Fait à Cotonou, le 30 octobre 2012,
 
Liste des premiers signataires
 
 
-
Guy
Bas du formulaire
       
Ken
++
(*) Cette signature n'engage en rien l'institution qui emploie chacun des signataires.
N.B. Les personnes désireuses de signer cet Appel peuvent le faire en se rendant sur le site de l’Université d’Eté du Développement : www.ued-benin.org Bas du formulaire
Tag(s) : #ACTIVITES MILITANTES

Partager cet article

Repost 0