Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bénin : Arent Fox fait du lobbying pour Patrice Talon au Congrès américain

Selon des informations parvenues à Afrika7, le camp du milliardaire béninois Patrice Talon, recherché pour tentative d’empoisonnement du président Yayi Boni, aurait recouru aux services de l'ancien sénateur républicain Robert Bennett et de deux de ses collègues de Fox Arent à Washington.

 

Patrice Talon, qui s’est réfugié à Paris depuis que les autorités béninoises l‘ont accusé, avec trois autres complices, d’avoir planifié l’assassinat du président de la République par empoisonnement, aurait embauché Arent Fox, le chargeant de la mission de promouvoir le respect de l'Etat de droit au Bénin, selon un rapport d’enregistrement d’activité de lobbying déposé auprès du Congrès le 25 avril.

 

Le rapport ajoute que Bennett, avec son partenaire d‘Arent Fox, Gerard Leval et l’avocat Brett Kappel, va oeuvrer pour la promotion de «procédures judiciaires équitables et transparentes» en faveur d‘un "citoyen béninois emprisonné au Bénin."

 

Selon Gerard Leval, le citoyen en question est l‘ancien ministre béninois du commerce, Moudjaidou Soumanou, l'une des personnes mises en cause par le gouvernement béninois dans la tentative d'assassinat présumée.

 

Le système judiciaire béninois a déjà fait dans le passé l’objet de critiques de la part du Département d'Etat américain.

Dans le dernier rapport du département d’Etat – l’équivalent du ministère des Affaires étrangères - sur les droits de l’Homme, publié en 2012, les autorités béninoises sont accusées de détenir souvent des citoyens indéfiniment avant de porter les affaires les concernant devant un juge et de procéder parfois à des arrestations arbitraires.

 

Bennett, conseiller politique principal à Arent Fox, a déclaré que le Bénin deYayi Boni pourrait se diriger dans la même direction que le Venezuela d‘Hugo Chavez, qui avait obtenu la suppression de la limitation du nombre de mandats présidentiels et avait fait l’objet de nombreuses critiques de la part des organisations de défense des droits de l'homme.

 

Yayi Boni dirige le Bénin depuis 2006. A l’issue de la présidentielle de 2011, il a été élu pour un deuxième mandat de cinq ans à la tête du pays.

 

Mais une grande partie de la classe politique et de la population le soupçonne de chercher à s’accrocher au pouvoir, en faisant sauter le verrou constitutionnel de la limitation des mandats présidentiels.

Une accusation du reste directement portée contre lui par Patrice Talon dans une interview diffusée par Radio France Internationale en 2012 et qui, de l’avis de l’homme d’affaires, serait à l’origine de ses déboires avec le camp présidentiel. Cette version des faits est vigoureusement démentie par l’entourage du président béninois, ainsi que par Yayi Boni lui-même, qui accuse Patrice Talon d’avoir voulu faire brader le patrimoine économique du pays.


«Ce n'est pas la direction que nous voulons voir les pays africains prendre", a renchéri Bennett.

L'enregistrement de l’activité de lobbying, une formalité exigée par la législation américaine, intervenait huit jours après que les médias français eurent rapporté qu’une cour d’appel de Paris avait entendu une affaire relative à la demande d’extradition de Patrice Talon vers le Bénin. Une décision de la justice française est attendue courant mai.

Patrice Talon, un magnat du coton et ancien allié de Yayi Boni, a nié les accusations portées contre lui.

 

Les responsables béninois affirment que Patrice Talon a offert à la nièce du président, Zouberath Kora-Seke et à son médecin personnel, Ibrahima Mama Cissé, la somme de 1 milliard de Francs CFA pour faire administrer au président des substances empoisonnées au en lieu et place de ses médicaments, lors d’un voyage à Bruxelles, au mois d’octobre 2012.

 

Moudjaidou Soumanou, l'ancien ministre béninois du commerce, est accusé par les autorités béninoises, d’avoir servi d'intermédiaire.

Aussi bien le médecin du chef de l’Etat, que l’ancien ministre et M. Patrice Talon lui-même, ont tour à tour, directement ou par personnes interposées, rejeté en bloc ces accusations.

 
 
Source: Afrika7
 
 
Tag(s) : #Politique Béninoise