Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

10 août 2010

 

 BENIN: Boni Yayi-Aboumon déclare la guerre à Sèhouéto et Amoussou

Décidément, avec l’éclatement du scandale Icc-Services le chef de l’Etat Yayi Boni n’en finit pas de déterrer les dossiers de supposées malversations commises antérieurement à son régime. Bruno Amoussou et Lazare Sèhouéto, sont les deux nouvelles cibles à atteindre.

 

Ainsi, se référant à une correspondance conjointe que ces deux anciens ministres, aujourd’hui députés lui ont adressée le 14 août 2009 à travers laquelle, ils ont exprimé leur disponibilité à répondre devant la Justice des faits de mauvaise gestion dont ils sont présumés coupables dans l’exercice de leurs fonctions, le Président de la République vient d’écrire, aux intéressés pour réclamer leur démission à l’Assemblée nationale afin qu’ils rendent compte de leur gestion en qualité d’anciens ministres. Une nouvelle expérience qui rappelle les accusations soulevées il y a un an par les lieutenants du chef de l’Etat contre les mêmes personnes. La nouvelle a été accueillie comme une déclaration de guerre par les mis en cause. Bruno Amoussou absent du territoire national, et en attendant une réplique commune à la taille de l’attaque au plus tôt ce mercredi, Lazare Sèhouéto à travers un communiqué de presse dénonce « la fuite de responsabilité » du chef de l’Etat. Lire ci-après le communiqué et les lettres.

 

Communiqué de presse de Sèhouéto

 

J’ai reçu à mon bureau, à 23h 53 mn, porté par un « motard du Palais de la République », un courrier signé de la Directrice de Cabinet du Président de la République. Le même courrier a été adressé au Président Bruno Amoussou. Ledit courrier nous enjoint, le Président Amoussou et moi, compte tenu de notre statut de député, « d’utiliser toutes les voies qu’offrent les textes en vigueur pour prendre congé du Parlement et pour nous mettre à la disposition de la Justice », ce qui signifie, à l’analyse, qu’au lieu de saisir la justice, le Président Yayi Boni nous demande de démissionner du Parlement. Le Président Bruno Amoussou étant absent du territoire national et vu l’heure tardive à laquelle (23h 53 mn) le Président Yayi a voulu nous adresser son courrier, je voudrais demander l’indulgence des uns et des autres pour ne répondre que le mercredi 11 Août 2010 au plus tôt, ensemble avec le Président Amoussou, puisque c’est ensemble, que nous lui avions écrit, le 24 Août 2009, face à la campagne de presse mensongère qu’il avait déclenchée contre nous, en lui demandant de saisir la justice à notre propos et au sujet des dossiers que ses partisans agitent dans l’opinion. Chacun constate qu’il nous répond un an plus tard sur le mode habituel d’une honteuse fuite de responsabilité.

 

Lazare M. Sèhouéto

 

REPUBLIQUE DU BENIN

Cotonou, le 09 août 2010 ……………….

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

……………….

CABINET CIVIL

LA DIRECTRICE DE CABINET A

N°575/PR/DC/SP-C Monsieur le Président Bruno Amoussou

Et

L’Honorable Député Lazare Sèhouéto

Cotonou

 

OBJET : Au sujet de la lutte contre la corruption et l’impunité.

 

Monsieur le Président et Honorable Député,

Par lettre en date du 24 août 2009, vous avez bien voulu porter à la connaissance du Président de la République votre attachement à la bonne gouvernance de notre pays, à la saine gestion des finances publiques et à la lutte contre l’impunité et l’assurer de votre disponibilité à soutenir toute action entrant dans ce cadre.

En outre, au cours de sa récente conférence de presse, le Président Bruno Amoussou a renouvelé son engagement à aider à la clarification de tous les dossiers de mauvaise gestion en cause, notamment ceux relatifs au crédit-relais contracté par la Sonapra et à l’achat de groupes électrogènes usagers par la Sbee et s’est dit offusqué de constater l’absence de réaction du Chef de l’Etat à qui il demande avec insistance de saisir la justice. Compte tenu de votre statut de députés à l’Assemblée Nationale, le Président de la République me charge de vous demander d’utiliser toutes les voies qu’offrent les textes en vigueur pour prendre congé du Parlement et vous mettre à la disposition de la justice en vue de la clarification de ces différents dossiers dans l’intérêt supérieur du peuple béninois.

 

Bruno AMOUSSOU Cotonou le 14 Août 2009 & Lazare SEHOUETO 04 BP 0763 Cotonou

 

A Son Excellence M. le Président de la République Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement

Cotonou

 

Objet : Lutte contre la corruption et l’impunité

 

Monsieur le Président de la République,

Nous avons l’honneur d’attirer votre haute attention sur la déclaration liminaire du député Rachidi Gbadamassi lors de sa « conférence de presse » du 6 Août 2009. Evoquant plusieurs affaires de corruption et exhibant des documents à l’appui de ses affirmations, il vous demandait, avec insistance, de prendre vos responsabilités et d’éviter de faire preuve de complaisance. Cette demande avait déjà été formulée par des ministres et reprise dans des journaux généralement favorables aux thèses du gouvernement. Le député Gbadamassi a en outre fait observer que d’anciens ministres et ministres d’Etat, aujourd’hui députés, seraient impliqués dans ses affaires et s’abriteraient sous le couvert de leur immunité parlementaire pour échapper à la justice et aux sanctions. Aussi vous prions-nous, en nos qualités d’anciens ministres et de députés, de bien vouloir vous saisir de tous les dossiers en cause, notamment celui relatif au crédit-relais contracté par la SONAPRA et celui concernant l’achat de groupes électrogènes usagés par la SBEE. La saisine urgente de la justice, par vous, crédibiliserait votre combat contre l’impunité et permettrait de situer les responsabilités.

Très attachés, comme vous, à la bonne gouvernance de notre pays, à la saine gestion des finances publiques et à la lutte contre l’impunité, nous vous assurons de notre soutien dans toute action que vous engagerez pour châtier les pilleurs de l’économie et les corrompus. Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de nos meilleurs sentiments.

Bruno Amoussou

Lazare SEHOUETO

 

LEMATINAL



 
 
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :