Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

C.V. de PASCAL FANTODJI

 

 

Né en 1943 à DJAKOTOMEY dans le département du Couffo au Bénin

Marié et père de deux (2) enfants.

 

Docteur de troisième Cycle en Mathématiques, Spécialité: Théorie des nombres (Paris XI)

 

Expériences professionnelles:

 

1967-1971: Assistant à la Faculté des sciences de Lille.

 

1968-1971: Chargé de Cours de Mathématiques à l’IESB devenu l’Université du Dahomey en 1970.

 

1972-1974: Professeur de Mathématiques Spéciales à l’Ecole Sainte Geneviève de Versailles.

 

1975-1976: Professeur vacataire de Mathématiques à l’Ecole Spéciale des Travaux Publics de Paris

 

1976-1988: Professeur de Mathématiques à l’Institut National Supérieur de l’Enseignement Technique(INSET) en Côte-d’Ivoire.

 

1986-1988: Chef du Département Formation Scientifique INSET (Mathématiques, Physiques Fondamentale et Informatique) à Yamoussoukro

 

1986-1988: Membre du Conseil de Gestion de plusieurs grandes écoles en République de Côte-d’Ivoire.

 

En 1986, le camarade Pascal FANTODJI est décoré, Chevalier dans l’Ordre du Mérite de l’Education Nationale, de la Recherche Scientifique, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle de Côte-d’Ivoire.

 

Activités politiques:

 

De 1968 à 1975, le camarade Pascal FANTODJI a travaillé activement à la mobilisation et à l’organisation de la paysannerie et de la jeunesse de sa région d’origine. Dans cette période il accepta de faire avec les masses l’expérience de participer aux élections législatives dites tournantes de 1970. Dans le temps, dès 1971, il engagea un combat contre le populisme en soulignant la nécessité d’œuvrer pour l’avènement du parti de la classe ouvrière;

 

En 1975, à la suite du mouvement de masses de mai-juin de cette année, et en particulier à la suite d’une grève de vente du coton par l’Union paysanne de sa région d’origine, il est banni de notre pays par le régime de KEREKOU. Cette situation le força à l’exil en Côte-d’Ivoire.

 

Membre fondateur du Parti Communiste du Dahomey (PCD), aujourd’hui Parti Communiste du Bénin (PCB), il en est devenu le Premier Secrétaire depuis sa création le 31 décembre 1977.

 

Rentré d’exil en septembre 1988, il a vécu en clandestinité et en semi clandestinité d’où il a dirigé la lutte pour le renversement de l’autocratie le 11 décembre 1989.

 

En 1993

 

 

, il fit son apparition publique après le renversement de la dictature et en prélude à la légalisation du PCB.

 

En 1994, il anima le premier séminaire organisé par le PCB pour souligner le caractère primordial pour les peuples du droit à l’instruction et concomitamment il conduisit une campagne pour les nœuds d’information comme moyen d’étude des réalités au niveau de chacune des nationalités du pays et la liaison, via le Net, avec l’expérience des autres peuples.

 

En 1996, il fut candidat à la Présidence de la République.

 

En 1997, il fonda l’Institut International pour la Recherche et la Formation qui a contribué à révolutionner les conceptions culturelles dans notre pays.

 

En 2009, il a promu, sur la base de leur histoire, le regroupement des nationalités du Bénin en quatre ordres avec leurs sous-ordres correspondant à la soixantaine de parlers linguistiques.

 

Auteur de beaucoup d’articles de journaux et de monographies sur des sujets aussi variés que la philosophie, l’économie politique, la stratégie et la tactique révolutionnaires, il est décédé le 05 avril 2010 à Cotonou.

 



Tag(s) : #Politique Béninoise
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :