Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 27 septembre 2012

 

BENIN - Candide Armand-Marie Azannai répond à Benoît ILLASSA et livre une partie de sa vérité sur son divorce avec la Renaissance du Bénin (RB)

 

Par Benoît ILLASSA

 

Pour mémoire, la réponse de M. AZANNAI fait suite à l’article intitulé :

 

BENIN - Le député Ataou Hinouho quitte officiellement le PRD de Me HOUNGBEDJI pour renforcer Léhady SOGLO: Un cinglant camouflet pour Azannaï et Quenum

  o 

 

Candide Armand-Marie Azannai Je viens de lire cet écrit. À son bas, il est mis les initiales IB. Dois-je lire Illassa Benoît? Je ne sais pas encore. Et même si, je ne sais pas encore ce que cela peut changer à mon impression à propos.

 

il y a 10 heures· Je n’aime plus · 1

 

o

 

Candide Armand-Marie Azannai Pour moi, Monsieur ATAO Mohamed HINNOUHO est un homme. Donc libre et entièrement libre. Je pense qu'il n'y a d'homme que libre. C'est comme cela seulement que nous pouvons concevoir l'homme si nous souhaitons que l'homme ne signifie pas en dehors de la responsabilité. Je ne jugerai pas un homme de surcroit un politique, parlementaire en exercice. Je ne peux démocrate, que respecter ses choix, ses actions. Je crois ne pas devoir plus. Je ne comprends pas les impenses de l'association de sa décision à mon nom. J'ai quitté la RB il y'a très longtemps. Je m'évertue dans un autre creuset depuis. Que quelqu'un quitte ou rejoigne la RB n'est pas mon problème. Qu'est ce qui m’y regarde. Je ne voie pas. C'est je vous l'assure sans relief pour moi. Dois-je prendre ma vie à ne parler que de vétille ? Non. De grâce.

 

il y a 9 heures· J’aime

 

o

 

Candide Armand-Marie Azannai Pour moi, ce qui comptait c'était de dire mon désaccord avec ce que le Président YAYI BONI a dit lors de l'entretien diffuse le 1er Août 2012. C'est tout. Je l'ai fait pour rendre témoignage à ma conscience, à ma formation et surtout à mon éducation et ceci par devoirs et par patriotisme. Ce n'était pas contre la RB que je vois en pleine et permanente divagation politique. Elle libre la RB. Car nul n'a le monopole du politiquement correct en matière de la politique pratique.

 

il y a 9 heures· J’aime

 

o

 

Candide Armand-Marie Azannai Et puis vous par

 

il y a 9 heures· J’aime

 

o

 

Candide Armand-Marie Azannai Et puis, vous parlez d'ingratitude. Ce n'est pas vrai me concernant. Et je vous l'expliquerai un peu plus tard. Juste après avoir répondu à quelques obligations incompressibles. À tout moment donc.

 

il y a 9 heures· Je n’aime plus · 1

 

o

 

Candide Armand-Marie Azannai Non. Je pense que vous n'avez peut-être pas tous les paramètres pouvant vous permettre une appréciation un peu plus juste de moi relativement à la RB, ou toutes autres personnes physiques et où morales et ceci en matière politique. Je vous crédité de bonne foi. Et pour cette raison je vous expose ce qui suit: - je faisais la politique bien avant que de rencontrer Nicéphore SOGLO. Puis Rosine Vieyra son épouse et plus tard les Lehady et Ganiou. La preuve en est que j'ai été délégué membre participant de la Conférence Nationale des Forces Vives de la Nation de février 1990. Vous voyez que Nicéphore SOGLO n'était encore Premier Ministre avant. C'est à l'issue de cette historique rencontre qu'il l'est devenu. Puis il a été Président. Avec l'UTR principalement. J'y ai contribué. Comme d'ailleurs à sa désignation comme Premier Ministre de la Transition d'alors. C'est mon effort comptant aussi parmi celui de biens d'autres épris du renouveau démocratique que cela a été possible. Sans ces points de départ, il n'y aura pas eu p

 

il y a 4 heures· J’aime

 

o

 

Benoît Illassa Merci M. Candide Armand-Marie Azannai, pour votre début d'explication. Le peuple béninois jugera tous ceux qui ont eu, à un moment ou à un autre, à profiter de son incurie ou de son intelligence. Ils ne sont pas tous amnésiques nos concitoyens. Vous qui aviez abandonné la RB en rase campagne pour soutenir le Président Boni YAYI que vous vouez désormais aux gémonies, qu’elles puissent être les logiques qui sous-tendent votre engament politique ??? Depuis 20 ans que vous faites la politique active qui, chemin faisant, est devenu votre seul employeur, que peut-on mettre à votre actif outre la transhumance ??? Qui suis-je pour vous juger ??? je ne me le permettrai pas, mais, en bon citoyen, j'aimerais connaître votre véritable conviction en politique. Sans la RB, que seriez-vous devenu ??? Merci pour votre réponse loyale !!!

 

il y a 4 heures· J’aime

 

o

 

Candide Armand-Marie Azannai Il n'y aura eu plus tard Rosine SOGLO Première Dame et la suite. Dans cette suite, il y a l'avènement de la RB comme parti politique. Mais là il vous manque à vous lire beaucoup faits qui ont fausse votre affirmation. Voilà quelques-uns: j'ai contribué pour une part significative à la fondation de la RB. Donc je suis à l'origine co-fondateur dans les faits, les actes, les contributions et divers apports. C'est ce que tout le monde vous prouvera. Les SOGLO compris. Et puis quand on est co-fondateur à l'origine il ne me semble pas fondé de croire à une œuvre humanitaire à votre endroit. J'étais porteur des mêmes considérations statutaires de co-fondateur qui me soumettaient à des charges pouvant générer aussi des retombés. Il n'y a pas dans la politique de haut niveau de philanthropie. Savez-vous dans qu'elles conditions j'ai été élu en 1995 député? Ce ne fut en aucune circonstance un cadeau. Ce fut une conquête. Un mérite. Car, des gens honnêtes peuvent témoigner. Je représentais quelque chose qui avait une utilité, une importance électorale et politique. Des témoins sont encore vivants qui se souviennent. Puis survient la catastrophe aux présidentielles de 1996. La débande comme c'est souvent la coutume. J'ai pris part à tous les combats. S'il vous plaît et sur la première ligne. Je ne suis pas un couard. Je les déteste les couards. Parfois j'étais celui qui devait risquer les lignes rouges de l'adversité. Ce n'était pas des cadeaux ces choses. Étiez-vous dans ce pays et en ces moments? Ces moments ou SOGLO Nicéphore était persécuté comme un voleur de véhicules? Et qu'on traitait l'autre de folle voleuse de 10 millions? Les histoires de cheval, de crotte de cheval et d'autres monstruosités ....? Le temps des gaz lacrymogènes sur le siège VIDOLE abritant la RB? Non! Vous a-t-on dit que je pissais dans mon pantalon comme j'ai vu des fils à papa au bords du désespoir? Encore non. Moi ce qu'on m'a appris le premier c'est le combat. C'est le courage. C'est la tête toujours haute. La fierté. Je ne suis pas usurpateur. Je n'aime pas les cadeaux. Je veux mériter. Je veux montrer aux plus jeunes les actes de mérite. Des fruits de l'efforts. La dignité devant les peines. Oui les peines. C'est aussi fréquent en politique que partout ailleurs dans la vie. Durant les durs moments, je n'ai pas fuir les feux. J'étais si efficace que ma place était juste à côté de la Présidente du Parti depuis 1995. S'il vous plaît. Un nul, inutile, inefficace .... un zèbre pour me souvenir de certaines expressions de mon feu Père voulant désigner des crétins, avait-il sa place en ces positions? Non. J'ai dans une bataille électorale épique contribué aux côtés de vaillants autres militants à la conquête de la ville de Cotonou pour la RB. Une des plus belles réussites de mon modeste parcours politique. Quel risque ce fût?

 

il y a 3 heures· J’aime

 

o

 

Candide Armand-Marie Azannai Vous savez faire la politique, c'est être co-acteur de l'histoire vivante. vous plairez à certains et pas à d'autres. Apres avoir été co-fondateur ou membre fondateur, co-responsable de l’administration, conseiller po

 

il y a 3 heures· J’aime

 

o

 

Candide Armand-Marie Azannai Conseiller politique, Secrétaire -Général Adjoint, puis Secrétaire Exécutif National je devais la bataille de la Mairie de Cotonou et celles des villes de nos fiefs réussie dans un...Voir plus

 

il y a 3 heures· J’aime

 

o

 

Candide Armand-Marie Azannai Tout commence à partir de là. C'est de bonne guerre... J'ai décidé d'une pression politique à partir du Groupe Parlementaire. Il m'a été demandé ma démission dudit groupe que je m'étais en jeu. Franchement. Les "clanistes" qui croyaient m'isoler par ce biais et qui n'avaient pas une nette idée des rapports de forces à l'intérieur du groupe parlementaire étaient surpris de se voir affaiblis par le soutien apporté par sept (07) autres députés à ma vision. Cette vision voulait contre la candidature héréditaire, une candidature stratégique et contre le clanisme la démocratisation de la RB dans une matrice qui s'opposait à tout accord secret avec le pouvoir en place. Les AHOUANDOGBO, les SOMASSE, TOSSE, NOUWAKPO, GNAVO, le doyen TESSY se souviendront et peuvent rendre témoignage. Paix à son ÂME Feu Honorable Eléazar NAHUM est dans notre mémoire.

 

il y a 2 heures· J’aime

 

o

 

Candide Armand-Marie Azannai C'est dans cette crise que frauduleusement j'ai été exclu du parti RB. En violation flagrante des textes fondateur de la RB.

 

il y a 2 heures· J’aime

 

o

 

Candide Armand-Marie Azannai La justice a condamné cette fraude. Mais, le schéma dynastique obnubilé par le népotisme visé in fine avait ses objectifs. Un congrès se réuni à Ouidah. J'ai appris qu'on m'a exclu. Les autres personnalités qui ont partagé ouvertement ma vision libératrice de la RB aussi.

 

il y a environ une heure · J’aime

 

o

 

Candide Armand-Marie Azannai Je devais prendre rapidement mes responsabilités. La première et la plus importante est de me convaincre une fois pour toute de ce que ma route politique devait continuer autrement. Mais je devais agir de manière que cette crise laisse

 

il y a environ une heure · J’aime

 

o

 

Candide Armand-Marie Azannai .... pour les uns et pour les autres des leçons. Si nous devons être honnêtes, nous devons rendre témoignage que je n'ai jamais démissionné de la RB. J'y ai été frauduleusement "chassé". Puis exclu précipitamment par un congrès que je souhaite ne plus qualifié. En quoi mon cher IB, un co-fondateur, qui a connu ce que je viens de relater, qui a subît ce que je viens d'exposer est ingrat? Non. Je vous crédite de bonne foi. C'est pourquoi j'ai voulu ces longs échanges sur le net en réponse. Vous ne saviez ces choses certainement pas, j'ose croire. Pourtant, les voilà. Il n'y avait aucune vérité à dire que moi j'ai été ingrat envers la RB ou envers qui que ce soit parmi les SOGLO, toute génération confondue. Quand un oiseau vole, ce n'est pas seulement le mérite d'une aile contre une autre. C'est l'effet complémentaire des deux ailes. Mais, plus encore retenez mon cher IB il y a pleins de mystères qui ont rendu possible ce beau vol de l'oiseau. Je n'ai pas fini mes explications. Je viendrai sur votre insinuation de "cinglant camouflet pour .... " (à suivre)

 

il y a environ une heure · Je n’aime plus · 1

 

o

Benoît Illassa Merci M. Candide Armand-Marie Azannai pour l'élégance de vos longs propos. Nous sommes tous béninois et il est très important que chacun soit et reste digne, quel que soit sa parcelle de responsabilité. Pour ma part, je suis comblé par ces échanges courtois. Je me permettrai de livrer vos propos aux béninois qui restent les seuls juges dans une démocratie en construction telle que la nôtre. Pensez à écrire un livre pour raconter votre trajectoire afin que la jeunesse, parfois inexpérimentée et ambitieuse, puisse s'en inspirer ou non. Ma conviction profonde reste que si nous voulons rendre service à ce pays qu'est le Bénin, nous devons pouvoir abandonner un peu de nous-même pour rendre un peu à tous ceux qui n'ont pas eu la même chance que vous. Vous aviez été député, ministre, puis à nouveau député. Qu'est-ce qui fait courir encore Candide Armand-Marie Azannai ???

· Source : candidearmandmarie.azannai@facebook.com

 

Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :