Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 01/02/2013

 

 

BENIN– CCIB : Pour qui roule le populiste et irresponsable Iréné AGOSSA ?

 

 

Par Benoît ILLASSA

 

 

L’homme, Iréné AGOSSA, se dit tantôt nationaliste, tantôt anti-conservatisme, tantôt ceci, tantôt cela. Depuis quelques jours, l’ancien éphémère conseiller de la HAAC a trouvé une nouvelle pitance : troubler la quiétude des élections consulaires à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (CCIB). Pour le compte de ses commanditaires masqués qui travaillent en sous-mains et n’ont pas le culot de se montrer au grand jour.

 

L’homme n’est pas à son premier coup d’éclats. En 2011, il clamera partout, urbi et orbi, qu’il est candidat à l’élection présidentielle de mars 2011. Après sa pantalonnade, il finira par déclarer, le 05 février 2011, à un mois du scrutin présidentiel, qu’il se ralliait au candidat Adrien HOUNGBEDJI de l’Union fait la Nation. A cette occasion, il dira :

 

« Le citoyen de 2025 que nous sommes, nous devons nous assumer dès aujourd’hui et si nous avons de retard c’est parce que nous n’avons jamais compris qu’il faut se mettre très tôt sur la route, il faut tout prévoir, tout préparer ».

 

Apparemment, Iréné AGOSSA a du mal avec son époque et se projette dans le futur comme un idiot à la recherche perpétuelle de son salut. L’homme est en constante mue comme chez les ophidiens. Après avoir inventé le nationalisme, il propose aux gouvernants actuels un nouveau concept. Celui de la rupture avec le conservatisme. Selon lui, le système mis en place en 1990 a atteint son apogée et donne même des coups de frein à la dynamique de développement insufflée par le président Boni YAYI. Le nouveau prophète Saint Iréné montre là toute la vacuité de sa science.

 

Désœuvré depuis sa retraite de la HAAC, l’homme fait toujours surface à la veille de chaque rumeur de remaniement ministériel pour espérer que YAYI lui donne un maroquin. Comment comprendre que celui qui n’a aucune entreprise en vienne à s’immiscer dans le déroulement du processus électoral en cours à la CCIB jusqu’à demander rien moins que la démission de Monsieur Alao Fassassi, président de la commission électorale ?

 

Iréné AGOSSA est le produit du système qui bloque tout développement du Bénin. Il faut voir, dans son comportement, la démarche d’un homme rusé qui sied traditionnellement aux acteurs de la dictature du conservatisme, système qu’il prétend combattre. L’homme plane au-dessus de la scène politique et médiatique pour s’offrir un poste ministériel. Il ne serait donc pas surprenant que Iréné AGOSSA, quoi que prônant la rupture, emprunte à la vieille école ce procédé qui marche à toutes les écoles : la ruse !

 

Il se fout de la gueule de tout un peuple à la recherche de ses repères.

 

IB

 

Tag(s) : #Politique Béninoise