Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'arrivée du Docteur a transformé le Bénin, jadis "quartier latin de l'Afrique" en quartier crétin de l'Afrique. Cherchez l'erreur !!! Nous devons tous avoir honte de cette misère galopante qui ronge et broie le valeureux peuple béninois. Sommes-nous condamnés à vivre éternellement dans la misère ??? Et si nous comptions d'abord sur nos propres forces, sur nos propres ressources, sur nos propres industriels comme dans un passé pas si lointain ???

Les béninois sont-ils condamnés à aller chercher leur salut hors des frontières nationales ???

En 2016, il faudra non seulement changer le chauffeur, mais la carrosse aussi. C'est le seul espoir qui nous reste !!!

IB  

BENIN - Classement relatif à la population et au Pib par habitant : Le Bénin, 8è pays le plus pauvre au monde


19 juillet 2013 par  



Le Bénin est classé 8è pays le plus pauvre au monde. C’est un classement de la Banque mondiale basé sur les données de 2010 relatives au Produit intérieur brut (Pib) et au Pib par habitant.

Tout Béninois devrait se sentir mal dans sa peau en regardant l’émission «Zone interdite» diffusée mercredi dernier par la chaîne M6 en France. Il y annonçait le classement des pays les plus pauvres au monde dans lequel le Bénin tient la 8è place (voir classement des 15 premiers pays). Ces pays, faut-il le rappeler, ont les plus faibles produits intérieurs bruts et Pib par habitant. Le rapport mentionne que toutes les données ayant conduit à établir ce classement sont issues de la Banque mondiale et portent sur 2010, sauf indication contraire pour la population et le Pib par habitant. Le «malheur» de ces pays pauvres, apprend-t-on, vient souvent des guerres ; ou alors ce sont des nations privées de ressources naturelles, d’infrastructures, secoués par l’instabilité politique, par la mauvaise gouvernance ou par une forte population. Toutes choses qui rendent extrêmement faible leur Produit intérieur brut. Le plus décourageant dans ce classement, ce sont les pays qui précèdent notre pays le Bénin. Il s’agit de la Sierra Leone, du Kirghizstan, du Rwanda, du Tadjikistan, de la Moldavie, de la Mongolie et du Nicaragua. Quasiment rien que des inconnus au bataillon. Pour un éminent professeur béninois de Finances Publiques, enseignant à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam), on dirait que ces pays sont des oubliés de Dieu, des sujets de Satan…Evidemment, les pays les plus nantis sont les Etats-Unis et la Chine, installés en tête des pays les plus riches. Il faut préciser que le Pib des nations se mesure en tenant compte de la valeur annuelle des biens et services produits à l’intérieur d’un pays. « C’est donc l’indicateur le plus couramment utilisé pour évaluer la richesse d’un Etat », précisent les professeurs de Finances Publiques. Voilà une bien triste réalité qui interpelle tous les Béninois, à commencer bien évidemment par les gouvernants. Il faudra travailler à créer davantage de richesse afin d’inverser la tendance. Il est vrai qu’aujourd’hui le Gouvernement agite à grand renfort de publicité un taux de croissance économique 2012 de 5,4%. Mais encore faut-il que cette soi-disant évolution soit ressentie par les populations dans leur vie quotidienne ; ce qui est encore loin d’être le cas, tant la majeure partie des Béninois courbent l’échine sous le poids de la pauvreté. Lorsqu’on fait un rapprochement entre cette réalité décrite ci-dessus et le sujet dominant actuellement l’actualité, l’on peut se demander ce que nous voulons réellement et ce que veulent de nous nos dirigeants ; car a-t-on besoin obligatoirement de la révision de la Constitution pour corriger cette malheureuse situation ?


 

Jean-Marie Sèdolo

La Presse du Jour



 
 
  
  
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0