Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BENIN: Conseil des ministres du 14 octobre 2013



COMMUNIQUE



Le Conseil des Ministres s’est réuni en séance extraordinaire le lundi 14 octobre 2013 sous la présidence effective du Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement.
Au cours de la séance, le Ministre à la Présidence de la République chargé de la mise en œuvre des Politiques des Objectifs du Millénaire pour le Développement et des Objectifs de Développement Durable a présenté au Conseil des Ministres le document de stratégie nationale de l’initiative à 1000 jours pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement au Bénin à l’échéance de 2015.
Après une présentation des différentes étapes ayant conduit à l’élaboration du document fortementapprécié par le Programme des Nations Unies pour le Développement, (PNUD), les principaux axes du document qui vise à réduire la pauvreté d’ici à l’horizon 2015, ont été déclinés en dix (10) points ainsi qu’il suit :
1. Education primaire,
2. Education secondaire et techniques,
3. Santé maternelle,
4. Santé infantile,
5. VIH SIDA, Tuberculose et Paludisme ;
6. Route et Transport ;
7. Agriculture et Lutte contre la faim ;
8. Environnement et Cadre de vie ;
9. Eau-Assainissement ;
10. Energie.
Le budget prévisionnel pour la mise en œuvre du plan d’action est estimé à neuf cent six milliards quatre cent quarante-six millions (906 446. 000 000) de francs CFA pour le biennal 2014-2015 dont six cent soixante-seize milliards six cent vingt-deux millions (676 622.000.000) mobilisables sur le budget national.
Au titre du budget général de l’Etat gestion 2014 que le Gouvernement vient de transmettre à l’Assemblée Nationale, les actions prioritaires de ce plan ont été prises en compte.
En approuvant cette communication, le Conseil des Ministres a instruit :
- les Ministres concernés à prendre les dispositions à l’effet d’orienter conséquemment leur Plan de Travail Annuel dans le sens de l’objectif de faire passer le taux de pauvreté de 30% actuellement à 15% en 2015 ;
- le Ministre à la Présidence de la République chargé de la mise en œuvre des Politiques des Objectifs du Millénaire pour le Développement et des Objectifs de Développement Durable et le Ministre Chargé de l’Evaluation des Politiques Publiques et des Programmes de Dénationalisation à coordonner les actions de suivi de la mise en œuvre à travers la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation impliquant les ministères concernés.
Le Président de la République a, par ailleurs, rendu compte au Conseil des Ministres de la séance de travail tenue le lundi 14 octobre 2013 à la Salle du Peuple du Palais de la République sur les travaux du Conseil d’Orientation et de Suivi de la correction de la Liste Electorale Permanente Informatisée (COS/LEPI).
Il ressort de ce compte rendu que les travaux de correction de la LEPI piétinent exagérément et que du fait des dysfonctionnements notés au sujet du COS/LEPI, le processus connaît un retard dangereux et inquiétant pour la démocratie béninoise.
En effet, à entendre certains députés membres du COS/LEPI, les élections communales et municipales ne pourraient véritablement tenir, et ce, dans le meilleur des cas qu’aux environs du mois de septembres 2014. Le cas échéant, la crédibilité démocrate dont les élections constituent l’expression vivante sera considérablement compromise.
C’est pourquoi , à l’issue de la séance de ce jour qui a réuni les Présidents des Institutions de la République, le Bureau de l’Assemblée Nationale, le Président et les membres du COS-LEPI, les membres du Gouvernement et du Cabinets du Président de la République, les Préfets et les maires, les techniciens en matière de confection de LEPI, il a été unanimement recommandé aux membres du COS-LEPI notamment à son Président, de prendre les dispositions qu’il s’imposent pour rendre disponibles la LEPI et possible la convocation du corps électoral par le Président de la République en vue de la tenue effective des élections locales, communales et municipales avant la fin de l’année 2013 ainsi que le prévoit la loi n° 2012-43 du 05 février 2013 portant apurement, correction, mise à jour et actualisation du fichier électoral national et de la liste électorale permanente informatisée.
Le Conseil des Ministres, en prenant acte de ce compte rendu, invite tous les acteurs à s’impliquer davantage dans le processus de correction de la LEPI afin de mettre fin aux dysfonctionnements relevés.


Fait à Cotonou le 14 octobre 2013

Le Secrétaire Général du Gouvernement,


Eugène DOSSOUMOU

 


 

  
 
  
  
Tag(s) : #CONSEIL DES MINISTRES