Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BENIN - Croissance économique 2012: ABT démonte les mensonges de YAYI avec les données de la Banque mondiale



Publié le 17 juin 2013


Le dernier rapport de la Banque Mondiale sur le développement en Afrique subsaharienne a été publié vendredi dernier. Il reconnait au Bénin une croissance de 4,0% en 2012 contrairement aux 5,4% indiqués début avril par le ministre des finances. Pour 2013, il est prévu une croissance de 4,2% pour le Bénin. En clair, nulle part le chiffre de 5,4% n’apparait dans les statistiques de l’institution mondiale. En partant de la croissance de 2011 estimée à 3,1% par l’institution, il serait surprenant d’aboutir aux 5,4% un an plus tard, c’est-à-dire, plus de  deux points de croissance obtenus uniquement grâce à l’embellie du coton. Pour mémoire, rappelons que les récoltes cotonnières ont donné pour la saison écoulée environ 243 000 tonnes (contre 450 000 tonnes prévues), en croissance d’environ 40% par rapport aux récoltes de la saison précédente. Ces 40% seuls suffisent-ils à faire bondir la croissance de deux points ? A cette question M. Abdikarim M. FARAH, représentant résident  du Fonds monétaire international au Bénin a semblé avoir répondu oui. A l’issue d’un entretien qu’il a eu avec  le ministre des finances, il a indiqué que le Fonds va tenir compte désormais du calcul effectué par l’Institut national de statistiques et de l’analyse économique (INSAE) qui aurait abouti aux 5,4%. Seulement, pour le moment, ce taux ne figure nulle part dans les statistiques officielles rendues publiques par le FMI.   M. Abdikarim M. FARAH a aussi annoncé une mission du Fonds dès le 1er  juillet pour passer en revue un certain nombre d’engagements pris par le Bénin.  Nul doute qu’à cette date, tout le monde sera fixé. D’autant que les a

Le cas de l’Afrique subsaharienne

Faisant le point de la croissance en Afrique subsaharienne, la Banque Mondiale  estime dans son rapport qu’ « une  forte demande intérieure a permis aux économies d’Afrique subsaharienne de maintenir une trajectoire de croissance robuste en 2012, malgré une demande mondiale anémique ». C’est pourquoi, l’institution estime la  croissance économique de la région à 4,4 % en 2012 (ce calcul tient compte du Soudan du Sud, dont le PIB a subi une contraction de plus de 10 %).  Et d’ajouter : « Si on exclut l’Afrique du Sud, l’économie la plus importante de la région, le reste de la région a affiché un taux de croissance de 5,4 %, et près du tiers des pays ont atteint un taux de croissance supérieur à 6 % ».

Une bonne part de cette croissance est due aux investissements consacrés tant au secteur des ressources qu’aux autres secteurs de l’économie. L’investissement étranger direct (IED) vers les pays de la région devrait atteindre environ 40 milliards de dollars en 2013 (il s’établissait à 32,1 milliards de dollars en 2012). « En fait, plusieurs pays affichent des taux de croissance plus élevés dans les secteurs autres que celui des ressources, » analyse la Banque Mondiale.

croissance éco 2013-3 copie

croissance éco 2013-3 copie

Olivier ALLOCHEME

 
  
 
  
  
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :