Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

28-03-2010

 

DECLARATION DE SOUTIEN EN FAVEUR DE BIO-TCHANE A Ouèssè le samedi prochain : Yayi a tenté vainement de dissuader Dassoundo

 

 

Écrit par Prince AKOGOU

 

Plus de huit heures d’horloge. C’est le temps qu’a duré le séjour de André Dassoundo hier dans les locaux du palais de la Marina, à l’invitation du président de la République. Ne le voyant pas sortir de la présidence de la République, ses proches ont tôt fait de s’inquiéter, d’alerter l’opinion et la tentation a été grande de crier à la séquestration.

 

Mais nous n’en sommes heureusement pas encore là. Le chef de l’Etat tentait simplement de jouer à la carte de l’apaisement et tentant par tous les moyens, de ramener au bercail son soutien des premières heures, qui manifestement lui a tourné dos. Car, le premier vice-président de l’Assemblée nationale dans la perspective de la présidentielle de 2011, soutient Oscar Dag, le vice-président de son parti pour samedi prochain à Ouèssè, dans le département des collines où il y aura une déclaration publique de soutien à la candidature d’Abdoulaye Bio-Tchané, actuel président de la BOAD. Pour la manifestation le parti de Dassoundo a fait confectionner de nombreux tee-shirst à l’effigie du candidat et va déployer de gros moyens à la dimension de son rang, et à la dimension de l’événement. Le Dr Boni Yayi qui n’est pas pour autant surpris par cette nouvelle, car il y a longtemps que Dassoundo avait posé des actes qui prouvaient qu’il avait choisi son camp. Dès lors, une discussion avec son ami et frère s’imposait.

 

Mais rien n’y fit. Dassoundo persiste et signe. Il ne peut plus revenir en arrière. Il va faire son meeting samedi prochain et proclamera sa foi en son candidat. Dans l’esprit du président de la République, la présence physique de Dassoundo à ce meeting signifierait un désaveu de sa politique de changement. Il a alors proposé d’envoyer le premier vice-président de l’Assemblée en mission le samedi prochain à l’étranger. Le député, poliment, a décliné l’offre, réaffirmant sa volonté de participer à cette manifestation prévue le samedi à Ouéssè. Boni Yayi récidive en proposant de l’envoyer en mission alors à Ouéssè le même jour, en compagnie du député Benoît Dègla et de la ministre Rékya Madougou pour expliquer les micros crédits aux femmes. Dassoundo, tenace, a, à nouveau, décliné l’offre.


Dassoundo a atteint le point de non retour


Pourtant il ya longtemps que Dassoundo envoyait des signaux et présentait des signes de découragement à l’endroit de la mouvance présidentielle. Il s’est d’abord désolidarisé des Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) en adhérant au groupe parlementaire, « Sursaut patriotique ». Un groupe dissident de la mouvance et qui ne cache pas sa volonté de rectifier le changement. On se souvient qu’Il a voté contre les rapports Nago à l’Assemblée nationale, et contre le budget de l’Etat qui, finalement, a été pris par ordonnance. Récemment, il a voté pour l’abrogation de la LEPI. Quoi de plus pour afficher sa nouvelle coloration politique ? Le chef de l’Etat en tentant de le récupérer dans ces conditions, se livre par la même également à une mission difficile voire impossible. Outre Dassoundo, tous les membres du groupe parlementaire, « Sursaut patriotique » dirigé par Edgard Allia se préparent à faire la même chose dans les prochains jours et prochains mois.

 

Le compte à rebours a donc commencé pour le régime du changement. Il revient au chef de l’Etat de prendre la mesure de toutes choses et d’appliquer la thérapie qu’il convient pour se sortir d’ennui. Face à cet agacement du président de la République à toutes manifestations de soutien à son concurrent Abdoulaye Bio-Tchané, il est à craindre que le pouvoir, le même jour à Ouessè, organise une contre-manifestation afin de faire de cet évènement un non-événement.

Prince AKOGOU



Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0