Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bénin : des bus aux prix avantageux pour tous

 

 

Des autobus pour faciliter la circulation des Béninois

 

 

 
 

Cotonou, la capitale économique du Bénin, a désormais ses autobus pour le transport en commun collectif. Dans cette grande métropole de l’Afrique de l’Ouest, les taxis-motos étaient jusque-là les rois de la circulation.

 

 

(De notre correspondant)

 

 

En tunique jaune, les taxis-motos plus connus sous le sobriquet de « Zémidjan » sont les maîtres de la route dans Cotonou, la capitale économique du Bénin. Mais avec la mise en circulation des autobus, la donne va changer. Avec 300 FCFA (0,46 euros), les habitants de la grande métropole peuvent faire une course. Et ce nouveau projet de la mairie de Cotonou, soutenu par la société privée Ben Afrique, offre d’autres avantages. 52 autobus flambant neufs sont pour l’heure mobilisés.

 

« Ben Afrique s’emploiera à développer un climat de sécurité et un contrat de confiance permanent. Cela constituera à assurer la sécurité du service, à garantir le confort et enfin mettre en place de façon concertée avec la mairie une politique tarifaire qui tient compte de l’accès du plus grand nombre aux bus. Plus de mille emplois sont directement concernés. Et l’objectif à terme est d’atteindre au moins cinq mille emplois », martèle Tiburce Montcho, le président du Conseil d’administration de Ben Afrique.

Un projet économique avantageux

Le transport urbain collectif de la métropole béninoise permettra de récupérer les artisans reconvertis en taxis-motos, se réjouit le premier adjoint au maire de la ville de Cotonou. « Il s’agit notamment de la reconversion socioprofessionnelle à terme d’un certain nombre de conducteurs de taxis-motos dans la société Ben Afrique. Electriciens, mécaniciens, conducteurs, ajusteurs, soudeurs, tickettiers, agents d’entretien, cadres à divers niveaux. Une meilleure organisation autour des abris-bus qui leur permettra de gagner plus décemment leur vie », note l’autorité municipale avant de faire remarquer que la question de la pollution pourrait trouver un début de solution.

Cotonou n’a désormais rien à envier aux grandes capitales africaines. L’événement est grandiose. Ce qui justifie la sortie de maison de retraite de Mathieu Kérékou, l’ancien chef de l’Etat béninois. Il attache toujours de l’intérêt à tout projet de développement de son pays.

 
Tag(s) : #Politique Béninoise