Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
 
mai 7, 2013
Il y a quelques semaines, une délégation de l’Association France Bénin football Plus (FBF+) était en mission au Bénin. Une descente qui vise la relance les activités dans les centres de préformation.
Que faire pour redonner vie aux structures de préformation en football mises en place par l’Association France Bénin Football Plus (FBF+) au Bénin ? C’est la logique qui a poussé les responsables de l’association à faire une descente sur le terrain. Pendant deux semaines, le président du Conseil d’Administration, Jules Kodjo et Dominique Vermandel dit Tintin sont allés au contact des jeunes pour deux missions complémentaires.
Retrouvailles à Parakou
En effet, la première destination a été Parakou. A juste titre. Pour mémoire, il faut rappeler que le premier centre de préformation a été installé dans la plus grande métropole du nord-Bénin. Il a nom Serge Mésonès. En hommage justement à l’ancien footballeur français, partenaire de 1ere heure, décédé lors d’un match de bienfaisance. Donc, la mission y a d’abord posé ses valises. Objectif : apporter du matériel sportif à la nouvelle génération détectée il y a juste quatre mois, et surtout évaluer le travail fait et ce qui reste à faire. « Nous leur avons rappelé l’esprit de notre mission et la valeur que nous donnons à leur qualité aussi bien sportive que scolaire. Ils ont repris en cœur le slogan de FBF+ « France Bénin Football Plus, Patrimoine commun. France Bénin Football Plus, Travail, Discipline et Rigueur », peut lire dans le rapport de fin de mission de M. Kodjo. Au terme des différentes séances d’entrai-nement conduites par Fidèle Sériki et son adjoint Landry (ancien pensionnaire du centre) sous le regard paternel de M. Joachim Djomaki, président de l’antenne de Parakou, une séance de travail a été organisée avec les parents d’enfants. Très content de l’initiative, ces derniers ont manifesté leur adhésion totale. Sur place, ils se sont acquittés de la cotisation mensuelle (5.000F.CFA/enfant). Du matériel informatique (ordinateurs écrans plats) offerts par Elémenconseil de M. Gérard Salomé, un soutien de première de FBF+, est remis au responsables. Il faut préciser que MM. Moumouni Assouma et de Boniface Aboé (1ers éducateurs du centre) ont honoré de leur présence les activités.
Lokossa aussi relancé
La 2e grosse activité s’est déroulée à Lokossa, une autre localité qui abrite un centre de préformation. Là, la tâche consiste à remettre en place une autre promotion. Ce qui a été fait avec méthode et diligence. Sur les 96 enfants postulants (moins de 12 ans en classe de 6e ou 5e), 23 jeunes, dont 3 gardiens de but, ont été difficilement retenus. Désormais, ils bénéficieront de la préformation estampillée FBF+. En tout cas, du matériel sportif composé de ballons, sac à ballons, pompe, sifflets, chronomètres, chasubles numérotés, chasubles floqués aux couleurs de FBF+ et du partenaire « Elémen-conseil » a été remis aux responsables techniques.
Ici également, les parents d’enfants ont été sensibilisés sur leur mission et leur devoir. « Je les inviterai à nous apporter leur solidarité et leur soutien aussi minime soient-ils. Car, l’assistanat ne grandit pas l’homme », nous a confié Jules Kodjo à la fin de la mission. Il faut préciser que FBF+ dispose aussi de centre de préformation à Savè et à Akpro-Missérété. Ce dernier a également reçu la visite de la délégation.
Pascal Hounkpatin
 
 
 
Tag(s) : #Contribution de la Diaspora

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :