Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rafiatou-Bassabi-Morou.jpg

 

 

 

13/01/2014

 

Bénin-diplomatie : Un des diplomates arrêtés à Riyad est le mari de l’ex-ministre Rafiatou Bassabi

 



Pendant que le chef de l’Etat, Boni Yayi, plaisante avec la lutte contre la corruption, son ministre des Affaires étrangère, Nassirou Bako-Arifari , nomme des « trafiquants » dans les représentations diplomatiques à l’étranger. Le cas de Chitou Fatiou Sanni Abdoul Wakil, mari de l’ex-ministre Rafiatou Bassabi, est patent. 

Chitou Fatiou Sanni Abdoul Wakil, l’interprète-traducteur arabe français de l’Ambassade du Bénin en Arabie saoudite, appréhendé, mardi 07 janvier, avec une quantité non négligeable d’alcool, destiné à la commercialisation sur la terre sainte, est l’époux de l’ancienne ministre chargée des relations avec les institutions, Rafiatou Bassabi.

Comment le ministre des Affaires étrangères a-t-il fat la promotion d’un diplomate « trafiquant » à Riyad. Le président de la République, Boni Yayi, avait commis, en 2011, le crime de lèse-majesté, en envoyant les ministres Nassirou Bako-Arifari et Rafiatou Bassabi au chevet des pèlerins béninois à la Mecque.

Sur la terre sainte, les deux ministres ont passé un bon moment de prières, loin des pèlerins de hadj 2011. Les dés sont pipés, sans aucun doute, en faveur de Chitou Fatiou Sanni Abdoul Wakil, mari de Rafiatou Bassabi, le futur interprète-traducteur de l’Ambassade à Riyad.

Comme le promu était dans tous les secrets de la représentation diplomatique, il avait développé d’autres appétits contraires à la diplomatie, montrant son vrai visage. Sous les auspices de Nassirou Bako-Arifari, ce diplomate s’adonne à la mission alcoolique, au détriment des affaires diplomatiques devant rapporter des projets sociaux au Bénin. 

Le ministre des Affaires étrangères était informé des agissements des diplomates en général, en l’occurrence son protégé à Riyad. Mais Nassirou Bako-Arifari faisait, comme si de rien n’était. Et voilà, comment l’interprète-traducteur vendait, sans être inquiété, l’alcool au pays du roi Abdallah.

Aziz IMOROU
Journaliste Indépendant



 
 
  
  
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0