Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

09/01/2013

 

BENIN - Explosion à la centrale thermique de Maria Gléta: Le ministre Kassa accuse, la question reste entière

 

        
 

Écrit par Benoît Codjo

 
 

 

 

 

Arrivé précipitamment à la centrale thermique de Maria Gléta en finition, le ministre de l’Energie a constaté de visu les dégâts occasionnés par une explosion qui s’est produite à l’intérieur de cette centrale ce 07 janvier 2013. Fâché, Barthélémy Kassa, qui a hérité de la centrale, n’a pas caché son amertume surtout que la mise en marche de cette centrale de 80 mégawatts était plus qu’attendue par les Béninois victimes de coupures fréquentes de courant. Le drame a eu lieu au moment où l’énorme machine venait d’être mise en marche pour des essais avant la livraison finale. Selon les autorités et les techniciens sur place, l’on déplore un blessé, des dégâts matériels et la remise aux calendes grecques de l’autosuffisance du pays en matière d’énergie électrique.

 

Débuté en 2007, les travaux d’assemblages avaient été prévus pour durer une année. Les travaux sont réalisés par une entreprise américaine. Depuis un certain temps, « nous avons commencé par douter des capacités de cette entreprise à réaliser ce projet », a déploré en substance le ministre Kassa qui n’a pas porté de gants pour dire son verdict. Pour lui, toute la responsabilité de l’explosion incombe uniquement à l’entrepreneur qu’il juge incompétent.

 

Contacté au téléphone par Bénin Actu, pour savoir s’il allait engager des poursuites judiciaires, Barthélémy Kassa a estimé qu’il ne lui revient pas de faire ce pas. «C’est le gouvernement qui décidera», a-t-il précisé. En attendant, il a affirmé avoir demandé à la police de faire les constats d’usage.

 

Mais en attendant que la Justice confirme ou infirme le verdict du ministre de l’Energie, de nombreuses questions se posent par rapport au partage des responsabilités entre les deux parties. Comment, en effet, une telle entreprise a-t-elle pu être choisie ? Y a-t-il eu des investigations pour avoir une idée de ses réalisations antérieures ? A-t-il suffi qu’elle présente un passeport américain pour prouver ses compétences ? D’autant plus que le ministre laisse entendre que les entreprises immatriculées aux Etats-Unis sont toutes présumées compétentes.

 

Le ministre de l’Energie a révélé que depuis un certain temps «nous avions commencé à douter des compétences» de l’entreprise. Mais alors, qu’a fait le gouvernement dès lors que les doutes ont commencé à s’installer ? Ces doutes et le grand retard qu’ont accusé les travaux sont autant de raisons de dénoncer le contrat et de faire appel à une autre structure. Au lieu de cela, le gouvernement a insisté pour que la centrale soit mise en service début janvier, sans doute parce que pressé de résoudre la crise énergétique.

 

Sur cette question, Barthélémy Kassa a confié à Bénin Actu que vu les montants engagés à savoir 35 milliards de francs CFA, il était impossible pour le gouvernement de résilier le contrat. Il fallait obliger l’entrepreneur à aller jusqu’au bout, a-t-il estimé, l’Etat n’ayant pas les moyens d’obliger celui-ci à rembourser les fonds encaissés. Mais le résultat est qu’aujourd’hui, cette politique débouche sur un gâchis, car il faudra bien débloquer des fonds pour réparer les dégâts.

 

Quoi qu’il en soit, la question des responsabilités reste entière. Seule la Justice pourrait permettre de tirer au clair cette nouvelle affaire, qui survient quelques jours après la mise à nu d’un autre dossier, celui de la construction du siège de l’Assemblée nationale. Ici également, des entreprises ont été payées et n’ont pas pu faire à temps le travail pour lequel elles ont perçu l’argent. Elles ont toutes fini par abandonner le chantier. Saisie, la police a déjà commencé à situer les responsabilités. Outre les entreprises, les politiques impliqués ont déjà commencé par être rattrapés. Il serait important que la même diligence soit observée au niveau du dossier de la centrale thermique de Maria Gléta.

 

http://www.beninactu.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2021:explosion-a-la-centrale-thermique-de-maria-alegleta-kassa-accuse-la-question-reste-entiere&catid=36:une

 

Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :