Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Formation du 3ème gouvernement Yayi : Modeste Kérékou d’accord… Papa met son veto

 

Depuis plusieurs semaines, la formation du 3ème gouvernement de combat de la dernière ligne droite vers 2011 traîne à venir et s’apparente plutôt à une arlésienne. Au regard du paysage politique plutôt tendu ces jours-ci, on sent clairement que le chef de l’Etat a du mal à persuader les cadres à siéger au gouvernement. On murmure que son premier casse-pied est l’un des fils du président Kérékou qu’il tient à positionner. Mais, fallait-il s’y attendre, le père, le Général Kaméléon, s’y oppose. Un refus catégorique qu’il aurait exprimé ouvertement à son successeur Boni Yayi. Les raisons ne sont plus à chercher ailleurs. Puisque l’on sait l’état des relations du Général Mathieu Kérékou avec le président Boni Yayi depuis la publication du livre Mon combat pour la Parole de la ministre Réckya Madougou.

Par ailleurs, il se susurre que l’enfant terrible de Covè, approché, a également décliné l’offre, parce qu’il ne saurait participer à un gouvernement qui, déjà, a perdu tout crédit aux yeux du peuple béninois. Ces quelques exemples viennent confirmer le fait que beaucoup de Béninois déclinent l’offre d’entrer dans le gouvernement de Yayi. A en croire nombre de collaborateurs du chef de l’Etat, ses ministres lui reprocheraient de les priver de l’autonomie de former leur propre cabinet, d’intervenir dans les affaires d’Etat, et du droit de critiquer ce qui peut l’être. D’aucuns pensent n’avoir pas les coudées franches pour conduire les affaires dans le respect de leurs cahiers de charge. Toute chose qui ne les honore pas. Dans ces conditions, il est une évidence qu’aucun membre de l’Union fait la Nation, ni du G13 encore moins de la coalition ABT, ne veut se risquer à entrer au gouvernement du changement.

 

Ainsi, le chef de l’Etat ne saurait plus à quel saint se vouer face à ces multiples refus. D’autres sources dignes de foi ont même révélé qu’à plusieurs reprises, la liste du nouveau gouvernement aurait été transmise au bureau de l’Assemblée nationale, pour avis. Et pourtant, c’est le statu quo.

 

Source: Le canard de la semaine



 

Tag(s) : #Politique Béninoise
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :