Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BENIN - ICC-Services: La honte de se déclarer

 

22 juillet 2010 par La Presse du Jour 

 

Les préfectures attendent toujours la déclaration des gros épargnants de ICC-Services. Pour l’instant, ce sont de petits épargnants qui se bousculent pour se faire enregistrer avec des larmes aux yeux. Les gros épargnants, souvent des personnalités insoupçonnées, traînent les pas. Ils ont honte de se faire enregistrer.  Une telle attitude arrange les petits épargnants qui profiteront de la honte de se déclarer des gros bonnets pour entrer en possession de leurs fonds. Pourquoi ont-ils peur et honte de se déclarer ? On peut bien l’expliquer. Ils ont honte parce que la société pourrait remettre en cause leur intelligence. Ils ont honte parce qu’ils n’ont pas été assez cartésiens pour détecter la ruse de quelques analphabètes émancipés. Ils ont fin honte parce que leur progéniture  va s’exclamer en rigolades.  Les gros bonnets qui ont mis une grosse quantité d’argent dans cette roublardise de Tégbénou et consorts ont peur de la sentence morale. Ces hommes et femmes ont peur de la critique servile et des poursuites judicaires éventuelles. En effet, comment un fonctionnaire de la catégorie B peut-il justifier Cinq cent millions d’avoirs à moins de cinq ans d’ancienneté. Plusieurs questions vont surgir pour comprendre la richesse de plusieurs de nos compatriotes. Voilà pourquoi ils ont peur car en se déclarant avec leur épargne, ils sont certains d’attirer l’attention de l’opinion et des bandits. Ils ont cerné le danger, à leur corps défendant. Ils pourront se murer dans une tour de silence pour broyer en sourdine leur amertume. Le gouvernement peut les aider en les protégeant. Toutefois, l’enquête judicaire doit aller plus loin en saisissant les données informatiques de la société. De belles révélations  sont en perspectives.
Le juge peut ouvrir des informations judiciaires sur certains avoirs que les détenteurs doivent justifier. A défaut, ils devront être poursuivis conformément à la loi sur l’enrichissement illicite ou sans cause. La tactique du gouvernement st payante. Quel député peut-il avoir le courage de déclarer avoir mis de l’argent dans ICC-services ? Il attirerait ainsi la foudre de la population sur lui pour complicité. C’est le drame que vivent en silence la bourgeoise compradore du pays. L’affaire Icc-services peut désormais prendre une allure de feuilleton-politico-judiciaire. C’est en cela que la méthode du gouvernement est à saluer. Elle a l’avantage de constituer un autre outil de classification dans détenteurs de la richesse. L’affaire ICC-services éclairera désormais les politiques publiques en matière de mobilisation de l’épargne.


Autre élément non moins intéressant, c’est la vérification des comptes de nos comptables publics.  Quoi qu’il en soit, on découvrira des monstruosités au niveau des finances publiques. L’affaire ICC-services est une occasion pour le peuple de mirer dans un miroir. Il appartient aux gouvernants de transformer le drame en méditation pour une meilleure conception des politiques de développement.
Les gros épargnants pleurent en silence leur somme. Ils ont peur de se dévoiler au grand bonheur des plus petits.

Herbert Houngnibo

Tag(s) : #DOSSIERS

Partager cet article

Repost 0